Google ajoute les transports en commun parisiens au sein de Maps

De quoi naviguer plus vite dans la capitale ?

Google vient d'ajouter à Maps une fonctionnalité très attendue sur son service de cartographie au sein de la partie itinéraire : le support des réseaux de transports en commun de la ville de Paris. Cela vous permet simplement de préparer et de simplifier vos déplacements au sein de la capitale que ce soit au travers de la version pour PC ou via l'application Android dédiée.

Alors que certaines villes françaises étaient déjà intégrées comme Bordeaux, Lille ou Marseille, c'est donc au tour de Paris d'être ajouté. Pour le moment, Google indique qu'il n'est pas question d'une gestion des données en temps réel avec les différentes correspondances de Metro et de RER par exemple, mais simplement d'informations sur les horaires utilisés par la RATP sur les différentes lignes de son réseau.

 

Google Transit

 

Notez que l'arrivée de la capitale au sein du service de Google fait suite à la décision en août de la RATP d'ouvrir, du moins en partie, ses données concernant les plans, mais aussi les horaires de ses bus, métro et RER.

 

Cette fonctionnalité est dès à présent disponible au sein de Maps, que ce soit dans son édition pour PC de bureau ou sous Android. Dans les deux cas, il suffit d'appuyer sur le bouton itinéraire, d'en définir un avec un horaire, puis de cliquer sur l'icône transport public. Dès lors, vous verrez apparaître sur la gauche les différents choix qui s'offrent à vous et le temps nécessaire pour réaliser votre parcours. 

 

On regrettera par contre qu'il n'y ait pas de gestion en direct du trafic des différents réseaux de transport en commun, puisque des perturbations (grèves, retards, pannes, etc.) sont souvent de la partie malheureusement. L'impossibilité d'accès aux données en temps réel est un mal connu.

 

Le Monde avait expliqué en 2010 que « la RATP a quelque intérêt pratique à afficher des statistiques honorables. Selon le contrat qui la lie au STIF (syndicat des transports d'Ile de  France, NDLR), elle perçoit des bonus qui se chiffrent en millions d'euros si la régularité du métro est supérieure à 98 %. Elle doit déduire des malus en deçà de ce seuil. La RATP fait elle-même les calculs qu'elle transmet au STIF, ce dernier évoquant "un devoir de réserve quand on aborde le sujet de la régularité. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !