Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Spotify lève un milliard de dollars de dettes convertibles

Un milliard cher payé
Economie 3 min
Spotify lève un milliard de dollars de dettes convertibles
Crédits : Tijana87/iStock/Thinkstock

Spotify vient de lever un milliard de dollars afin d'intensifier sa lutte contre Apple Musique. Le géant suédois du streaming musical a dû toutefois se satisfaire de conditions qui ne lui sont pas très favorables.

Peu après avoir soldé des impayés avec les labels musicaux (pour 21 millions de dollars) et avoir confirmé que les utilisateurs de Windows Phone continueront de profiter de mises à jour pour leur application, Spotify vient de boucler une nouvelle levée de fonds. 

Nous avons en effet obtenu la confirmation de la part de sources proches du dossier que l'entreprise scandinave vient de lever la bagatelle d'un milliard de dollars. Cette levée prend la forme de dettes convertibles en actions et a été financée par le fonds TPG (déjà investisseur dans Box), le fonds Dragoneer (Atlassian, Airbnb...) et de riches clients de Goldman Sachs.

Des conditions difficiles

Pour obtenir ce financement, Spotify a toutefois dû accepter des conditions qui ne lui sont pas forcément très favorables. Les investisseurs pourront en effet demander à échanger leur dette en actions Spotify au moment de son entrée en bourse, avec un rabais garanti de 20 % sur le prix d'introduction. Si son IPO intervient dans plus de 12 mois, le rabais consenti augmentera de 2,5 points tous les six mois. 

Si les trois fonds et banques cités plus haut choisissent de transformer cette dette en actions, contrairement aux autres investisseurs, et employés de Spotify, ils pourront commencer à vendre leurs titres seulement 90 jours après l'introduction boursière de l'entreprise. Pour les autres, le délai est de 180 jours. Il n'est donc pas certain que les employés actuels, qui se sont vus promettre des actions, apprécient ce mauvais tour.

Spotify a également dû opter pour un taux d'intérêt variable sur ses nouvelles dettes. Celui-ci démarre à 5 % et augmente d'un point tous les six mois avec un maximum de 10 %. Seule l'entrée en bourse de l'entreprise pourra faire s'arrêter la hausse des taux. Celle-ci envisageant de faire le grand saut d'ici deux ans, le taux maximum ne sera pas loin d'être atteint.

Un timing surprenant

Il est à noter que dans l'état actuel des choses, Spotify ne semblait pas avoir particulièrement besoin de davantage de trésorerie, l'entreprise disposant d'un épais matelas rembourré avec un peu plus de 600 millions de dollars. Un montant issu entre autres de ses précédentes levées de fonds qui lui avaient permis de collecter un peu plus d'un milliard et demi de dollars depuis octobre 2008, dont un milliard entre juin 2015 et janvier dernier. L'entreprise était alors valorisée à environ 8 milliards de dollars.

Il reste donc encore à définir ce que Spotify compte faire de ce petit pactole si chèrement payé. Certains y voient le signe d'une offensive à venir contre Apple Musique, qui séduit de plus en plus d'utilisateurs. En février dernier, ils étaient déjà plus de 11 millions à avoir souscrit à cette offre, contre 30 millions pour Spotify.

Une autre piste est un investissement important dans la vidéo, que le service et certains de ses concurrents commencent à proposer, en prévision d'une importante bataille sur ce créneau.

31 commentaires
Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 30/03/16 à 09:50:59

Il est à noter que dans l'état actuel des choses, Spotify ne semblait
pas avoir particulièrement besoin de davantage de trésorerie,
l'entreprise disposant d'un épais matelas rembourré avec un peu plus de
600 millions de dollars.
pour payer les morceaux dont il n'ont pas les droits encore

Avatar de Sirodo INpactien
Avatar de SirodoSirodo- 30/03/16 à 09:53:02

Un milliard de dettes, gros risque pour Spotify... j’espère pour eux qu'ils ont un plan avec un sacré retour sur investissement.

Édité par Desirdo le 30/03/2016 à 09:53
Avatar de momomoc INpactien
Avatar de momomocmomomoc- 30/03/16 à 10:03:13

la qualité du service qui se dégrade, le marché qui s'ouvre avec encore soundcloud qui arrive, le financement de plus en plus difficile et une valorisation délirante très proche de Twitter et ses 300 millions d'users, bref un beau cocktail perdant. Je suis dégoûté qu'ils aient enlevé les applis externes comme Pitchfork et que leur fonctions de recommandations sont pourries et qu'ils n'aient jamais réussi à innover avec des services similaires à lastfm

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 30/03/16 à 10:04:07

Mais non aucun risque que te dit Goldman Sachs :windu:

:D

Avatar de Sirodo INpactien
Avatar de SirodoSirodo- 30/03/16 à 10:20:54

Ce ne serait ni la première ni la dernière fois que GS se plante lamentablement sur un investissement...

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 30/03/16 à 10:40:48

Chez eux, il y a se planter et "se planter" :D

Avatar de k43l INpactien
Avatar de k43lk43l- 30/03/16 à 10:48:50

momomoc a écrit :

la qualité du service qui se dégrade, le marché qui s'ouvre avec encore soundcloud qui arrive, le financement de plus en plus difficile et une valorisation délirante très proche de Twitter et ses 300 millions d'users, bref un beau cocktail perdant. Je suis dégoûté qu'ils aient enlevé les applis externes comme Pitchfork et que leur fonctions de recommandations sont pourries et qu'ils n'aient jamais réussi à innover avec des services similaires à lastfm

La qualité qui se dégrade je sais pas... Perso j'ai jamais entendu qu'il y avait des problèmes avec Spotify.
Pour ce qui est de la revalorisation, comparer à twitter c'est normal... Une entreprise qui tire zéro revenu vs une entreprise qui tire des bénéfices avec 10 fois moins d'utilisateur payant, le choix est vite fait.

Pour ce qui est du service en lui même c'est vrai que la Radio dans un style musical est très, trop redondante mais par compte, j'ai trouvé leurs recommandations et leur découverte hebdomadaire très pertinente.

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 30/03/16 à 11:41:33

k43l a écrit :

La qualité qui se dégrade je sais pas... Perso j'ai jamais entendu qu'il y avait des problèmes avec Spotify.
Pour ce qui est de la revalorisation, comparer à twitter c'est normal... Une entreprise qui tire zéro revenu vs une entreprise qui tire des bénéfices avec 10 fois moins d'utilisateur payant, le choix est vite fait.

Pour ce qui est du service en lui même c'est vrai que la Radio dans un style musical est très, trop redondante mais par compte, j'ai trouvé leurs recommandations et leur découverte hebdomadaire très pertinente.

Mouais, Spotify c'est bien. Mais c'était bien mieux quand leur client était écrit en Qt, super rapide, et ne faisait que lire de la musique. Leurs applis sont devenues des usines à gaz, malheureusement :(

Avatar de GvLustig INpactien
Avatar de GvLustigGvLustig- 30/03/16 à 11:44:12

Bof... 3 mois que j'ai comme suggestion des chansons allemandes inconnues juste parce que j'ai ajouté '99 luftballons', c'est moyen... pour le coup la reco sur deezer marchait un peu mieux à l'époque où j'y étais (si tu joues le jeu de mettre les pouces à chaque fois)
Service qui se dégrade --> l'application peut-etre? Elle est un peu lourde j'ai l'impression IMO

Perso, je suis un peu en train d'y revenir du streaming... 10€/mois pour de la location, alors que 95% de mes musiques dessus je les possèdent déjà... bah quelques mois avec un budget équivalent en achat et j'ai plus à payer :oops:

edit : jpaul semble confirmer

Édité par GvLustig le 30/03/2016 à 11:45
Avatar de nucle INpactien
Avatar de nuclenucle- 30/03/16 à 11:53:36

C'est quoi cette opération kamikaze? C'est Stephen Elop le président de Spotify en ce moment?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4