Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le gouvernement peu emballé par la reconversion des cabines téléphoniques en bornes Wi-Fi

Bornes to be alive
Droit 2 min
Le gouvernement peu emballé par la reconversion des cabines téléphoniques en bornes Wi-Fi
Crédits : Frédéric BISSON (Licence : CC-BY 2.0)

Alors que la loi Macron a ouvert la voie à un démantèlement progressif des cabines téléphoniques, le gouvernement ne semble guère enclin à transformer les « publiphones » français en bornes d’accès Wi-Fi.

« Pourquoi ne pas mettre le Wi-Fi dans les cabines téléphoniques ? » s’était interrogée au mois de janvier la secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Il faut dire que les initiatives dans ce domaine ne sont pas passées inaperçues. L’exemple de la ville de New York est régulièrement cité, son maire ayant lancé l’année dernière une reconversion des traditionnelles cabines en points d’accès gratuit au réseau.

L’avenir des publiphones installés en France se pose tout particulièrement depuis l’entrée en vigueur de la loi Macron, puisque celle-ci met fin à l’obligation qui incombait jusqu’ici à Orange de maintenir des cabines téléphoniques sur l’ensemble du territoire (au moins une cabine dans chaque commune, et deux pour celles dont la population dépasse les 1 000 habitants). Si certains pointent du doigt le coût d’enlèvement et de destruction des milliers appareils ainsi appelés à disparaître, la députée Marianne Dubois s’inquiétait en avril dernier de la saturation des filières de recyclage.

L’élue Les Républicains demandait surtout au travers d’une question écrite adressée à Emmanuel Macron quel était son « sentiment » sur cette « seconde vie » qu'il était possible d'offrir aux cabines téléphoniques, comme « à New York, Londres ou Bruxelles [où elles] servent notamment de points relais Wi-Fi ». La réponse du ministre de l’Économie se révèle toutefois très décevante, puisque celui-ci fait la sourde oreille, n’abordant absolument pas le sujet ! Le locataire de Bercy se contente d’évoquer le pendant du démantèlement des publiphones – à savoir une meilleure couverture mobile par les opérateurs d’ici fin 2016...

Lors de la consultation relative au projet de loi numérique, le gouvernement s’était également montré très discret sur ce sujet. Une façon de faire comprendre que l’idée restera dans les cartons ?

132 commentaires
Avatar de mizuti INpactien
Avatar de mizutimizuti- 29/12/15 à 11:08:43

C'est toujours pratique une cabine téléphonique, ça protège les vitres de voiture en cas d'attroupement de jeune... :troll:

Avatar de Folgore INpactien
Avatar de FolgoreFolgore- 29/12/15 à 11:22:20

Ca doit quand meme etre un nid a bacterie ces machins la :D

Mais je dois dire qu'a l'époque ou y avais pas encore vraiment de telephone portable "grand public", ca ma bien dépanné :)

Avatar de L'ermite INpactien
Avatar de L'ermiteL'ermite- 29/12/15 à 11:41:43

Etant seul en pleine cambrousse et n'ayant pas de portable , si les cabines téléphoniques disparaissent, je serai privé de télécommunication dès que ma ligne fixe aura un souci, sans aucune possibilité de téléphoner pour réclamer une intervention.

Plus question non plus pour moi de déménager, parce que je ne pourrais alors plus réclamer l'installation de la nouvelle ligne fixe.
 
Il faudrait peut-être expliquer au gouvernement qu'un taux d'équipement dépassant 100% n'implique PAS que toute la population est équipée, et que même si les cabines téléphoniques ne servent pratiquement plus, elles sont toujours nécessaires, au moins à la minorité réfractaire aux portables.

Avatar de soann84 INpactien
Avatar de soann84soann84- 29/12/15 à 11:41:48

Ça appartient à France Telecom / Orange non ?
En quoi ça concerne le gouvernement ?

Avatar de Arcy Abonné
Avatar de ArcyArcy- 29/12/15 à 11:46:25

Ces cabines ont un coût alors qu'elles sont pas utilisées.
Du coup, le gouvernement n'oblige plus leur présence dans les communes parce que plus nécessaire.

L’avenir des publiphones installés en France se pose tout particulièrement depuis l’entrée en vigueur de la loi Macron, puisque celle-ci met fin à l’obligation qui incombait jusqu’ici à Orange de maintenir des cabines téléphoniques sur l’ensemble du territoire (au moins une cabine dans chaque commune, et deux pour celles dont la population dépasse les 1 000 habitants). Si certains pointent du doigt le coût d’enlèvement et de destruction des milliers appareils ainsi appelés à disparaître, la députée Marianne Dubois s’inquiétait en avril dernier de la saturation des filières de recyclage.

Avatar de asusien INpactien
Avatar de asusienasusien- 29/12/15 à 11:47:45

Il me semble car l'Etat fut le principale actionnaire (FT) et Personne moral ayant autorisé et aidé (pour ne pas dire financé partiellement) à l'installation de ces cabines...

Avatar de jeje07bis Abonné
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 29/12/15 à 11:53:24

Arcy a écrit :

Ces cabines ont un coût alors qu'elles sont pas utilisées.

quand je vois la gueule des 2 ou 3 cabines téléphoniques par chez moi, elles ne doivent plus couter grand chose question entretien.... :transpi:

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

les cabines publiques constituent l'un des "services universels" que Orange s'est engagé contractuellement à fournir selon la commande de la puissance publique.

Avatar de psn00ps Abonné
Avatar de psn00pspsn00ps- 29/12/15 à 11:58:04

« Pourquoi ne pas mettre le Wi-Fi dans les cabines téléphoniques ? » s’était interrogée au mois de janvier la secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Ca ne permet pas de téléphoner.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 29/12/15 à 12:00:08

Le retrait des cabines téléphoniques inclut il les téléphones publiques au niveau des gares, des aéroports, des mairies et des tabac ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 14