Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Sécurité routière : l’utilisation de drones reste encore « prématurée »

La nouvelle tacTIC du gendarme
Droit 2 min
Sécurité routière : l’utilisation de drones reste encore « prématurée »
Crédits : seregalsv/iStock

Alors que Manuel Valls a annoncé il y a deux mois que des drones seraient expérimentés afin de lutter contre l’insécurité routière, la Gendarmerie nationale estime qu’un développement de plus grande ampleur s’avère encore « très prématuré ». Un de ses responsables s’est néanmoins vu confier une évaluation sur le sujet.

Utiliser un drone pour surveiller depuis les airs – et en toute discrétion – les comportements des motards et automobilistes ? Cela ne tient désormais plus à de la science-fiction, puisque Le Courrier Picard rapportait il y a plusieurs semaines que les gendarmes de l’Oise allaient utiliser un de ces petits appareils volant jusqu’au 6 janvier 2016 afin de repérer à distance les franchissements de lignes continues, le non-respect des distances de sécurité ou bien encore les demi-tours non autorisés. « Les images, de bonne qualité, seront renvoyées vers la tablette d’un opérateur. Le signal sera alors donné aux motards d’aller chercher l’automobiliste » expliquait le colonel Marc Boget.

Tout en restant intrigante, l’annonce de cette expérimentation n’était pas totalement surprenante dans la mesure où le Premier ministre a dévoilé le 2 octobre une vingtaine de mesures destinées à faire diminuer le nombre de tués sur les routes, et parmi lesquelles figurait « l’utilisation de drones au service de la sécurité routière ». L’exécutif n’avait toutefois donné aucun détail sur l’ampleur exacte de cette mesure...

« Ça fera certainement partie, demain, de notre arsenal »

Interrogé à ce sujet lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le Directeur général de la Gendarmerie, Denis Favier, avait indiqué le 8 octobre dernier qu’il devait « rendre une première évaluation sur ce thème dans les prochains jours ».

Contactée, la Gendarmerie nationale a cependant refusé de nous en dire davantage sur ces travaux, prenant soin au passage de temporiser les informations rapportées par Le Courrier Picard : « Pour l'instant, c'est vraiment très prématuré. On est loin de pouvoir utiliser les drones pour faire de la sécurité routière, même si ça fera certainement partie, demain, de notre arsenal. »

L’appareil utilisé dans l’Oise ne permet d’ailleurs pas de constater des excès de vitesse. « Il nous faut déjà une vingtaine de minutes pour installer un radar mobile, alors vous imaginez pour un drone ? On est encore très loin de la technologie dont on a besoin... » nous confirme une source interne. Il n'empêche que les forces de l'ordre utilisent de plus en plus de drones, comme l'illustre la commande passée cet été par la Gendarmerie en vue de l'acquisition d'une vingtaine de quadri-rotors. Ces appareils ont cependant davantage vocation à être utilisés lors d'opérations spécifiques, comme pour survoler des zones de crash d'avions par exemple.

33 commentaires
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 30/12/15 à 15:47:51

Surtout pendant la saison de la chasse. mieux vaut attendre le printemps.:D

Avatar de Mithrill INpactien
Avatar de MithrillMithrill- 30/12/15 à 16:02:01
Édité par Vincent_H le 03/02/2017 à 07:03
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 30/12/15 à 16:46:03

S'ils pouvaient enfin détecter ceux qui roulent à 80km/h sur la voie du milieu (ou pire à gauche)...

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 30/12/15 à 17:21:38

 repérer à distance les franchissements de lignes continues, le non-respect des distances de sécurité ou bien encore les demi-tours non autorisésEnfin des trucs plus intelligents moins cons que les radars.Mais bon comme ce n'est pas facilement automatisable donc pas suffisament rentable cela restera marginal.    

Édité par v1nce le 30/12/2015 à 17:22
Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 30/12/15 à 18:17:07

Mithrill a écrit :

Il faut qu'ils envoient les drones opérer deux par deux en lignes au dessus de la route, avec la ligne blanche du milieu repérée par guidage laser par exemple ou GPS, ils mesurent avec les deux relevés drones et HOP on obtient la vitesse avec un % d'erreur faible. Vivement qu'ils mettent ça en place.

Et si le drone se casse la gueule au sol il provoquera un bel accident.

Faire voler des drones au dessus de la route est une connerie monumentale.

Avatar de anonyme_7c80fa87db5724a208e948ab1ba01f54 INpactien

Je crois que c'est interdit

Avatar de Mithrill INpactien
Avatar de MithrillMithrill- 30/12/15 à 18:31:58
Édité par Vincent_H le 03/02/2017 à 07:03
Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 30/12/15 à 18:48:48

Mithrill a écrit :

Ils peuvent être au bord à angle de 45% avec une meilleure sécurité, avec moins de risque en cas de perte de contrôle des engins, pas besoin d'être juste au dessus. On a échappé au drame de peu en Italie dernièrement à ce propos avec un événement sportif :

http://motherboard.vice.com/en_uk/read/ski-racing-champion-marcel-hirscher-nearl...

Les drones sont dangereux si mal maitrisés, il y a tout un process de qualité à avoir bien entendu.

Oui tout à fait.
Je vois mal ces engins avoir un intérêt pour le côté répressif de la "sécurité" routière. A mes yeux ils auraient plus d'intérêt pour l'observation du trafic et des interventions dans lesquelles un appui aérien faciliterait le travail des intervenants.

Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 30/12/15 à 19:59:31

Je pensais précisément à cet incident : un drone qui se casse la gueule au dessus d'une autoroute ça va faire du gros dégât et comme l'objectif affiché du gouvernement c'est comme toujours rentabilité maximale c'est pourtant au dessus des grands axes, potentiellement plus "rémunérateurs", que ces conneries vont voler et pas au dessus des routes de cambrousse hautement accidentogènes (souvent à cause d'une voirie désastreuse suite au désengagement de l'état de l'entretien des routes d'ailleurs) trop peu fréquentées pour alimenter efficacement les caisses de l'état (tenter de les remplir aussi vite qu'ils les vident tout du moins)

Faudrait vraiment trouver quelquechose pour le museler définitivement le Valls, chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour sortir une nouvelle connerie encore plus grosse que la précédente, ça va être long d'attendre 2017 :craint: (même si je ne me fait pas trop d'illusion sur ceux qui prendront la place j'imagine mal descendre encore d'un cran dans la nullité, cela dit on disait ça aussi des précédents ... )

Avatar de raoudoudou INpactien
Avatar de raoudoudouraoudoudou- 30/12/15 à 22:43:40

Pourtant, c'est vraiment facilement automatisable et avec tous les cas particuliers à la con, genre celui qui te fait la queue de poisson ou presque, c'est la prune pour lui, pas pour toi qui le collerait de trop près. Aux US ils ont même des radars qui détectent les blaireaux qui slaloment...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4