Skype : les bots débarquent dans les versions OS X et Web

Mais toujours rien en France
Logiciel 3 min
Skype : les bots débarquent dans les versions OS X et Web
Crédits : ThomasVogel/iStock

Après la préversion des Bots Skype pour la mouture Windows il y a un peu plus de deux semaines, Microsoft les ajoute dans les variantes OS X et Web du client VoIP. Malheureusement, la fonction n’est toujours disponible que dans un lot limité de pays.

Depuis quelques semaines, plusieurs éditeurs avancent à marche forcée vers les bots, ces petits modules indépendants capables d’être interrogés par les utilisateurs pour fournir un certain nombre de services. Microsoft en a particulièrement parlé durant sa conférence Build, mais Facebook avait déjà commencé avec Messenger. L’application de messagerie Telegram a de son côté proposé la semaine dernière une évolution importante de sa plateforme de bots.

Des bots partout, mais pas partout

Peu après la Build, Microsoft avait publié ses premiers Skype Bots, pour les versions Windows, Android et iOS de son client de messagerie. Cela étant, l’éditeur s’était concentré sur les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, le Canada, l’Irlande, la Nouvelle-Zélande ou encore Singapour, en clair la sphère anglophone.

L’annonce d’hier soir ne changera rien aux pays concernés, alors que les Skype Bots sont maintenant disponibles sur la dernière révision du client pour OS X ainsi que dans la version Web. Le fonctionnement diffère selon que l’on utilise l’une ou l’autre. Sur OS X, il faut passer par l’ajout de contact, une ligne spécifique étant réservée aux bots. Sur la version Web, il existe directement une fonction dédiée dans la barre latérale, juste sous l’accès aux contacts.

Recherche d'images et résumés de textes

Les Skype Bots sont exactement les mêmes sous Windows que sous OS X, ou encore dans Android et iOS. Ils sont surtout là actuellement pour donner des exemples de ce qui peut être faits. Certains sont très classiques, notamment Bing Images pour demander à Skype de récupérer des clichés selon des mots-clés particuliers.

D’autres sont davantage présents pour montrer les capacités de la plateforme, comme Summarize, qui permet d’envoyer un lien pour que le bot retourne une version condensée des textes trouvés, avec sans doute plus ou moins de bonheur. Citons également Murphy, qui permet de trouver et de créer des images quand la réponse à une question ne peut pas se contenter de simples mots.

skype webskype web

Microsoft fait du pied aux développeurs

Difficile pour l’instant de tester les capacités de ces bots tant qu’ils ne sont pas disponibles dans le reste du monde. Cela étant, l’annonce permet à la fois de montrer chez Microsoft que les bots sont amenés à se multiplier, et d’en remettre une couche pour les développeurs. Ces derniers sont en effet appelés à venir créer leurs propres bots pour Skype, un site leur étant d’ailleurs dédié.

Notez que si vous vous trouvez dans l’un des pays où les Skype Bots sont disponibles, vous n’avez pas besoin d’une version spécifique du client pour les voir. Il faudra simplement vérifier que vous possédez la dernière révision pour la plateforme utilisée, exception faite de la version web, mise à jour automatiquement.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !