Foxconn repousse son mariage avec Sharp

Juste une mise au point
Economie 2 min
Foxconn repousse son mariage avec Sharp
Crédits : shironosov/iStock/Thinkstock

Jeudi dernier, Foxconn et Sharp annonçaient avoir trouvé un terrain d'entente afin que le premier devienne l'actionnaire principal du second, le renflouant par la même occasion. L'opération a cependant été rapidement suspendue et pourrait même complètement capoter à cause de quelques cachotteries de la part du géant japonais.

Jeudi dernier, Sharp se félicitait d'avoir déniché un chevalier blanc pour le sortir de l'impasse financière dans laquelle le constructeur d'écrans se trouve. L'opération de sauvetage consistait en une augmentation de capital de 484,3 milliards de yens (soit 3,93 milliards d'euros), offrant un total de 66,07 % des droits de vote à Foxconn et à son PDG, par le biais d'une holding.

L'affaire semblait conclue, un plan ayant même été établi pour répartir les investissements de Foxconn dans plusieurs domaines. 200 milliards de yens devaient ainsi être consacrés d'ici juin 2019 au déploiement de chaînes pour la production de dalles OLED tandis que 100 milliards supplémentaires étaient attendus pour soutenir la recherche et le développement de nouveaux écrans.

Seulement, quelques heures après avoir annoncé l'opération, Foxconn a décidé de la suspendre et de repousser la signature des contrats. En cause, la fourniture par Sharp d'un « document essentiel » dont le contenu n'a pas été dévoilé, rapporte l'agence Reuters. Selon ses sources, les documents en question feraient état de dettes supplémentaires dont Foxconn n'avait pas eu connaissance auparavant. 

Si l'information devait se confirmer, Foxconn devrait très certainement revoir son offre à la baisse afin de tenir compte du véritable passif de sa cible. Suite à ces annonces, l'action de Sharp a perdu 19,4 % de sa valeur en l'espace de deux séances, de quoi faire fondre la capitalisation boursière de l'entreprise à 1,82 milliard de dollars.

Dans le cas où Foxconn déciderait de se retirer complètement de l'opération, Sharp pourrait encore probablement compter sur le soutien du fonds souverain japonais INCJ, qui avait déjà formulé une offre, déclinée au profit de celle du manufacturier taiwanais.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !