Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Nintendo se défait d'un patent troll accusant les Mii de violer son unique brevet

One patent to rule them all
Droit 2 min
Nintendo se défait d'un patent troll accusant les Mii de violer son unique brevet
Crédits : Kevork Djansezian/Getty Images News/Thinkstock

L'année se termine bien pour Nintendo qui vient de mettre fin à un long procès l'opposant à une entreprise du nom de RecogniCorp. Celle-ci estimait que les Mii de Nintendo enfreignaient un de ses brevets.

En 2011, Nintendo a eu la mauvaise surprise de recevoir une assignation en justice de la part d'une société nommée RecogniCorp. Celle-ci ne produit rien et dispose à son actif que d'un seul brevet, numéroté US 8005303. Celui-ci décrit une méthode de compression des images permettant « de faciliter la transmission et le stockage d'images ».

Son principe est simple, pour chaque configuration possible d'un élément de l'image, un code unique est transmis, et le destinataire le traduit en un élément donné. Un principe tellement aisé que Nintendo l'a utilisé pour la génération des Mii, les avatars générés par les utilisateurs sur Wii et Wii U, mais aussi sur la 3DS et ses dérivés. Chaque élément du Mii n'étant choisi que parmi un nombre limité d'options, il est en effet plus simple de transmettre à une autre console que tel avatar se compose du nez numéro 4, des yeux numéro 17 et des cheveux numéro 226 plutôt que de transmettre son image complète.

Après quatre années de procédures judiciaires, Nintendo a annoncé que le procès est enfin arrivé à son terme. Le juge américain chargé du dossier a affirmé que « le brevet était une tentative impropre de monopoliser des opérations mathématiques, qui ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'un brevet ». Dans un communiqué, Nintendo affirme qu'elle n'a alors même pas eu besoin de faire entendre ses arguments pour se défendre. 

Nintendo n'est pas la seule entreprise a avoir fait l'objet de procédures initiées par RecogniCorp sur ce même brevet. En 2012, VistaPrint a également été attaquée pour les mêmes motifs. Ce procès n'est pas encore arrivé à son terme, mais le brevet US 8005303 ayant été invalidé par la justice, il y a fort à parier que l'affaire n'ira pas plus loin qu'aujourd'hui.

38 commentaires
Avatar de aeris INpactien
Avatar de aerisaeris- 29/12/15 à 07:51:45

Troller avec la justice, ça mérite un procès...

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 29/12/15 à 07:51:49

« le brevet était une tentative impropre de monopoliser des opérations mathématiques, qui ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'un brevet »

Enfin un peu de bon sens dans ce monde brutes trollesques :yes:

Avatar de Xaelias INpactien
Avatar de XaeliasXaelias- 29/12/15 à 07:53:04

Et sinon ne pas attribuer le brevet l'origine ce serait bien aussi...

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 29/12/15 à 07:53:23

:keskidit: On ne peut pas tout breveter ?

Avatar de Gilgen Abonné
Avatar de GilgenGilgen- 29/12/15 à 07:59:08

Et priver l'USPTO de dizaines de milliers de dollars à chaque fois ? :reflechis::troll:

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 29/12/15 à 07:59:50

Sujet sensible aux USA, les brevets étant un droit garantie par la Constitution. (c'est d'ailleurs pour ça qu'ils n'y renonceront pas). Du coup, faut faire de la jurisprudence.

Avatar de L'eclaireur INpactien
Avatar de L'eclaireurL'eclaireur- 29/12/15 à 08:08:41

Recognicorp n'a pas gagné mais n'a pas non plus été condamné à priori. Son brevet qui est quasiment la base de la communication sur le net devrait lui être retiré ainsi qu'une amende pour avoir tenté de flouer tout le monde.

Avatar de taralafifi INpactien
Avatar de taralafifitaralafifi- 29/12/15 à 08:13:23

Bien fait pour eux. Certains déposent des brevets "limites"  mais en font quelque chose derrière (comme Apple)

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 29/12/15 à 08:28:04

Plus qu'a breveter le code ASCII. Au final on donne juste un code correspondant à "l'image" de la lettre :p. (oui je sais faut ajouter la font qui va bien avec).

Avatar de vida18 INpactien
Avatar de vida18vida18- 29/12/15 à 08:34:22

Reste à savoir ce qui peut être brevetable ou pas (pas de brevet logiciel en Europe par exemple contrairement au Japon et aux USA).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4