Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Nouvelle restructuration chez Intel, 12 000 postes concernés

Ce n'est qu'un au revoir
Economie 4 min
Nouvelle restructuration chez Intel, 12 000 postes concernés
Crédits : AndreyPopov/iStock/Thinkstock

Intel a soufflé le chaud et le froid lors de la présentation de ses derniers chiffres trimestriels. Le fondeur vient d'annoncer simultanément de bons résultats... et un plan de 12 000 suppressions de postes, soit 11 % de ses effectifs.

C'est hier qu'Intel présentait ses résultats financiers pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2016, se terminant en mars 2017. Le fondeur affiche toujours une santé insolente malgré le ralentissement du marché du PC, qui influe négativement sur ses chiffres. 

Merci Altera et les autres

Intel a annoncé un chiffre d'affaires de 13,7 milliards de dollars, en hausse de 7 %, contre 12,8 milliards de dollars l'an passé, avec une marge brute de 59,3 %, contre 60,5 % il y a un an. Le bénéfice net augmente quant à lui de 3 % pour atteindre 2,046 milliards de dollars. Il convient de tempérer ces hausses en soulignant que ce trimestre a duré 14 semaines, contre 13 semaines l'an passé, soit 7,7 % de plus.

Si ces chiffres grimpent, c'est notamment grâce à l'acquisition d'Altera qui a été finalisée en début de trimestre. La nouvelle filiale d'Intel a réalisé un chiffre d'affaires de 458 millions de dollars dont 99 millions n'ont pas été intégrés dans les comptes du géant de Santa Clara, correspondant aux revenus engrangés avant la cloture de l'opération.

Les activités annexes d'Intel ont également le vent en poupe. L'Intel Security Group par exemple affiche des revenus en hausse de 12 % sur un an avec 537 millions de dollars. La branche dédiée à l'Internet des objets voit quant à elle son chiffre d'affaires bondir de 22 % pour atteindre 651 millions de dollars.

Le marché du PC, CPU ce que c'était

Du côté de ses activités historiques, la fête est moins folle. Les ventes de mémoires non volatiles ont ainsi perdu 6 % de leur valeur pour atteindre 557 millions de dollars. Du côté des ventes de puces destinées aux PC, on note une timide hausse de 2 % sur un an, à 7,5 milliards de dollars, qui aurait été une baisse, lors d'un trimestre d'une durée plus classique.

Le seul motif de soulagement se trouve une fois encore du côté des data centers. Les revenus provenant de la vente de puces (processeurs chipsets...) sont en hausse de 9 % par rapport à l'an dernier, et franchissent la barre des 4 milliards de dollars. 

12 000 licenciements d'ici mi-2017

La principale annonce du fondeur ne se chiffre toutefois pas en milliards, mais plutôt en milliers. Comme les rumeurs de ces derniers jours le laissaient présager, Intel se lance dans une profonde restructuration, qui se traduira par la suppression de 12 000 postes, soit environ 11 % de ses effectifs dans le monde.

Le géant de Santa Clara veut « accélérer son évolution d'une entreprise centrée sur le PC, pour en devenir une qui équipe le cloud et des milliards d'appareils connectés ». En d'autres termes, les efforts de la société seront tournés vers « des marchés à forte croissance » à savoir celui des data centers, des objets connectés et des FPGA (circuits logiques programmables), une stratégie dans laquelle s'inscrit parfaitement le récent rachat d'Altera.

Le PC ne sera pas pour autant complètement oublié dans l'affaire. Intel compte investir dans « des secteurs porteurs sur ce marché, comme les 2-en-1, le gaming et les passerelles domestiques », mais doit surtout se remettre de son incapacité à percer dans le monde du mobile alors qu'une bonne partie de ses activités sont en pleine transition et font face à une concurrence croissante (notamment dans le domaine des serveurs).

 Intel CA Résultat et effectifs

Cette restructuration représentera une charge ponctuelle de 1,2 milliard de dollars (environ 100 000 dollars par employé concerné), mais l'entreprise estime que cela lui permettra d'économiser 750 millions de dollars la première année, puis 1,4 milliard d'ici mi-2017.

Il est à noter que ce n'est pas la première fois qu'Intel se lance dans pareille opération ces dix dernières années. En 2006, alors que le géant de Santa Clara sortait des sombres années Pentium 4, un plan de 10 500 départs a été mis en place. Les effectifs de la société se sont alors lentement réduits jusqu'en 2009, avant de regrimper à force de rachats. Le pic en 2011 est atteint lors des acquisitions de McAfee et d'Infineon. Depuis, ce chiffre est stable, comme le résultat net qui représente grosso modo 20 % du chiffre d'affaires.

Mais en 2014, Intel avait également lancé un plan de 5 000 départs dans le cadre d'une autre restructuration, avec les mêmes objectifs. Si 5 000 personnes ont bien quitté l'entreprise, 5 600 autres ont également été recrutées dans d'autres domaines. Il ne reste donc plus qu'à souhaiter que cette nouvelle vague de départ soit à nouveau le signe d'autant d'arrivées, même si rien n'est moins sûr pour le moment.

