Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

WhatsApp : la CNIL britannique examine le partage de données avec Facebook, le G29 « vigilant »

I said what, what...
Droit 2 min
WhatsApp : la CNIL britannique examine le partage de données avec Facebook, le G29 « vigilant »

L'ICO, le bureau britannique en charge de la protection de la vie privée, a annoncé qu'il comptait enquêter sur les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp, qui ouvrent le partage de données avec Facebook. Contacté, le groupement européen des CNIL nous indique être vigilant sur le sujet.

Il y a quelques jours, WhatsApp a mis en place de nouvelles conditions d'utilisation et une nouvelle politique de confidentialité. Leur but principal est d'entériner le partage d'informations entre le service de messagerie instantanée et son propriétaire, Facebook. Il s'agit notamment de fournir au géant les numéros de téléphone et d'autres données pour mieux connaître l'utilisateur, lui proposer de meilleures suggestions et publicités sur Facebook ou encore lutter contre le spam.

Une analyse de la CNIL britannique

La nouvelle a été accueillie avec froideur par les utilisateurs. Il faut dire que l'entreprise reste vague sur l'étendue du partage de données et ce qui se passe pour les utilisateurs ne disposant pas de compte Facebook. Tout juste indique-t-elle que ces derniers n'auront pas à créer de compte.

De quoi attirer l'attention de l'Information Commissionner's Office (ICO), l'équivalent britannique de notre CNIL. « Nous avons été informés des changements. Les organisations n'ont pas besoin d'avoir l'approbation de l'ICO pour revoir leurs conditions, mais ils doivent rester en accord avec la loi sur la protection des données. Nous examinons cela » a ainsi annoncé la commissaire Elizabeth Denham le 26 août. Elle souhaite « lever le voile » sur ces changements. 

30 jours pour refuser le partage

Contactée, la CNIL nous donne la position du G29, le groupement européen des autorités de protection des données personnelles. « Les changements de privacy policy sont suivis avec beaucoup de vigilance par le G29 et chacune des autorités européennes. L’enjeu est celui de la maîtrise par l’individu sur ses données quand elles sont combinées par les grands acteurs de l’internet » rappelle ainsi le groupement. En clair, le croisement de données entre services est un point sensible pour les CNIL européennes, comme en témoignent les procédures à l'encontre de Google et Facebook par exemple.

En attendant, WhatsApp propose tout de même une porte de sortie en refusant les nouvelles conditions d'utilisation ou, si elles ont été acceptées, en se rendant dans les paramètres du compte dans l'application. Une option spécifique y apparait pour désactiver le partage. Attention tout de même : elle n'est disponible que pendant 30 jours.

19 commentaires
Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 29/08/16 à 09:47:12

En attendant, WhatsApp propose tout de même une porte de sortie en refusant les nouvelles conditions d'utilisation ou, si elles ont été acceptées, en se rendant dans les paramètres du compte dans l'application. Une option spécifique y apparait pour désactiver le partage. Attention tout de même : elle n'est disponible que pendant 30 jours.

à noter que comme WA partage les contacts de vos contacts, il est évident qu'un nombre non négligeable de ceux-ci ne va pas décocher l'option, et que donc vous vous retrouverez sur facebook même si vous n'avez pas de compte (compte fantôme donc), ou que votre numéro sera ajouté à votre compte même si vous avez toujours refusé de l'y mettre.

sans compter que les données "anonymes" partagées à des fins publicitaires ne sont pas concernées par cette option "opt-out".

en bref, c'est baisé.
même en étant intransigeant soi-même, il suffit d'un pote négligeant niveau données perso / confidentialité.
et c'est pas les CNIL européennes qui changeront que que ce soit.

Avatar de barthous Abonné
Avatar de barthousbarthous- 29/08/16 à 10:03:04

Merci pour la news, j'ai pu éviter le pire.

Avatar de anonyme_8db2db86e6e8bfd8080de99876638d13 INpactien

:mdr2: Le sous titre !!

Avatar de Lyaume Abonné
Avatar de LyaumeLyaume- 29/08/16 à 11:16:34

Et malheureusement, tout le monde côtoie des gens qui ne connaissent pas tout ce qui peut se tramer derrière une application et un service "gratuit". Donc autant dire que tout le monde est "baisé".

Ils sont plutôt fort pour nous la faire à l'envers. :craint:

Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 29/08/16 à 12:03:48

De toute façon, c'est illusoire de croire que l'on est pas tracé par fesse de bouc.

Avatar de Lyaume Abonné
Avatar de LyaumeLyaume- 29/08/16 à 12:35:00

Je pensais aussi en 2016 que ce jeu de mot faisait partie du passé! :pastaper:

Enfin que mon profil fantôme existe, c'est indéniable, mais qu'ils arrivent à faire le lien avec moi, je reste dubitatif.

Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 29/08/16 à 12:47:43

c'est bien pour ça qu'ils permettent aux gens de décocher la case. ils savent bien qu'ils auront les infos de toute manière.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 29/08/16 à 13:08:13

Trollalalala a écrit :

:mdr2: Le sous titre !!

y a eu comme qui dirait du recrachage de café par le nez, avec celui-là

Avatar de anonyme_8db2db86e6e8bfd8080de99876638d13 INpactien

J'avais peur d'être le seul a avoir tilté, du coup je me posait des questions sur ma culture !! :D

Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 29/08/16 à 13:51:59

cookies +  donnée de connexion sur tout site ou y'a un bouton Facebook (possibilité d'identifier via le navigateur utilisé, ...) + données croisées avec les contacts t'ayant lié a leur profils.

Même s'ils ne sont pas toujours capable de mettre un noms, ils connaissent les habitudes liée aux interactions de tout chacun avec les différents sites.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2