Codemasters sauve le studio de Driveclub

Un petit miracle
Codemasters sauve le studio de Driveclub

Tout est bien qui finit bien pour Evolution Studios, le studio à l'origine de Driveclub. Initialement, Sony avait annoncé sa fermeture définitive, mais au bout du compte, Codemasters, un spécialiste des jeux de course a décidé de prendre l'entreprise sous son aile.

Evolution Studios faisait partie des meubles au sein de la branche jeux vidéo de Sony. La structure était à l'origine de la série Motorstorm dont les différents volets avaient rencontré un certain succès sur PlayStation 2, PS3 et PS Vita. Nous lui devons aussi Driveclub, dont les résultats ont par contre peut-être précipité la chute de l'entreprise.

Sony dit stop

Pour rappel, le titre a connu une gestation très difficile. Il devait normalement être lancé en même temps que la PlayStation 4, avant de voir sa sortie repoussée de plus d'un an. À la suite de cela, les serveurs du mode multijoueur ont rencontré d'importantes difficultés pendant plusieurs mois, obligeant le studio à mettre en suspens la distribution de la version abrégée du jeu aux abonnés PlayStation Plus.

Suite aux nombreux problèmes rencontrés par le titre (désormais résolus), Sony a « décidé qu'Evolution Studios doit fermer », tout en reconnaissant que « cette décision ne doit rien retirer au fabuleux travail fourni par Evolution » et qu'il « a été une part importante de SCE Worldwide Studios pour plus de dix ans ». Il fallait donc s'attendre à ce que les 55 employés restants du studio doivent trouver une autre terre d'accueil.

Codemasters a d'autres idées en tête

Finalement, les anglais d'Evolution n'auront pas eu à chercher très loin, puisque leurs confrères britanniques de Codemasters, spécialisés dans les jeux de course automobile, ont décidé de reprendre l'ensemble des équipes. Dans une entrevue accordée à GamesIndustry, Frank Sagnier, le PDG de Codemasters a expliqué « vouloir que l'équipe [d'Evolution Studios] reste l'équipe qu'elle était. Nous voulons qu'ils créent leurs propres jeux ». Des offres ont été envoyées à chacun des employés d'Evolution « et la plupart les ont acceptées » note le responsable.

Bien évidemment, il n'est pas question de laisser une complète autonomie à la société. Elle pourra profiter des capacités financières de sa nouvelle structure pour développer ses projets, en réutilisant au passage certains des actifs de Codemasters, comme son moteur Ego Engine dont la version 4.0 a fait ses premiers pas avec F1 2015. Le principal aux yeux de Frank Sagnier est que le studio « conserve son ADN et le place dans un nouveau jeu ».

Seule certitude, il s'agira d'un jeu de course qui visera plusieurs plateformes simultanément. Plus question donc de se contenter de la seule PlayStation 4, ce qui permettra peut-être au studio d'explorer de nouvelles pistes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !