Numericable-SFR lève finalement 5,19 milliards de dollars de dettes

Willi Waller 2016
Economie 2 min
Numericable-SFR lève finalement 5,19 milliards de dollars de dettes
Crédits : Zoonar RF/iStock/ThinStock

Finalement, ce ne sont pas 2,25 milliards de dollars de dettes que Numericable-SFR a souscrit sur les marchés, mais plus du double. Le groupe a récolté 5,19 milliards de dollars à un taux relativement élevé, mais lui permettant de reculer ses futures échéances.

Nous apprenions hier que le groupe Numericable-SFR cherchait à lever 2,25 milliards de dollars sur le marché américain de la dette spéculative, qui n'est pas vraiment connu pour ses taux d'intérêts attractifs. Cette nouvelle obligation sur dix ans devait être employée pour fermer d'autres lignes de crédit, soit avec des taux plus élevés, soit avec des échéances plus courtes.

Non pas deux, ni trois, ni quatre, mais cinq milliards d'obligations spéculatives !

Finalement, Altice, la maison mère de Numericable-SFR, nous apprend par voie de communiqué que sa filiale française « a placé avec succès 5,19 milliards de dollars d'obligations à 10 ans auprès d'investisseurs institutionnels, élargissant significativement l'offre initiale de 2,25 milliards de dollars lancée le 5 avril, pour répondre à la demande excédentaire ».

Ce mouvement, la société n'en est pas peu fière. Michel Combes, président de Numericable-SFR et directeur des opérations d'Altice, affirme être « enchanté de voir les marchés reconnaître la force de notre stratégie, notre plan d'investissements à long terme et notre génération de cash en nous offrant des termes très attractifs pour cette opération de refinancement ». 

Cinq milliards, pour quoi faire ?

Avec tous ces fonds supplémentaires, Numericable-SFR compte rembourser encore d'autres dettes. Il est ainsi question de rembourser l'intégralité de son obligation de 2,4 milliards de dollars à 4,88 % dont l'échéance était fixée à mai 2019. Sa ligne revolving de 450 millions d'euros sera également couverte, tout comme un autre prêt de 1,9 milliard d'euros à 4,5 % remboursable en mai 2020.

Le groupe a également annoncé vouloir s'occuper de ses 2,6 milliards de dollars restants dus en mai 2020 (à 4,50 % aussi), mais cela devrait faire l'objet d'une opération séparée. Altice espère ainsi que sa filiale n'aura plus rien à rembourser (hormis des intérêts) avant mai 2022, ce qui lui laisserait le temps de voir venir, et de faire profiter au reste du groupe du cash généré par l'opérateur français.

SFR Emprunts et ObligationsSFR Emprunts et Obligations

 

Il convient de noter que les « termes très attractifs » évoqués par Michel Combes ne le sont pas tant que cela. Le taux d'intérêt du coupon souscrit hier est en effet de 7,375 %. Un changement qui fait passer le taux moyen auquel est soumis l'opérateur de 4,8 % à 5,4 %, ce qui risque de gonfler encore un peu plus le coût annuel de sa dette, qui s'élevait déjà à 781 millions d'euros l'an dernier.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !