Alphabet recule en bourse malgré un solide trimestre

C'est la vie
Economie 3 min
Alphabet recule en bourse malgré un solide trimestre

Alphabet, la maison mère de Google, a dernièrement publié ses résultats pour le premier trimestre 2016. Sans surprise, le géant de Mountain View affiche une santé de fer et rien ne semble pouvoir l'arrêter en chemin.

Alphabet a réalisé sur le premier trimestre de 2016 un chiffre d'affaires de 20,257 milliards de dollars, en hausse de 17 % sur un an. Il ne s'agit pas d'un record absolu pour le conglomérat, qui avait fait mieux au trimestre précédent (21,329 milliards), historiquement toujours plus élevé que les autres grâce aux dépenses publicitaires consenties par les annonceurs pour les fêtes de fin d'année.

Jusqu'ici tout va bien

Sur ce trimestre, Alphabet a su tirer un bénéfice net de 4,207 milliards de dollars, lui aussi en hausse sur un an (+19,7 %). Là encore, aussi impressionnant que ce chiffre puisse paraître, il ne s'agit pas non plus d'un record pour le groupe, qui avait réalisé son meilleur score il y a trois mois avec 4,92 milliards de dollars.

Ce premier trimestre semble toutefois mettre Alphabet sur des rails qui lui permettront de faire mieux que l'an passé, où il était question d'un chiffre d'affaires de 74,99 milliards de dollars pour un bénéfice net de 16,348 milliards. Un joli pécule que l'entreprise compte mettre à profit pour s'essayer à d'autres activités.

La publicité avant tout

Sans grande surprise, Google reste la principale source de revenus d'Alphabet, les autres activités de l'entreprise, regroupées sous l'appellation « Other bets » (autres paris) ne générant que des recettes marginales par rapport au géant de la recherche en ligne.

Google a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 20,091 milliards de dollars, en progression de 17 % sur l'année et un bénéfice opérationnel de 6,272 milliards de dollars, contre 5,188 milliards un an plus tôt. La majeure partie de ces revenus (71,3 %) provient des publicités diffusées sur les sites de Google (Gmail, YouTube etc.) et pour 18,4 % de celles affichées sur les sites partenaires de la régie maison.

Les autres produits de Google, qu'il s'agisse de matériel (Chromecast, Nexus...) ou de services (Drive...) ont quant à eux généré un chiffre d'affaires de 2,071 milliards de dollars, en progression de 24 % sur un an.

Les autres paris ne font pas encore recette

Les autres initiatives d'Alphabet (Calico Google Fiber, Google[x], Loon, Nest...) ont quant à elles enregistré 166 millions de dollars de revenus, pour 802 millions de dollars de pertes nettes. Ces pertes ne sont toutefois pas un problème pour Google qui estime ces dépenses nécessaires pour trouver de nouveaux relais de croissance.

L'entreprise peut de toute façon se le permettre car largement bénéficiaire et parce qu'elle dispose d'un épais matelas de 75,3 milliards de dollars de liquidités disponibles. De quoi lancer une armada de ballons dirigeables pour distribuer du Wi-Fi en Éthiopie ou ailleurs.

En bourse, les investisseurs ont accueilli froidement ces chiffres, l'action d'Alphabet ayant reculé d'environ 8 % depuis la publication de ces résultats. Les marchés ont reproché au groupe des bénéfices plus bas que ce qu'ils attendaient, notamment à cause de la hausse des dépenses dans les « Other Bets ». La société reste néanmoins valorisée à hauteur de 480 milliards de dollars malgré un recul de 7,2 % depuis le 1er janvier.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !