Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

SFR Média dévoile sa nouvelle organisation

Quelques nominations avant les vacances
Economie 2 min
SFR Média dévoile sa nouvelle organisation

Alors que la rentrée s'annonce chargée, SFR dévoile le nouvel organigramme de son groupe de presse qui se divise désormais en trois pôles, dirigés par Alain Weill : SFR Presse, SFR RadioTV et SFR Sport. On y retrouve surtout des historiques de NextRadio TV.

Fin avril, SFR dévoilait sa nouvelle stratégie de convergence suite à l'intégration des médias du groupe Altice : #NewSFR. Il était à l'époque annoncé une organisation en trois segments : Télécom, Média et Publicité.

Aujourd'hui, la société communique sur la composition de SFR Média, qui va là aussi être divisée en trois pôles distincts : SFR Presse, SFR RadioTV et SFR Sport. On retrouve Alain Weill à la tête de la nouvelle organisation, en tant que Directeur général. Il continuera d'assurer la Présidence de NextRadioTV / SFR RadioTV, ainsi que la Présidence de SFR Presse.

Il sera épaulé par des proches, issus de son propre groupe en majorité : Damien Bernet comme Directeur général délégué, Bernard Mourad comme Vice-Président et Directeur général adjoint en charge du développement, Pierre-Henry Médan comme Directeur général adjoint en charge des régies, Frank Lanoux comme Directeur général adjoint en charge du marketing et Bénédicte Lefebvre du Preÿ comme Directrice des ressources humaines. 

Le premier pôle SFR Presse (ex-Altice Media Group) « regroupe l'ensemble des activités presse du groupe en France : Groupe L'Express, Libération, NewsCo. » indique le communiqué. Group Altice Media devient ainsi Groupe L'Express.

François Dieulesaint est nommé Directeur général en charge des opérations et des finances alors que Guillaume Dubois est nommé Directeur général en charge des contenus, de la stratégie éditoriale et du digital. Il est précisé que « Christophe Barbier et Laurent Joffrin demeurent, respectivement, Directeur des rédactions du Groupe L'Express et Directeur de la rédaction de Libération » alors que Bernard Mourad « assurera la cogérance de Libération ».

SFR RadioTV regroupe les activités audiovisuelles et détient les 49% de NextRadioTV : BFM TV, BFM Business, BFM Paris, RMC, RMC Découverte. Là aussi, ce sont des historiques qui sont mis en place puisque l'on retrouve Hervé Béroud comme Directeur général de BFM TV et Directeur de l'information, Pierre Fraidenraich (qui avait reçu un accueil assez froid à Libération) comme Directeur général de BFM Business, Jean-Michel Salvator comme Directeur des rédactions digitales et Stéphane Soumier comme Directeur de la rédaction de BFM Business. De leur côté, Guenaëlle Troly et Frank Lanoux conservent leurs fonctions au sein de RMC Découverte et RMC.

Enfin, François Pesenti est nommé Directeur général de SFR Sport.

9 commentaires
Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Christophe Barbier et Laurent Joffrin, les Joseph Fouché de la presse institutionnelle.

Avatar de Silly_INpact Abonné
Avatar de Silly_INpactSilly_INpact- 07/07/16 à 12:21:47

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ça fait beaucoup de directeurs avant de voir un employé

Avatar de thomgamer INpactien
Avatar de thomgamerthomgamer- 07/07/16 à 12:33:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Déjà dans une petite boîte que j'ai faite (environ 50-60 personnes), au fur et à mesure des évolutions, ça avait fini avec 50% de "directeur/responsable", donc j'ose pas imaginer l'organigramme pour une boîte comme SFR. Il y avait même un "responsable centre de service" alors qu'il n'y avait pas de centre de service dans/pour la boîte.

Avatar de svoboda INpactien
Avatar de svobodasvoboda- 07/07/16 à 14:04:28

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

les articles de Sartre vont s'auto-dissoudre des archives de Libé

Édité par svoboda le 07/07/2016 à 14:04
Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 07/07/16 à 14:37:50

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

thomgamer a écrit :

Déjà dans une petite boîte que j'ai faite (environ 50-60 personnes), au fur et à mesure des évolutions, ça avait fini avec 50% de "directeur/responsable", donc j'ose pas imaginer l'organigramme pour une boîte comme SFR. Il y avait même un "responsable centre de service" alors qu'il n'y avait pas de centre de service dans/pour la boîte.

Avant le rachat, c'était 10k salariés, dont 8k cadres (7500 managers)...

Avatar de sepultura666 INpactien
Avatar de sepultura666sepultura666- 07/07/16 à 15:43:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Cadre ne veut pas forcément dire "directeur ou manager" :)

tu peux être cadre commercial ou technico-commercial sans être dans un poste managérial :)

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 07/07/16 à 17:38:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

sepultura666 a écrit :

Cadre ne veut pas forcément dire "directeur ou manager" :)

tu peux être cadre commercial ou technico-commercial sans être dans un poste managérial :)

D'où ma parenthèse, 7500 managers parmi les 8000 cadres!

Édité par Patch le 07/07/2016 à 17:39
Avatar de Le_CuLtO Abonné
Avatar de Le_CuLtOLe_CuLtO- 08/07/16 à 12:08:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

A ouai pas mal le ratio, managers / salariés !
Mais bon ils avaient beaucoup de prestas, et ils en ont encore pas mal

Édité par Le_CuLtO le 08/07/2016 à 12:09
Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 08/07/16 à 13:24:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le_CuLtO a écrit :

A ouai pas mal le ratio, managers / salariés !
Mais bon ils avaient beaucoup de prestas, et ils en ont encore pas mal

ils ont aussi un bon niveau de bureaucratie.
Rien que dans le centre d'appels où j'étais où on était relativement épargnés, seulement 200-250 personnes (ca variait selon les embauches et les départs), le directeur du centre était déjà mon N+5...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.