Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Free Basics : Facebook défend son Internet gratuit et limité en Inde

Bientôt savefreebasics.in ?
Internet 5 min
Free Basics : Facebook défend son Internet gratuit et limité en Inde

Facebook multiplie tribunes et publicités pour défendre Free Basics, sa sélection de services mobiles gratuits, accusée de violer la neutralité du Net. Le groupe demande même à ses utilisateurs un soutien public, alors que le régulateur indien des télécoms l'a suspendue et que la pression publique monte contre l'initiative.

Les Free Basics de Facebook respectent-ils la neutralité du Net ? L'Agence indienne de régulation des télécoms (TRAI) n'en est pas vraiment sûre et a décidé de suspendre le service en Inde, en attendant d'avoir la réponse. Surtout, Reliance Communications, l'opérateur qui fournit son réseau à Facebook n'aurait pas été en mesure de fournir les conditions d'utilisation, selon le New York Times et Times of India. La nouvelle a été révélée la semaine dernière et le groupe américain multiplie les actions pour rallier l'opinion publique à sa cause. 

Pour rappel, les Free Basics (anciennement Internet.org) sont une sélection de services mobiles sélectionnés et rendus disponibles gratuitement par Facebook. N'importe qui peut proposer un service, qui est validé par Facebook et passe par ses infrastructures. C'est la figure de proue de l'entreprise américaine dans sa volonté de « connecter le monde », un objectif décrit comme altruiste, mais qui pose toujours question. L'initiative couvre plus de trente pays, clame Facebook, et l'Inde semble de loin le pays où la contestation est la plus visible.

Tribunes et publicités pour conquérir les journaux

Les critiques de Free Basics, qui ont émergé dès l'arrivée du service en Inde en février, sont avant tout opposés au zero-rating, soit la livraison gratuite d'un ou plusieurs services Internet par un opérateur, alors qu'un accès complet au Net reste payant. Ce serait une violation de la neutralité du Net, estiment-ils. Le débat a d'ailleurs eu lieu lors du vote de l'« Internet ouvert » en Europe, la question du zero-rating restant à trancher par les régulateurs. Ces opposants se sont groupés via l'initiative SaveTheInternet.in, à laquelle des médias indiens ont largement ouvert leurs colonnes.

Times of India est l'un des médias qui a le plus couvert l'affaire et fait le plus l'objet des attentions du groupe californien. Dans une tribune publiée aujourd'hui, Mark Zuckerberg affirme que « Free Basics défend la neutralité du Net ». « Plus de 35 opérateurs ont lancé Free Basics et 15 millions de personnes se sont connectées. La moitié des utilisateurs de Free Basics qui ont découvert Internet par ce biais paient pour accéder à l'Internet complet sous 30 jours » détaille-t-il. L'initiative ne limiterait donc pas l'accès, mais encouragerait simplement à payer une connexion, estime le patron de Facebook.

« Il ne s'agit pas des intérêts commerciaux de Facebook ; il n'y a même pas de publicité sur Free Basics. Si les gens perdent leur accès à ces services, ils perdront simplement l'accès à toutes les opportunités offertes par Internet aujourd'hui » insiste Zuckerberg en s'adressant aux critiques. Même s'il prétend défendre la neutralité du Net, l'entrepreneur y préfère pourtant l'expression « égalité numérique » (digital equality).

L'entreprise américaine a aussi affiché des doubles pages publicitaires dans plusieurs journaux indiens. Elles répondent point par point aux critiques contre l'initiative et mettent en avant Ganesh, un agriculteur devenu l'emblème de Free Basics, cité à la moindre occasion par Zuckerberg et son entreprise. Pour jouer sur tous les tableaux, Chris Daniels, vice-président d'Internet.org, a lancé une séance de questions-réponses (AMA) samedi sur le subreddit India, où il répète la défense élaborée par le groupe.

Une consultation publique sous forte pression

Le militantisme de Facebook s'explique en partie par la consultation publique lancée par le régulateur des télécoms en début de mois. Cette consultation, sur « des prix différenciés pour les services de données », est au centre de la bataille entre les défenseurs autoproclamés de la neutralité et Facebook. Les deux camps ont jusqu'au 30 décembre pour faire valoir leurs points de vue, et les campagnes sont importantes.

Comme aux États-Unis et en Europe ces dernières années, les internautes se sont groupés sous le nom SaveTheInternet, qui en est à sa troisième campagne dans le pays. Sur sa page d'accueil, le collectif propose un (long) modèle d'email prêt à envoyer à l'agence de régulation, dénonçant notamment la mainmise de Facebook sur Free Basics. Cette fois encore, des personnalités de l'Internet indien se sont mobilisées pour appeler à envoyer en masse ces emails au régulateur.

De façon surprenante, Microsoft a également affiché son scepticisme. « Je ne pense pas que ce que fait Facebook ait un rapport avec la neutralité du Net. Il s'agit d'aider des gens à aller sur Internet, et c'est ce qu'ils devraient dire » défend d'abord Bhaskar Pramanik, le président de Microsoft Inde, dans un entretien à Economic Times. « Mais de le brouiller et de dire que cela respecte la neutralité du Net n'a aucun sens » assène-t-il. Pour lui, le problème est bien qu'au final, quelqu'un paie pour le service, que ce soit l'utilisateur ou non.

Facebook incite ses utilisateurs à défendre Free Basics

Face à ce discours, Facebook ne compte pas que sur les médias pour se défendre. Selon de nombreux magazines et tweets, le réseau social exploite directement sa base d'utilisateurs pour se créer des soutiens. Il envoie ainsi une notification à ses membres les invitant à défendre Free Basics, en envoyant un email au régulateur dans le cadre de sa consultation. En l'envoyant, chaque utilisateur peut d'ailleurs prévenir ses amis qu'il a défendu Free Basics, au cas où.

L'initiative a été vertement critiquée par Times of India à la mi-décembre, qui estime que Facebook ne donne pas toutes les informations nécessaires pour saisir le problème et joue sur l'habitude de soutenir des causes diverses sur son réseau social. « Ce que les utilisateurs de Facebook devraient savoir, c'est qu'en envoyant cet email à la TRAI, ils sont contre la neutralité du Net et supportent Internet.org et Free Basics » attaque le journal.

La semaine dernière, le groupe américain a obtenu un droit de réponse, où il affirme complètement informer ses utilisateurs et respecter la neutralité du Net. « C'est sans conteste la ligne la plus biaisée que nous n'ayons jamais lu dans un journal » assène même l'entreprise, quand Times of India affirme que « Free Basics/Internet.org est contre la liberté ».

11 commentaires
Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 28/12/15 à 15:49:12

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ça sera sans moi, je ne défendrai par leur modèle.
Je reprends mes précédents propos :

«L'accès au net, à l'énergie, etc, pour tout le monde... Tout ça ne tiens qu'à la volonté de certains.

Rien que pour la bouffe, on produit largement de quoi nourrir le monde, ça n'empêche pas que des quantités astronomiques de celle ci finit dans les poubelles de la grande distribution, et le péquin moyen de continuer à manger une viande dont nourrir la production affame le tiers monde, dans un accoutrement bourré de produits chimiques ayant été fabriqué par des enfants esclaves, tout en regardant une télévision fabriquée dans des pays auxquels on rendrait sois disant service en les laissant exploiter des gens tel qu'il n'est pas autorisé de le faire ici, sans oublier évidemment, l'énergie issue de mines d'uranium ou d'exportateurs de pétrole respectant évidemment à la lettre les droits de l'homme...

Alors les leçons de morales et de générosité comme quoi faudrait laisser faire n'importe quoi parce que c'est toujours ça de pris sous couvert de pseudo-charité digne du colonialisme hein...

C'est pas de pseudos mécènes dont le monde a besoin, mais de remettre en question ses fondements.

Mais à défaut d'un monde plus juste, équitable, et solidaire, contentons nous des miettes proposées par de grandes multinationales n'ayant que pour but de s'imposer, au détriment des autres.

La neutralité du net est non négociable, point, les progrès que cette technologie a amené dans la vie des peuples, sont trop importants pour êtres morcelés et jetés en pâtures par des entreprises ne songeant que sous couvert de solidarité, à s'imposer.

Et qu'on ne vienne pas nous dire encore que les entreprises ne sont pas là pour faire du social, d'autres modèles que "je veux un max de fric tout de suite pour tourner et mes dirigeants/actionnaires au détriment de tout le reste" ça existe, ça n'a rien d'un mythe, et ça fonctionne, quand les gens font ce choix, plutôt que se borner à se montrer égoïstes et ne penser qu'à capitaliser sans prendre en compte ce qui sera fait du fric qu'ils dépensent le moins possible, pour un bien ou un service derrière. »

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 28/12/15 à 15:54:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

« Free Basics défend la neutralité du Net ».
Ce troll...

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Pour une fois, Facebook ne fait pas mieux que E.Leclerc et pas mieux que Free (l'opérateur qui ne prend pas ses abonnés pour des pigeons).

Édité par joma74fr le 28/12/2015 à 16:00
Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 28/12/15 à 16:18:01

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ceci a au moins le mérite de mettre le débat sur la place publique dans un certaine mesure

Avatar de born INpactien
Avatar de bornborn- 28/12/15 à 16:23:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

le Faceminitel sauf que c'est payé par la pub...

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 28/12/15 à 21:01:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

« Si les gens perdent leur accès à ces services, ils perdront
simplement l'accès à toutes les opportunités offertes par internet
aujourd'hui »

Ben non, pas "par internet", justement...

Avatar de 0xFlame INpactien
Avatar de 0xFlame0xFlame- 29/12/15 à 08:00:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Tout est dit!
Malheureusement c'est plutôt dur de se trouver un travail qui ne fait marcher se système engraisseur d'actionnaire...

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 29/12/15 à 08:35:06

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

0xFlame a écrit :

Tout est dit!
Malheureusement c'est plutôt dur de se trouver un travail qui ne fait marcher se système engraisseur d'actionnaire...

Oui enfin toutes les sociétés ne sont pas en bourses ou n'appartiennent à des fonds de pensions (bien pire que les actionnaires _de base_ eux), beaucoup de sociétés n'ont que peu d'investisseurs/actionnaires : tpe / pme , et il y en a plein partout.

Tu peux aussi monter ta boite, mais je suppose que çà te ferait passer du coté obscure ?

Je ne dis pas que ce qu'a dit bingo.crepuscule est faux, juste qu'il ne faut pas généraliser de la sorte. Il n'y a pas que des grands groupes dans le monde, même si l'on ne parle que d'eux...

Avatar de 0xFlame INpactien
Avatar de 0xFlame0xFlame- 29/12/15 à 08:47:53

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

entièrement d'accord; je suis descendant d'une famille qui a jadis posséder une entreprise dans le textile qui s'est effondré parce que le grand-père n'a jamais voulu délocaliser en chine, donc c'est pas a moi que t'apprendra que y a de gentils entrepreneurs; le principale problème que je veux mettre en avant, c'est que les PME généralement leur problèmes n'est pas du coté de l'obtention de la main d’œuvre, et que pour trouver un boulot on se retrouve a postuler pour des grandes boites qui elles, engraissent des actionnaires et autres pourris qui n'ont jamais assez d'argents...

Avatar de Arystos INpactien
Avatar de ArystosArystos- 29/12/15 à 08:50:57

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Pas la peine de citer Bingo.Crepuscule, mais le problème réside effectivement dans notre façon de nous comporter.
Quand on voit des gens obèses (pas par maladie, mais par choix) qui s'empiffrent de burger/pizzas et sodas à longueur de journée alors qu'ailleurs des gens se battent pour avoir un bout de viande, et je ne parle pas de boeuf ou autre, mais de rat, ou autres rongeurs...

Ce monde me donne envie de vomir, et des "initiatives" comme celle de Facebook qui sous couvert d'humanisme se font du pognon encore plus.
Tu veux vraiment être humaniste, tu fais pas chier le monde et tu laisses internet gratuitement, tout internet, pas seulement les sites qui te conviennent.

Édité par Arystos le 29/12/2015 à 08:51
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2