Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Uber a annoncé des pertes colossales à ses investisseurs

Le beurre et l'argent d'Uber
Economie 3 min
Uber a annoncé des pertes colossales à ses investisseurs

Uber a présenté en privé à ses investisseurs ses derniers résultats trimestriels. Les données qui ont fuité à l'issue de cette rencontre sont peu glorieuses pour le géant des VTC, qui continue de brûler son cash à vitesse grand V.

Chez Uber, il n'y a pas que les levées de fonds qui s'enchainent. Le géant américain des VTC les a multipliées ces derniers mois, portant leur total à plus de 12 milliards de dollars depuis fin 2014. Pourquoi Uber fait-il autant de tours de table ? Probablement pour s'assurer un matelas confortable en vue des trimestres difficiles qui l'attendent. 

Y'a-t-il un pilote chez Uber ?

Uber n'est pour l'instant pas côté en bourse. L'entreprise n'a donc aucune obligation de rendre ses comptes publics. Elle se contente de fournir quelques chiffres à huis clos à ses principaux investisseurs, afin qu'ils vérifient que la feuille de route du géant du VTC est bien suivie correctement. 

Nos confrères de Bloomberg ont pu mettre la main sur les documents présentés aux investisseurs pour le deuxième trimestre 2016. Et leur contenu a de quoi en refroidir plus d'un. Alors même que trois mois plus tôt l'entreprise affichait des bénéfices dans certains pays, entre avril et juin, des pertes étaient au menu partout dans le monde. 

Sur le premier trimestre, l'EBITDA d'Uber était négatif à hauteur de 520 millions de dollars. Sur les trois mois suivants, il s'est encore creusé pour atteindre plus de 750 millions de dollars. En l'espace d'un semestre les pertes du groupe s'élèvent donc à au moins 1,27 milliard de dollars, sur un chiffre d'affaires d'environ 2,1 milliards de dollars. Sur le dernier trimestre, Uber a même perdu 100 millions de dollars rien qu'aux États-Unis, alors que ce marché est habituellement rentable pour la société. Depuis son lancement, Uber a cumulé plus de 4 milliards de dollars de pertes.

Des pertes colossales

« Vous ne trouverez pas beaucoup d'entreprises technologiques qui peuvent perdre autant d'argent aussi rapidement » note avec justesse Aswath Damodara, professeur d'économie à l'université de New-York, devant nos confrères. Sur l'ensemble de 2015, les pertes d'Uber se chiffraient à au moins 2 milliards de dollars, avant même de compter les intérêts, les taxes, les dépréciations et l'amortissement.

À titre de comparaison, Amazon, dans son année la plus noire (2000) n'avait perdu « que » 1,4 milliard de dollars. Un chiffre qu'Uber pourrait encore dépasser cette année. L'entreprise se veut néanmoins rassurante. À partir du mois d'août, plus aucune perte ne sera comptabilisée en Chine, suite à la cession de cette activité à Didi Chuxing. Cela devrait permettre au géant des VTC de redresser un peu la barre, puisqu'il brûlait plus d'un milliard de dollars par an pour tenter de se faire une place sur le marché chinois.

Heureusement, Uber peut compter sur de solides réserves de cash, plus de 8 milliards de dollars, et de quelques milliards sur des lignes de crédits encore intactes. De quoi se permettre encore quelques dérapages incontrôlés, mais surtout de financer ses recherches dans le domaine des véhicules autonomes.

73 commentaires
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 26/08/16 à 12:12:21

Kevin a écrit :

Le beurre et l'argent d'Uber

Objection !!!

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 26/08/16 à 12:13:11

"C'est un hommage"™

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 26/08/16 à 12:15:16

bon, dans ce cas ça passe, alors :chinois: ("quand on plagie un plagiat, ça s'annule" ©W. Shakespeare)

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 26/08/16 à 12:19:21

On n'est pas au tribunal.:transpi:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 26/08/16 à 12:21:14

De quoi se permettre encore quelques dérapages incontrôlés, mais surtoutde financer ses recherchesdans le domaine des véhicules autonomes.

Et sans ça ? Juste l'activité de transport, c'est bénéficiaire ou pas ?

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 26/08/16 à 12:26:01

"Entreprise technologique" :roll:

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 26/08/16 à 12:26:59

Google a des parts dans uber donc pourquoi uber fait aussi de la recherche au lieu de profiter de la techno de google ? Qui est très avancé...

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 26/08/16 à 12:30:12

CryoGen a écrit :

"Entreprise technologique" :roll:

bah oui.... par opposition avec celles qui ne fonctionnent qu'avec des plaquettes en bois et des bouts de charbon :roll:

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 26/08/16 à 12:30:29

Il faut bien préciser que la vente de la filiale chinoise qui perdait 1 milliard par an ne va pas réduire le déficit d'un milliard par an, puisqu'Uber n'était pas actionnaire à 100% de la filiale chinoise. Seule une partie de ce milliard était intégré au bilan d'Uber.
Bon, à ce rythme ils ne pourront pas continuer le dumping très longtemps, et il faudra bien qu'un jour ils remontent leurs tarifs au même niveau que les taxis s'ils veulent avoir des comptes à l'équilibre.
 

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 26/08/16 à 12:32:07

Jarodd a écrit :

Et sans ça ? Juste l'activité de transport, c'est bénéficiaire ou pas ?

Non, c'est structurellement déficitaire, puisque Uber verse aux chauffeurs plus que ce qui est facturé au client.
Là ils sont dans la phase dumping pour couler la concurrence, avant de pouvoir remonter tranquillement leurs prix plus tard.
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8