New Shepard : second aller-retour dans l'espace pour la fusée réutilisable de Blue Origin

Et un et deux zéro !
Tech 2 min
New Shepard : second aller-retour dans l'espace pour la fusée réutilisable de Blue Origin
Crédits : Blue Origin

Après avoir envoyé sa fusée New Shepard dans l'espace, puis l'avoir fait atterrir sur terre sans encombre, Blue Origin vient de doubler la mise avec la même fusée. La fusée réutilisable est donc une réalité pour la société de Jeff Bezos.

Il y a tout juste deux mois, Blue Origin (une société créée en 2000 par Jeff Bezos, le patron d'Amazon) faisait décoller sa fusée New Shepard. Elle était alors parvenue à dépasser de peu la ligne imaginaire de Kármán située à 100 km d'altitude. Pour rappel, cette dernière est communément admise comme étant la limite entre la Terre et l'espace.

Un doublé pour New Shepard

La société parvenait également à faire atterrir sa fusée sans dommage, damant le pion à SpaceX qui n'avait alors pas réussi à mener à bien une telle récupération (mais cela arrivera à peine un mois plus tard). Comme nous l'avions par contre détaillé dans cette actualité, il n'est pas si simple de comparer Falcon 9 et New Shepard car les deux fusées sont relativement différentes, notamment car la première est d'ores et déjà utilisée pour des lancements commerciaux afin de mettre des satellites en orbite.

Quoi qu'il en soit, Blue Origin vient de mener à bien une seconde mission, avec la même fusée que précédemment. La société a en effet mis en ligne une vidéo montrant New Shepard (la même qu'il y a deux mois) décoller, monter jusqu'à 101,7 km d'altitude (donc au-delà de la ligne de Kármán), larguer une capsule - qui contiendra à terme des passagers qui pourront profiter de quelques minutes en apesanteur - avant de revenir sur la terre ferme sans encombre. De son côté, la capsule est également redescendue sur Terre en douceur, aidée par des parachutes.

Reste à connaitre le coût de la remise en état

La réutilisation d'une fusée ouvre la voie à des lancements à moindre coût puisqu'il ne faut pas en construire une nouvelle pour chaque mission. « Notre vision : des millions de personnes qui vivent et travaillent dans l'espace. Vous ne pouvez pas y arriver en jetant le matériel » explique Blue Origin. La société ne détaille par contre pas le coût de la remise en état de sa fusée et précise simplement qu'elle a remplacé les parachutes ainsi que les allumeurs pyrotechniques, en plus de quelques ajustements au niveau logiciel.

Il faudra maintenant voir combien de fois la société de Jeff Bezos pourra réutiliser sa fusée New Shepard dans de bonnes conditions afin d'envoyer de (riches) touristes dans l'espace. Dans tous les cas, la société prépare de plus gros lanceurs qui devront mener à bien le même genre de mission, mais elle assure que cela sera plus facile que sur la « petite » fusée New Shepard. Un moyen de tacler au passage SpaceX dont la fusée Falcon 9 est bien plus imposante.

De son côté, SpaceX n'a pour le moment récupéré qu'un seul premier étage sans encombre. Elon Musk a par contre expliqué qu'il restera sur Terre et qu'il servira à des essais statiques et à des analyses.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !