Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Roussel (SFR) : « Avec la 4G, Free va arriver à ses limites techniques »

2013, le retour du triumvirat ?

PDG de SFR depuis quelques mois, Stéphane Roussel a accordé mi-novembre une interview à Objectif Languedoc-Roussillon et relayée par La Tribune. Le patron, qui a expliqué les raisons de l'arrivée rapide de la 4G à Montpellier, a profité de cette entrevue pour tacler Free Mobile. Mais le trublion est-il si limité ?

4G LTE operateurs villes debits dates

« Les opérateurs français ont les tarifs les plus bas du monde »

Pour Stéphane Roussel, une chose est certaine : le marché mobile français est désorganisé. La faute à l'ARCEP, au gouvernement précédent et à Orange, qui ont tout fait pour pousser Free dans le marché mobile, pour les conséquences que nous connaissons.

 

D'après le nouveau PDG de SFR, le secteur a été « porté par une volonté consumériste, où le client est roi. Et nous y sommes arrivés, puisque les opérateurs français ont les tarifs les plus bas du monde » affirme-t-il. Il est vrai qu'à qualité de réseau égal, les services et tarifs français dans le mobile ont peu de concurrents dans le monde, ceci après de très fortes chutes de prix néanmoins, possibles grâce à une concurrence réelle apportée par le nouvel opérateur.

Free et ses limites techniques

Néanmoins, l'arrivée de la 4G devrait inverser la tendance à en croire Stéphane Roussel. Ce dernier semble en effet estimer que la technologie LTE permettra à Orange, SFR et Bouygues Télécom de se détacher de Free Mobile. « Avec la 4G, Free va arriver à ses limites techniques » a-t-il ainsi avancé, rajoutant un argument : « Ils ont longtemps prospéré sur le mythe que l'on pouvait proposer les mêmes services aux tarifs les plus bas. Sur les grandes offres comme celles que nous développons sur la 4G, ce n'est plus vrai. »


Le patron de la société au carré rouge a-t-il raison ? Il est vrai que sur le dossier de la 4G, Free Mobile est particulièrement discret. Tout juste savons-nous que les antennes 3G déployées sont compatibles 4G et ne demanderont qu'à être activées, et que l'opérateur devrait lancer des offres l'an prochain.

 

Début septembre, Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, confirmait en partie les futurs propos de Stéphane Roussel au micro d'Europe 1 : « c’est pour se différencier que les opérateurs vont aller sur la 4G, c’est une bonne nouvelle. Ça nous paraît une bonne dynamique d’innovation et d’investissement. »

4G, le dossier obscur de Free

Reste que Free Mobile demeure constamment nébuleux sur le sujet, à l'instar de la fibre optique. L'opérateur n'a donné aucune date précise, ni les débits qu'il pourra offrir, les tarifs qui seront proposés ni même les premières villes qui seront concernées par sa 4G. Quant à un éventuel accord d'itinérance avec un autre opérateur (probablement SFR), là encore, le silence est d'or.

 

Face à ce flou vaporeux, il est ainsi difficile de savoir si Free Mobile laissera volontairement ou non un avantage à ses concurrents. Nous savons toutefois une chose : pour proposer de la 4G, et en absence d'un contrat d'itinérance, Free Mobile n'aura pas le choix de couvrir intégralement une ville de ses antennes. Or à l'heure actuelle, malgré sa couverture de 37,3 % de la population française au 1er juillet 2012 (hors itinérance d'Orange), Free Mobile ne couvre pas encore intégralement en 3G (et donc en 4G) de nombreuses communes françaises avec ses propres antennes.

 

En utilisant le site AntennesMobiles.fr, qui recence les antennes déclarées auprès de l'Agence Nationale des Fréquences, nous pouvons toutefois noter une belle présence de Free Mobile à Marseille, Nice, Lille, Reims, et Nancy. Toutefois, avant de lancer seul une offre LTE, le quatrième opérateur devra obligatoirement augmenter son nombre d'antennes et améliorer sa couverture. Ce qui pourrait prendre encore de nombreux mois. De quoi donner raison à Stéphane Roussel ?

76 commentaires
Avatar de Industriality INpactien
Avatar de IndustrialityIndustriality- 29/11/12 à 13:15:14

Free est déjà arrivé depuis bien longtemps à sa limite technique :fumer:

Avatar de gabiou INpactien
Avatar de gabiougabiou- 29/11/12 à 13:17:05

Et un débit de fou pour des forfaits data de misère ou à condition d'en payer le prix fort?

Le seul avantage de la 4G est pour les opérateurs, recommencer à pomper de la grosse tune sans avoir Free dans les papattes.

Édité par Gabiou le 29/11/2012 à 13:18
Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 29/11/12 à 13:19:47

moué, en gardant des fair-use en Mo, les débits à 100Mb/s vont pas servir à grand chose ...

Avatar de ben314 INpactien
Avatar de ben314ben314- 29/11/12 à 13:20:16

La

Édité par ben314 le 29/11/2012 à 13:22
Avatar de L4igleNo1r INpactien
Avatar de L4igleNo1rL4igleNo1r- 29/11/12 à 13:20:30

Le gros problème pour Free est surtout que très peu de leurs antenne sont relié a la fibre.

Sinon petit question, es que les opérateur peuvent relier leur antenne en VDSL pour avoir de plus gros débit ?

Avatar de psikobare Abonné
Avatar de psikobarepsikobare- 29/11/12 à 13:21:34

Reste que Free Mobile demeure constamment nébuleux sur le sujet, à l'instar de la fibre optique.

free semble grandement privilégier le VDSL2 grâce à la mise en place de sous-répartiteurs

Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 29/11/12 à 13:21:42

et faire ses maj d'applis ou telecharger de la hd, je le fais chez moi, le soir
#howait, la cible c'est les gus qui le font dans le metro ? :francais:

Avatar de Knutknut INpactien
Avatar de KnutknutKnutknut- 29/11/12 à 13:24:18

Déjà qu'ils mettent en application les débits promis par la 3G+, on verra pour plus tard la 4G. Pour le moment, tant qu'on sera limité à quelques maigres centaines de mo ou 2 3 Go, quelle importance ça a d'être en 3G ou 4G ?

Comme dit plus haut, c'est uniquement marketing, paré à faire du flouz sur les pigeons tant que Free ne sera pas dans leurs pattes.

Au fait, et s'ils rachètent SFR ? ;)

Avatar de Lafisk INpactien
Avatar de LafiskLafisk- 29/11/12 à 13:24:54

Déjà si ils faisaient bien en 3G ...

En tout cas pour moi, test de lebara pour l'international, et si concluant, bye bye free

Avatar de Skeeder INpactien
Avatar de SkeederSkeeder- 29/11/12 à 13:27:33

Anonymous0112358 a écrit :

Le gros problème pour Free est surtout que très peu de leurs antenne sont relié a la fibre.

Sinon petit question, es que les opérateur peuvent relier leur antenne en VDSL pour avoir de plus gros débit ?

En 4G LTE je ne pense pas, car les spécification de latence sont telles que le VDSL ne serait pas suffisant pour les tenir (faudrait checker cela dit)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8
  • Introduction
  • « Les opérateurs français ont les tarifs les plus bas du monde »
  • Free et ses limites techniques
  • 4G, le dossier obscur de Free
S'abonner à partir de 3,75 €