Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Free Basics : l'Internet gratuit et limité de Facebook est suspendu en Inde

Pas de CGU ? Pas de chocolat
Internet 2 min
Free Basics : l'Internet gratuit et limité de Facebook est suspendu en Inde

L'offre Free Basics de Facebook, qui donne accès gratuitement à un nombre limité de services Internet, a été suspendue par le régulateur indien des télécommunications. L'opérateur partenaire, Reliance, ne respecterait pas la neutralité du Net en fournissant ce service.

Les déboires continuent pour Free Basics de Facebook. L'agence indienne de régulation des télécoms (TRAI) a décidé de suspendre l'offre de services mobiles gratuits du groupe américain, a rapporté hier Times of India. Pour rappel, Free Basics (anciennement Internet.org) fournit dans plusieurs pays une sélection de quelques dizaines de services gratuits via smartphone, qui est ensuite censé encourager les utilisateurs à passer à une offre payante.

Le respect de la neutralité, c'est pas automatique

Depuis plusieurs mois, Free Basics est vertement critiquée par nombre d'associations aux États-Unis et en Inde, qui estiment qu'en fournissant une version étriquée du Net, Facebook viole la neutralité de ce dernier. Dans les faits, une recherche sur Bing sera ainsi totalement gratuite, quand une sur un autre moteur (comme Google) sera bien payante. De même, la qualité de service ne convaincrait pas tous les utilisateurs. Ce à quoi Mark Zuckerberg avait répondu qu'il valait mieux une version bridée d'Internet que pas d'Internet du tout.

La neutralité serait bien la raison de la suspension de l'offre, décidée par le régulateur il y a deux semaines. « La question s'est posée de savoir si un opérateur devrait pouvoir fournir des prix différents pour différents contenus. À moins qu'une réponse y soit apportée, il n'est pas approprié que nous laissions ceci perdurer » a expliqué une source de l'agence à Times of India.

Selon le New-York Times, une raison plus précise a justifié l'arrêt du service : Reliance Communications, l'opérateur qui fournit son réseau à Facebook pour Free Basics, n'a pas pu fournir les conditions d'utilisation du service quand le régulateur les a demandées. Il n'est pas dit si les conditions d'utilisation existent bel et bien.

« Nous sommes engagés dans Free Basics et dans un travail avec Reliance et les autorités compétentes pour aider les gens à se connecter » a simplement répondu Facebook, interrogé par The Verge.

Un altruisme qui a ses limites

Suite à cette interdiction, Reliance aurait indiqué au régulateur qu'il compte retarder l'extension de l'offre de Facebook à de nouvelles zones du pays. Un sérieux revirement pour le groupe américain, qui a modifié marginalement son service en septembre, juste avant une visite du Premier Ministre indien dans ses locaux de la Silicon Valley. Facebook s'était d'ailleurs exprimé à l'ONU sur la connexion de ceux qui n'ont pas (encore) Internet.

Le système de Facebook pose tout de même encore problème, malgré des modifications de son modèle. Même s'il offre désormais le chiffrement sur le web, le trafic est toujours routé par ses serveurs. Même s'il s'est ouvert aux développeurs lambda, Facebook reste au final celui qui décide quels services sont rendus disponibles gratuitement.

Enfin, comme nous le relevions en mai, les données collectées via ces services restent la propriété de Facebook, qui peut les utiliser comme bon lui semble. L'absence de conditions d'utilisation pour les internautes n'en est d'ailleurs que plus troublante.

79 commentaires
Avatar de metaphore54 INpactien
Avatar de metaphore54metaphore54- 25/12/15 à 11:59:58

Pour ma part c'est mieux ça que pas d'internet du tout. Facebook, google et cie ne font pas de charité, ça sert juste à se développer, ce qui n'est pas idiot comme système si tout le monde est gagnant.

Avatar de sioowan INpactien
Avatar de sioowansioowan- 25/12/15 à 12:02:10

Si les gens ne sont pas content, qu'ils ouvrent un service concurrent.
Bien beau de dire que ce n'est pas bien pour la neutralité, mais que font-ils pour apporter l'ouverture au monde?

Du coup on préfère l'enfermement des plus pauvres...

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 25/12/15 à 12:18:01

sioowan a écrit :

Si les gens ne sont pas content, qu'ils ouvrent un service concurrent.
Bien beau de dire que ce n'est pas bien pour la neutralité, mais que font-ils pour apporter l'ouverture au monde?

Du coup on préfère l'enfermement des plus pauvres...

ouais parce que fesses bouques ouvre au reste du monde :mdr2: :mdr2::mdr2:

Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 25/12/15 à 13:13:52

Écoute, l'accès au net, à l'énergie, etc, pour tout le monde... Tout ça ne tiens qu'à la volonté de certains.

Rien que pour la bouffe, on produit largement de quoi nourrir le monde, ça n'empêche pas que des quantités astronomiques de celle ci finit dans les poubelles de la grande distribution, et le péquin moyen de continuer à manger une viande dont nourrir la production affame le tiers monde, dans un accoutrement bourré de produits chimiques ayant été fabriqué par des enfants esclaves, tout en regardant une télévision fabriquée dans des pays auxquels on rendrait sois disant service en les laissant exploiter des gens tel qu'il n'est pas autorisé de le faire ici, sans oublier évidemment, l'énergie issue de mines d'uranium ou d'exportateurs de pétrole respectant évidemment à la lettre les droits de l'homme... :roll:

Alors les leçons de morales et de générosité comme quoi faudrait laisser faire n'importe quoi parce que c'est toujours ça de pris sous couvert de pseudo-charité digne du colonialisme hein... :fumer:

C'est pas de pseudos mécènes dont le monde a besoin, mais de remettre en question ses fondements.

Édité par bingo.crepuscule le 25/12/2015 à 13:16
Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 25/12/15 à 13:32:27

En bref... « L'enfer est pavé de bonnes intentions. »

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 25/12/15 à 13:32:44

Comme si c'était la faute de la grande distribution si un agriculteur est obligé de jeter 1/3 de la nourriture a la poubelle.

En réalité si un produit n'est pas beau alors il sera invendable et c'est un fait dont on est tous coupable comme aussi le fait qu'on mange de la merde (produit chimique).

Quand Intermarché a voulu réduire les déchets en vendant le dentifrice de marque distributeur sans l'emballage carton en deux semaines les ventes ont diminué de 30%.

Pour la nourriture c'est pas compliqué avant (années 80) on mettait 30% du pouvoir d'achat dans la nourriture, aujourd'hui on est en dessous des 20%, Donc on achète de la nourriture moins cher qu'avant et on le ressent dans la qualité.

L'accès a l'eau doit être gratuit, mais en aucun le fait que l'eau soit traité et amené jusqu'aux robinets est gratuit.

Avatar de sioowan INpactien
Avatar de sioowansioowan- 25/12/15 à 13:41:33

Toi tu n'as pas d'amis étranger dommage pour toi. Des amis qui partagent des choses venant d'internet que tu n'aurais pas forcément chercher à connaître.

Tu as peut-être 16 ans ou tu nn'as pas compris les multiples usages de FB ;)

Avatar de sioowan INpactien
Avatar de sioowansioowan- 25/12/15 à 13:44:21

C'est bien ce que je dis si les gens ne sont pas content qu'ils ouvrent un autre service. Mais là il n'y a plus personne.

Comme dirait l'autre, la critique est facile, l'art est difficile.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 25/12/15 à 14:13:26

Je poserai plutôt la question en ces termes : un accès gratuit à internet pour les plus pauvres :

  1. est-ce possible et viable d'un point de vue économique ?

  2. quelle forme cela doit-il prendre ?

  3. qui doit l'organiser et l'assurer ?

    Confier ça à une société privée dont le but est le profit, hem... Sans vouloir vexer qui que ce soit, si Facebook faisait du social, on s'en serait aperçu.

    A suivre donc...

Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 25/12/15 à 14:22:54

Où a tu vus que j'avais spécifiquement incriminé la grande distribution sur ce qui était jeté par la grande distribution ?
C'est de la responsabilité de tous.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8