Les marchés ont répondu plutôt froidement à la nouvelle, sanctionnant l'action de l'entreprise avec une baisse de 2 % de son cours boursier après la fermeture de la séance d'hier à Wall Street. Le fondeur reste néanmoins valorisé à près de 150 milliards de dollars, une valeur en baisse de 10 % depuis le début de l'année.

41 commentaires
Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 20/04/16 à 08:20:59

"Les marchés ont répondu plutôt froidement à la nouvelle"

D'abord j'ai tiqué, puis j'ai relu ca :
"Mais en 2014, Intel avait également lancé un plan de 5 000 départs dans le cadre d'une autre restructuration, avec les mêmes objectifs. Si 5 000 personnes ont bien quitté l'entreprise, 5 600 autres ont également été recrutées dans d'autres domaines"
Donc les marchés sont bien logiques dans leur manque de logique. On ne peut pas leur reprocher de sanctionner quelqu'un qui leur avait promis de bonnes nouvelles pour leurs pepettes et qui a fait l'inverse, peu importe si c'était dans le but de remplir mieux leurs fouilles quand même.
S'ils n'ont pas l'argent du beurre avec le beurre et les fesses de la crémière, le capitalisme risquerait de s'effondrer, entrainant la ruine de tous.

Avatar de boogieplayer Abonné
Avatar de boogieplayerboogieplayer- 20/04/16 à 08:22:40

CPU ce que c'était

 :incline::incline::incline::incline::incline::incline::incline:

En une phrase tout est dit sur le biz d'Intel ! :chinois:

Édité par boogieplayer le 20/04/2016 à 08:24
Avatar de m1k4 Abonné
Avatar de m1k4m1k4- 20/04/16 à 08:25:33

Jveux bien que le marché du PC soit mal en point, qu'ils anticipent blablabla, mais c'est quand même indécent de virer autant de monde quand on fait autant de bénéf'...
Enfin perso si ma boite qui fait des milliards me vire, j'aurais envie de buter tout le monde.

C'est ceux qui n'ont pas recentré une partie de l'activité sur les mobiles/tablettes qui doivent etre virés, pas ceux qui font le boulot sans poser de questions...
Heureusement qu'ils ont le marché serveurs.
Mais bon, c'est le modèle déglingué du monde moderne (que tout le monde accepte sans vaseline) je suppose.

Du coup question : ca veut dire quoi "environ 100 000 dollars par employé concerné" ?

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 20/04/16 à 08:28:35

Indemnité de licenciement.

Avatar de maxxyme INpactien
Avatar de maxxymemaxxyme- 20/04/16 à 08:29:52

+10000

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 20/04/16 à 08:37:51

Indemnité de licenciement, coût de l'assurance maladie maintenue post-licenciement, coût de l'agence de placement qui doit aider les ex-employés a retrouver du boulot, tout ça tout ça :)

Avatar de Dreamer92 Abonné
Avatar de Dreamer92Dreamer92- 20/04/16 à 08:39:35

"Le bénéfice net augmente quant à lui de 3 % pour atteindre 2,046 milliards de dollars." vs. "Nouvelle restructuration chez Intel, 12 000 postes concernés" ! Pourquoi cela sonne faux ?

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 20/04/16 à 08:40:54

En bourse c'est logique assez souvent.:craint:

Avatar de m1k4 Abonné
Avatar de m1k4m1k4- 20/04/16 à 08:41:01

Ami-Kuns a écrit :

Indemnité de licenciement.

Ellierys a écrit :

Indemnité de licenciement, coût de l'assurance maladie maintenue post-licenciement, coût de l'agence de placement qui doit aider les ex-employés a retrouver du boulot, tout ça tout ça :)

Je ne pense pas en fait, c'est justement pour ca que je demande.
Je ne sais pas où ils vont virer des gens, mais je doute qu'ils filent 100000$ à un mec dans une chaine de montage en Inde.

Je pense plutôt que c'est le coup que couterait la fermeture d'usine, restructuration d'activité, etc (ca représente un paquet de fric de fermer une usine et cloturer l'activité) et les indemnités, rapporté au nombre d'employés virés.
Et je pense que ca laisse pas grand chose à l'employé justement, d'ou ma demande de précisions :)

edit : + quote Ellierys, qui s'approche effectivement de ce que je pense ^^
(bien que j'estime qu'il n'y aura pas grand chose pour l'employé :/ )

Édité par m1k4 le 20/04/2016 à 08:45
Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 20/04/16 à 08:45:10

Franchouillard a écrit :

"Le bénéfice net augmente quant à lui de 3 % pour atteindre 2,046 milliards de dollars." vs. "Nouvelle restructuration chez Intel, 12 000 postes concernés" ! Pourquoi cela sonne faux ?

Pourquoi faux ?
Rien n'est dit sur l'augmentation du versement des dividendes aux actionnaires.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5
  • Introduction
  • Merci Altera et les autres
  • Le marché du PC, CPU ce que c'était
  • 12 000 licenciements d'ici mi-2017
S'abonner à partir de 3,75 €