Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Jolla sort de la vallée de la mort grâce à de nouveaux investissements

Un peu d'oseille et la machine se remet en marche
Economie 2 min
Jolla sort de la vallée de la mort grâce à de nouveaux investissements

Finalement, Jolla vient de boucler un nouveau tour de table pour assurer – temporairement – son avenir. Le créateur de Sailfish OS estime que cela devrait lui permettre de traverser « la vallée de la mort » qui se dressait devant lui, mais reste silencieux quant aux implications en termes d'emplois.

Le mois dernier, Jolla annonçait être dans une posture très délicate. L'éditeur de Sailfish OS expliquait devoir procéder à des licenciements temporaires et annuler sa dernière levée de fonds, l'obligeant ainsi à s'engager dans un programme de restructuration de sa dette. L'équivalent de la procédure de redressement en France.

Finalement, la levée de fonds a bien eu lieu

Jolla revient aujourd'hui sur le devant de la scène avec de bonnes nouvelles. Finalement, son tour de table a pu être bouclé, mais son montant n'a pas été communiqué par l'entreprise. De quoi laisser entendre à nos confrères de TechCrunch que la société a récolté moins que les 10 millions d'euros initialement attendus par la société. Jolla refuse de s'étendre sur ce point.

Antii Saarnio, le président de Jolla, a confié à nos confrères que le versement reçu ne correspondait qu'à une première tranche de l'investissement total attendu, ce qui devrait néanmoins suffire à stabiliser la situation financière de la jeune pousse scandinave.

Prochain objectif : retrouver les employés licenciés temporairement

Pour survivre, Jolla a dû se lancer dans une vague de « licenciements temporaires ». La société a ainsi mis à la porte une centaine de personnes, en attendant de retrouver une situation plus stable. Maintenant que c'est le cas, la société est entrée en discussion avec ses ex-employés, mais elle estime n'être en mesure que de faire revenir la moitié d'entre eux.

Autre objectif important pour l'entreprise : multiplier les partenariats avec les constructeurs de matériel afin qu'ils intègrent Sailfish OS dans leurs produits. Pour le moment, la société veut se concentrer sur les pays en développement, comme l'Inde et la Russie. Plusieurs projets seraient d'ailleurs en voie de se concrétiser pour Jolla sur ces marchés. Concernant le retard pris par les livraisons de la tablette, la marque précise qu'il s'agit également d'une de ses priorités et qu'elle va mettre en place un plan pour résoudre cet épineux problème.

47 commentaires
Avatar de Industriality INpactien
Avatar de IndustrialityIndustriality- 21/12/15 à 14:50:11

Jolla foi.

Avatar de m1k4 Abonné
Avatar de m1k4m1k4- 21/12/15 à 14:58:06

Ca me dérangerait pas de recevoir ma tablette un de ces 4 ouais :phiphi:

Avatar de NeedSumSleep INpactien
Avatar de NeedSumSleepNeedSumSleep- 21/12/15 à 15:00:06

Face à des mastodons tel qu'Apple, Samsung, Microsoft, Asus etc qui peut vouloir entrer sur le marché des tablettes en tant que nouvel acteur?

A la limite commercialiser leur OS mais sans boutique dédié qui offre les même appli qu'Android ou IOS c'est peine perdu.

Franchement le business plan de la boite je ne vois pas comment il a été monté et quels type d'investisseurs peut entrer la dedans

Avatar de Arystos INpactien
Avatar de ArystosArystos- 21/12/15 à 15:05:09

La Russie était très intéressée par SailFish à un moment.

Elle trouvait que donner autant d'infos à Google était contre productif.
En même temps, faut pas se leurrer, si personne ne vend l'OS, personne ne l'utilise, donc personne ne fait d'appli pour, donc personne ne vend l'OS, donc personne ne l'utilise, etc...
Je crois que t'as compris le principe.

Édité par Arystos le 21/12/2015 à 15:05
Avatar de clovis86 Abonné
Avatar de clovis86clovis86- 21/12/15 à 15:06:45

on ne parle pas d'une centaine, mais de la moitié de l'effectif, et ils cherchent en effet à récupérer pas mal de monde ! :)
Lay-offs canceled at Jolla Sailors at Jolla to get back on board

Édité par clovis86 le 21/12/2015 à 15:09
Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 21/12/15 à 15:11:54

S'pas ce qu'a dit le CEO de Jolla a TechCrunch.

Avatar de A-D Abonné
Avatar de A-DA-D- 21/12/15 à 15:17:26

Moi non plus, mais en premier je préfère qu'ils ne disparaissent pas :yes:

Avatar de blob741 INpactien
Avatar de blob741blob741- 21/12/15 à 15:27:00

Ca fait rêver leur gestion des ressources humaines ... "dévirer" les gens au bout de quelques semaines ça montre une grande visibilité sur l'avenir et pas du tout une navigation à vue.

Avatar de clovis86 Abonné
Avatar de clovis86clovis86- 21/12/15 à 15:32:46

De tête, la société avant la vague de licenciement, comptait environ 120 personnes, donc si ils avaient viré 100 personnes, on aurait vraiment plus grand monde pour aller donner un interview à TC :o
De ce que j'ai compris des différents interview et press release, c'est qu'ils éspèrent récupérer 50~70 personnes seulemnent ce qui veut dire que globalement, la masse salariale de Jolla va de toute manière avoir fondue par rapport à avant la "crise" du dernier financial roundup

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 21/12/15 à 15:41:10

Ce serait bien que cet OS aboutisse et qu'il ait le succès qu'il mérite.

Sinon, on a quoi en face ? Un FFOS qui s'oriente plus vers les TV, un Ubuntu Phone qu'on aime ou qu'on n'aime pas et un Tizen made in Samsung avec tous les inconvénients de la formule...

A suivre, dès qu'il y a une ROM pour mon Wiko, je teste.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5