Symantec achète Blue Coat, un « ennemi d’Internet » selon RSF, pour 4,65 Md$

Deep packet investissement
Economie 3 min
Symantec achète Blue Coat, un « ennemi d’Internet » selon RSF, pour 4,65 Md$
Crédits : Matej Moderc/iStock

Selon le Financial Times, il s’agit de la plus importante acquisition menée par une firme antivirus depuis une dizaine d’années. Symantec va en effet s’offrir Blue Coat pour la bagatelle de 4,65 milliards de dollars. Une entreprise classée en 2013 parmi les ennemis d'Internet par Reporters sans frontières.

D'après l’annonce faite cette nuit sur le site de Blue Coat, suivie d'une pluie de commentaires dans la presse, la transaction a déjà été approuvée par les conseils d’administration des deux sociétés. Elle sera finalisée au cours du troisième trimestre 2016. L'opération ne fait pas l’impasse sur un jeu de chaises musicales puisque Greg Clark, actuel PDG de Blue Coat est appelé à diriger Symantec, laquelle s’est débarrassée en janvier dernier de Veritas, une filiale spécialisée dans le stockage.

Bientôt dans l’estomac de Symantec, Blue Coat, contrôlé par le fonds d’investissement Bain Capital, peut s’enorgueillir d’avoir enregistré 598 millions de dollars de revenus GAAP et 755 millions de revenus non-GAAP, avec une hausse de 17 % sur les douze derniers mois. Le chiffre d’affaires attendu de ce futur géant de la sécurité est de 4,4 milliards de dollars.

Un géant de la cybersécurité

Au-delà des chiffres, c’est surtout le virage stratégique qui doit être mis en avant puisqu’avec cette acquisition, Symantec compte en effet « renforcer sa position de leader pour définir l’avenir de la cybersécurité ». Blue Coat apporte sur son plateau une armée d’ingénieurs, des ressources technologiques et un portefeuille de 15 000 clients. Sur les documents commerciaux, l’entreprise a pour spécialisation « la protection de milliards de transactions Web quotidiennes » et l’informatique dans le nuage. « Une fois combinés, assure Greg Clark, nous allons offrir aux clients du monde entier  des grandes entreprises et des gouvernements aux consommateurs – une protection contre les menaces, mais également une sécurité dans le cloud inégalée. »

Une entreprise classée parmi les ennemis d'Internet par RSF

Passé le vernis des communiqués ronflants, il faut aussi relire la page de Reporters sans frontières dédiée à l’entreprise américaine. Classée en 2013 avec Amesys, Hacking Team, ou encore Trovicor parmi les « ennemis d’Internet », celle-ci fut épinglée « pour ses équipements de surveillance du Net [qui] permettent la surveillance de journalistes, de net-citoyens, ainsi que de leurs sources potentielles. Leurs outils se basent sur la technologie d’analyse du contenu des paquets réseau dénommée Deep Packet Inspection, utilisée par de nombreux fournisseurs d’accès à Internet occidentaux pour réguler leur trafic et empêcher les connexions indésirables ».

Parmi les faits d’armes dénonçés ici et là, on trouve le régime syrien (voir cet article de Reflets.info) ou encore la Birmanie. « La société propose aussi des systèmes d’analyse réseau appelés Intelligence Center (centre de renseignement), utilisés par des entreprises et des États pour assurer une veille du trafic réseau et détecter des problèmes techniques, ajoute RSF. Ils permettent également de surveiller le comportement des internautes ». Contactée par l'ONG, Blue Coat avait répondu en mars 2013 que « le détournement des technologies au détriment de la liberté d’expression est un problème très sérieux qu’une société ne peut résoudre seule », celle-ci rappelant que ses revendeurs sont tenus de respecter une charte éthique.

En mars 2015, l’entreprise devait être auditionnée par le député Jean-Jaques Urvoas, en commission des lois, en marge des débats sur la loi Renseignement, ce fameux texte qui permet notamment aux services du renseignement français de détecter des menaces terroristes en avalant quantité de données de connexion. Le rendez-vous fut mystérieusement annulé, Blue Coat répondant à nos confrères de Rue 89 qu’il s’agissait alors d’une erreur.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !