LinkedIn perd 28 % en bourse à cause de prévisions décevantes

LinkeDown
Economie 3 min
LinkedIn perd 28 % en bourse à cause de prévisions décevantes
Crédits : AndreyPopov/iStock/ThinkStock

La saison des résultats financiers ne réussit pas à tout le monde. En annonçant des prévisions plutôt pessimistes, le réseau social LinkedIn s’est ainsi offert un tour gratuit dans les abysses des marchés, avec une chute de 28,9 % de son cours boursier.

Annoncer des prévisions de résultats n'est pas chose aisée quand on est à la tête d'un groupe côté en bourse. Les dirigeants de LinkedIn ont pu faire cette douloureuse expérience cette nuit, lors de la présentation des derniers résultats trimestriels de l'entreprise.

Jusqu'ici, tout va bien

Les fondamentaux de la société sont pourtant bons. Son chiffre d'affaires trimestriel s'élève à 862 millions de dollars, en hausse de plus de 30 % sur un an. Son EBITDA, c'est-à-dire son bénéfice avant taxes, dépréciations, amortissements et versements d'actions aux employés, affiche lui aussi une progression du même ordre de grandeur, à 249 millions de dollars, contre 179 millions de dollars un an plus tôt. 

LinkedIn Q4 15LinkedIn Q4 15

L'ensemble des branches de la société ont affiché une bonne croissance lors du trimestre. Les services liés au recrutement et à la formation ont augmenté de 45 % sur l'année, les revenus publicitaires de 20 % - notamment grâce aux contenus sponsorisés qui représentent la moitié du chiffre d'affaires de cette branche - tandis que les abonnements premium ont progressé de 22 % cette année.

Le résultat net de LinkedIn est quant à lui négatif, à hauteur de 8 millions de dollars, contre un bénéfice de 3 millions de dollars un an plus tôt, ou des pertes de 47 millions de dollars il y a trois mois.

LinkedIn Q4 15

La taille du réseau est elle aussi en hausse, avec 414 millions de membres, dont 18 millions inscrits lors des trois derniers mois. Par contre, le nombre de visiteurs uniques mensuels stagne à 100 millions, pendant que le nombre de pages vues sur le site est passé de 38 à 37 milliards sur le dernier trimestre. Il n'y a normalement pas de quoi provoquer la moindre panique chez les investisseurs.

L'important ce n'est pas la chute...

Les investisseurs attendaient par contre de LinkedIn qu'elle annonce des prévisions de croissance pour les prochains trimestres, mais cela n'a pas été le cas. Pour les trois prochains mois, il est ainsi question d'un chiffre d'affaires de 820 millions de dollars, en léger recul, tandis que l'EBITDA devrait tomber autour de 190 millions de dollars. 

Sur l'année, les prévisions parlent d'un chiffre d'affaires de 3,6 milliards de dollars (environ 900 millions de dollars par trimestre), une croissance un peu faiblarde comparée aux attentes des investisseurs, qui attendaient 300 millions de mieux sur l'année. LinkedIn table aussi sur un revenu net de 3,05 à 3,20 dollars par action, quand Wall Street en voulait 3,67 au minimum.

Cette baisse des revenus, LinkedIn la justifie par l'arrêt de Lead Accelerator, un produit lancé en février dernier destiné aux annonceurs, leur permettant de cibler les entreprises dans le cadre de relations « business to business ». Un abandon qui représente « un manque à gagner d'environ 50 millions de dollars, mais nous pensons que c'est la meilleure décision à prendre sur le long-terme », assure le réseau social. Pour contrebalancer l'arrêt de cette solution, LinkedIn veut mettre l'accent sur les contenus sponsorisés qui sont leur « produit publicitaire le plus rentable et enregistrant la plus forte croissance ».

... mais l'atterrissage

Cette stratégie, en plus de l'annonce de prévisions plus ternes qu'escompté, n'a visiblement pas tapé dans l'œil des marchés boursiers qui ont réagi rapidement et très brutalement. Dès l'annonce des résultats, l'action de LinkedIn est entrée dans une chute infernale qui ne s'est arrêtée qu'à la fin de la fenêtre d'échanges après-séance à Wall Street. 

LinkedIn Krach
Crédits : NASDAQ

L'atterrissage a été très douloureux. LinkedIn a perdu en quelques heures 28,9 % de sa valorisation en bourse, soit un peu plus de 7 milliards de dollars. À 138 dollars, elle a retrouvé son niveau le plus bas depuis janvier 2013. Aujourd'hui, LinkedIn ne vaut plus que 18 milliards de dollars.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !