Android 6.0 dépasse les 10 % de parts de marché, Android 5.1 arrive à 20 %

Pas de mise à jour de sécurité pour 70 % du parc donc
Mobilité 2 min
Android 6.0 dépasse les 10 % de parts de marché, Android 5.1 arrive à 20 %

Sur le mois de juin, Android 6.0 (alias Marshmallow) dépasse les 10 % de parts de marché. Android 5.x continue de descendre doucement, mais reste présent sur plus d'un tiers des mobiles. 

Fidèle à son habitude, Google publie chaque début de mois l'état de la fragmentation d'Android. On retrouve un parc très éclaté,  la dernière version en date du système d'exploitation n'étant présente que sur 10 % des terminaux.

Voici sans plus attendre les chiffres de juin avec, entre parenthèses, l'évolution par rapport au mois précédent :

  • Android 2.2 (Froyo) : 0,1 % (stable)
  • Android 2.3 (Gingerbread) : 2,0 % (- 0,2 point)
  • Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) : 1,9 % (- 0,1 point)
  • Android 4.1 (Jelly Bean) : 6,8 % (- 0,4 point)
  • Android 4.2 (Jelly Bean) : 9,4 % (- 0,6 point)
  • Android 4.3 (Jelly Bean) : 2,7 % (- 0,2 point)
  • Android 4.4 (KitKat) : 31,1 % (- 0,9 point)
  • Android 5.0 (Lollipop) : 15,4 % (- 0,8 point)
  • Android 5.1 (Lollipop) : 20 % (+0,6 point)
  • Android 6.0 (Marshmallow) : 10,1 % (+ 2,6 points)

Seuls Android 5.1 et 6.0 gagnent des parts de marché avec respectivement 0,6 point et 2,6 points de mieux. Toutes les autres moutures sont en baisse (ou stable pour Android 2.2), les plus grosses pertes se faisant sur Android 5.0 et 4.4. Malgré tout, Android 4.4 (KitKat) reste toujours à plus de 30 % de parts de marché. Une situation regrettable, d'autant plus que cette version est délaissée par Google qui ne propose plus de mises à jour de sécurité.

Android Fragmentation juin 2016

Au final, Android 5.1 et 6.0 dépassent à peine les 30 % de parts de marché à eux deux. Un score d'autant faible plus qu'il représente les deux seules versions à avoir droit aux mises à jour de sécurité de Google. Pour rappel, les dernières en date n'ont que quelques jours et bouchent pas moins de 40 failles.

Un problème dont Google est conscient, mais que le géant du Net ne parvient pas vraiment à endiguer. Selon nos confrères de Bloomberg, la société de Mountain View aurait dressé une liste des fabricants qui ne répliquent pas assez rapidement les mises à jour sur leurs terminaux et elle hésiterait à la rendre publique. De quoi accentuer la pression sur ceux qui trainent des pieds... et qui sont très nombreux. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !