Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Toshiba veut prendre ses distances avec le marché du PC

Ce n'est qu'un au revoir
Economie 2 min
Toshiba veut prendre ses distances avec le marché du PC

En délicatesse depuis juillet dernier, Toshiba cherche à s'éloigner du marché du PC. L'une des pistes envisagées consisterait à monter une entreprise commune avec Fujitsu et Vaio, mais le conglomérat nippon ne souhaite pas vraiment y prendre part.

Suite à la révélation de fraudes comptables réalisées par l'ancienne équipe dirigeante de l'entreprise, Toshiba tente, tant bien que mal, de se redresser. Le traitement est plutôt brutal, puisqu'en plus de la vente d'une usine de fabrication de téléviseurs, il est question du licenciement de 6 800 personnes, principalement au sein de la division Lifestyle du groupe. Celle-ci concentre notamment les activités liées au monde du PC, des téléviseurs et de l'électroménager.

Une sortie du marché PC est à l'étude

Dans un entretien accordé au quotidien nippon Sankei Shimbun, relayé par BFM Business, Masashi Muromachi, le PDG de Toshiba, explique que des discussions sont en cours avec Fujitsu et Vaio (la société issue de la scission de la branche PC de Sony) afin de regrouper leurs activités sur le marché des ordinateurs individuels. Ses produits électroménagers eux, trouveraient refuge chez Sharp. 

Si une telle entente devait avoir lieu, le dirigeant affirme que « Toshiba ne souhaite pas prendre la majorité des sociétés conjointes » qui seront créés via ces accords. En d'autres termes, le conglomérat cherche surtout à se débarrasser de ses actifs non rentables. Sur son exercice fiscal 2015, la branche Lifestyle du groupe avait ainsi enregistré une perte opérationnelle de 109,7 milliards de yens (830 millions d'euros) sur un chiffre d'affaires de 1 163,7 milliards de yens (8,81 milliards d'euros).

Un abandon pas si douloureux

Sans parler des pertes accumulées par ces activités, leur abandon ne devrait pas trop faire souffrir Toshiba, tout du moins pas en termes de chiffre d'affaires. Masashi Muromachi estime ainsi que les revenus annuels de l'entreprise devraient passer sous la barre des 5 000 milliards de yens, soit environ 38 milliards d'euros, ce qui reste encore plus qu'honorable. 

Cette baisse du chiffre d'affaires tient compte de la séparation de la branche Lifestyle, mais également de certaines activités dans le domaine des équipements médicaux, ainsi que dans la production de semi-conducteurs. Toshiba est notamment connu pour ses productions de puces de mémoire NAND à destination des SSD, et s'était illustré en absorbant la division SSD d'OCZ en 2014.

95 commentaires
Avatar de lomic2 INpactien
Avatar de lomic2lomic2- 29/12/15 à 10:19:02

Dommage j'aimais bien leurs Laptops

Avatar de Jerem1313 INpactien
Avatar de Jerem1313Jerem1313- 29/12/15 à 10:29:05

Propriétaire d'un sublime Toshiba Satellite p870, que j'ai depuis 3 ans, et qui m'a posé aucun problème, ni panne matérielle, ni bug de Windows ou autre.
c'est regrettable de les voir quitter le marché de l'informatique...
des pc solides, bien construits, et d'une fiabilité exceptionnelle..
J'ai jamais regretté mon Toshiba, et je sais que je le regretterais quand il rendra l'âme..
Dommage vraiment pour leurs situation vraiment délicate...
 

Avatar de Shuffle Bot INpactien
Avatar de Shuffle BotShuffle Bot- 29/12/15 à 10:31:50

C'est surtout que maintenant il reste plus grand monde... Fini Sony, fini Toshiba...

On se retrouve avec Acer, Asus, HP, Lenovo, Medion, MSI et Samsung... et aucune de ces marques ne me tente

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 29/12/15 à 10:39:39

Lenovo n'est pourtant pas si mal que ça. Pas aussi médiocre qu'un acer ou un medion, en tous cas.

Avatar de Ohmydog Abonné
Avatar de OhmydogOhmydog- 29/12/15 à 10:40:40

et Apple :D

Avatar de colonelc4 INpactien
Avatar de colonelc4colonelc4- 29/12/15 à 10:42:47

Essaye Clevo dans ce cas, j'ai le N150, imbattable niveau rapport/qualité/prix/performance, payé 900€ et j'ai eu un i7 6700HQ/8Gb RAM/GF 960m et un SSD 240Gb, il a même une Puce TPM...la finition est impeccable, et le système de refroidissement parfait, inaudible et ne chauffe que très peu, sans parler de la connectique complète.

L'écran est l'un des meilleurs que j'ai pu voir, un petit review ici :
http://www.notebookcheck.net/Nexoc-G515-II-Clevo-N150RD-Notebook-Review.153041.0...

En France il est dispo ici par exemple:
http://www.pcw.fr/shop/n150rd-configurateur.html

A noter qu'il est configurable :)

Édité par colonelc4 le 29/12/2015 à 10:47
Avatar de SPlissken Abonné
Avatar de SPlisskenSPlissken- 29/12/15 à 10:44:09

Pareil , 2 laptop Toshiba qui ne m ont jamais posé de probleme et un chromebook toshiba 1ere gen depuis avril 2015 qui marche sans probleme.
Dommage

J ai des Asus aussi, ca marche pas trop mal sauf un modele foireux qui chauffe comme un grille pain.

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 29/12/15 à 10:51:45

Shuffle Bot a écrit :

On se retrouve avec Acer, Asus, HP, Lenovo, Medion, MSI et Samsung... et aucune de ces marques ne me tente 

 Personnellement j'ai acheté par hasard disons le Samsung NC10 en 2009 et c'est un excellent ordinateur qui fonctionne toujours du tonnerre et a une autonomie confortable.  Si leurs autres pc sont dans la même veine, il n'y a rien à redire.

Avatar de RTDaemons INpactien
Avatar de RTDaemonsRTDaemons- 29/12/15 à 10:52:02

Shuffle Bot a écrit :

C'est surtout que maintenant il reste plus grand monde... Fini Sony, fini Toshiba...

On se retrouve avec Acer, Asus, HP, Lenovo, Medion, MSI et Samsung... et aucune de ces marques ne me tente

Dell? Ça fait 4 ans que je tourne sur leur gamme XPS, rien à redire.

Avatar de acetone802000 INpactien
Avatar de acetone802000acetone802000- 29/12/15 à 10:54:59

Je ne vais pas les pleurer... vu la politique SAV en France.

J'avais un portable Toshiba C875 payé 600€ neuf.
Un an après il tombe en panne, juste après la fin de garantie.
Je le renvoie: Devis payant bien sur (ce qui n'est pas déconnant).
 Par contre prix demandé pour la réparation: 870€ (changement de la carte mère).

Depuis je n'apprécie plus trop cette marque !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10