NVIDIA boucle 2015 avec des revenus records

Tout est bien qui finit bien
Economie 2 min
NVIDIA boucle 2015 avec des revenus records

NVIDIA vient de publier ses résultats pour le quatrième trimestre de son dernier exercice fiscal. Le père des GeForce a enregistré un chiffre d'affaires record, ce qui lui permet d'afficher de solides bénéfices, malgré les dépenses liées à la fermeture d'Icera.

Cela commence à devenir une habitude, NVIDIA vient de dévoiler ses résultats du quatrième trimestre, et aucun gros nuage n'apparaît à l'horizon. L'entreprise rencontre bien quelques soucis, notamment avec la fermeture d'Icera et ses démêlés judiciaires avec Qualcomm et Samsung, mais rien de tout cela ne semble affecter ses activités.

Encore un record

La marque au caméléon a réalisé un chiffre d'affaires de 1,40 milliard de dollars au dernier trimestre, contre 1,25 milliard il y a un an (+12 %) et 1,31 milliard trois mois plus tôt (+7 %). Il s'agit tout simplement des plus importants revenus jamais enregistrés par l'entreprise, qui signe par ailleurs un nouveau record sur l'année avec 5,01 milliards de dollars.

En plus de voir ses revenus s'accroître, NVIDIA reste très rentable. Sa marge brute a encore augmenté de 0,2 % sur le dernier trimestre, elle atteint ainsi 56,5 %. À titre de comparaison, son concurrent AMD voit plutôt la sienne graviter autour de 27 %, et cela ne lui réussit pas vraiment.

Quoi qu'il en soit, le père des GeForce a enregistré un bénéfice net de 207 millions de dollars sur ce trimestre, en hausse de 7 % sur un an, mais en recul de 16 % sur trois mois. Pour justifier cette baisse, NVIDIA évoque de nouveaux frais de restructuration liés à la fermeture d'Icera, à hauteur de 34 millions de dollars.

Des progrès un peu partout

La marque a également publié un récapitulatif de ses revenus trimestriels sur deux ans dans l'ensemble de ses secteurs d'activité. À l'exception des ventes aux OEM qui chutent rapidement, les diverses branches de l'entreprise se portent plutôt bien.

Du côté de la vente de GPU dédiés au jeu vidéo (gamme GeForce) les revenus ont presque doublé en l'espace de deux ans. Dans l'automobile, l'un des nouveaux centres d'intérêts de NVIDIA, la croissance est également au rendez-vous.

NVIDIA Q4 FY16

Comme point noir, on notera quand même la stagnation des ventes de produits dédiés aux centres de données (gamme Tesla) ou au stations de travail professionnelles (gamme Quadro). Sur le premier secteur, NVIDIA se vante tout de même d'avoir décroché des contrats avec Alibaba et Facebook, il reste à voir si cela se traduira par d'importantes sources de revenu, ou non.

En bourse, les marchés récompensent les annonces de la marque au caméléon avec une hausse de 7,2 % du cours de son action dans les heures qui ont suivi la clôture de la dernière séance. Cela valorise l'entreprise à environ 15,6 milliards de dollars, et compense en partie la baisse de 16 % qu'elle avait enregistrée depuis le début de l'année (voir notre analyse).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !