Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Bouygues Telecom et Orange : les rumeurs persistent, les syndicats sur le qui-vive

Ça coule de sources
Economie 4 min
Bouygues Telecom et Orange : les rumeurs persistent, les syndicats sur le qui-vive
Crédits : selimaksan/iStock

Malgré des démentis, les rumeurs sur un rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom persistent. Il est désormais question d'une entrée au capital de l'opérateur historique pour le groupe de BTP. De leur côté, les syndicats sont très attentifs à la situation, même si aucun plan ne leur a été officiellement présenté pour le moment.

Lors de la vente de SFR par Vivendi, deux groupes étaient en lice : Altice/Numericable et Bouygues Telecom. Le premier a remporté la vente, laissant le second dans une position difficile. Il avait alors réagi en annonçant en juin de l'année dernière un vaste plan « visant à lui garantir un avenir autonome ». 

Des rumeurs, encore des rumeurs et des démentis...

Bouygues Telecom en profitait ainsi pour balayer d'un revers de la main les rumeurs évoquant un rachat par Free et/ou Orange à l'époque. La situation s'était ensuite un peu calmée pendant un an. Mais, en juin de cette annéeNumericable-SFR déposait officiellement une offre « non sollicitée » de plus de 10 milliards d'euros afin de croquer son concurrent. Offre rejetée à l'unanimité par le Conseil d'administration de Bouygues.

Depuis, les rumeurs vont bon train et, comme nous l'avions récemment expliqué, elles prêtent à Orange l'intention de se rapprocher de Bouygues Telecom et de TF1 (tous les deux dans le giron du groupe Bouygues). Interrogé par nos soins, l'opérateur historique s'était refusé à « commenter les rumeurs de presse qui animent artificiellement le marché depuis maintenant 2 ans », tandis que Bouygues Telecom affirmait qu'il n'avait « aucun projet de sortie du secteur des télécoms et de la télévision ». Concernant le cas de TF1, Nonce Paolini, PDG de la chaine affirmait récemment devant le CSA qu'il n'y avait aucune discussion. Affaire terminée ? Pas vraiment non...

... mais selon certains, le projet de rapprochement avancerait bien

Après Bloomberg qui citait trois sources proches du dossier, c'est au tour du JDD de revenir à la charge. Nos confrères évoquent une nouvelle source pour qui « la dynamique [de rapprochement] est bonne, ça avance ». Selon une autre source, « les discussions se poursuivent et doivent entrer dans le dur cette semaine ». Il n'est par contre plus question que de Bouygues Telecom et pas de TF1.

Toujours selon nos confrères, des négociations élargies avec Free et SFR devraient débuter dans les prochains jours, notamment afin de répartir le réseau mobile, les boutiques et les abonnés de Bouygues Telecom. L'ARCEP et l'Autorité de la concurrence ne devraient en effet donner leur accord à ce rapprochement qu'avec certaines contreparties strictes sur ces points, reste maintenant à savoir lesquelles. De son côté, Emmanuel Macron indiquait à l'AFP qu'il n'était pas opposé à un retour à trois opérateurs, dans certaines limites.

Cette opération serait réalisée sous la forme d'échange d'actions entre les deux groupes. Bouygues pourrait ainsi détenir 15 % d'Orange, tandis que la participation de l'état passerait de 23 à 20 % environ. Ainsi, Bouygues ne sortirait effectivement pas des télécoms, comme il l'avait affirmé dans son communiqué de presse qui ne disait rien de plus que cela.

Dans tous les cas, cette opération pourrait être intéressante pour le groupe Bouygues qui se séparerait ainsi de son opérateur pour prendre place dans le leader du marché. Enfin, selon une source proche d'Orange et citée là encore par le JDD, il ne faut pas attendre un accord avant la fin du mois, voire début janvier, du moins si une issue favorable devait être trouvée.

Les syndicats et Emmanuel Macron attentifs aux conditions

De leur côté, les syndicats commencent à revenir sur ce rapprochement qui serait en train de se dérouler en coulisse. La CFDT de Bouygues Telecom demande ainsi « transparence et explications envers ses salariés ». Le syndicat indique par contre n'avoir aucune information supplémentaire que celles sorties dans la presse et demande donc à l'opérateur de présenter aux salariés ses « nouvelles orientations stratégiques ».

De notre côté, nous avons pu nous entretenir avec Martine Bayard, responsable du secteur Orange chez FO-Com. Pour cette dernière, « beaucoup de choses sont du pipeau » en ce qui concerne les annonces faites dans la presse ces derniers jours. Elle ajoute néanmoins qu'il « faut que le marché se concentre » afin de pouvoir notamment lutter efficacement contre les GAFA. Par contre, le syndicat (qui regroupe tous les opérateurs, pas seulement Orange), sera attentif à ce que cela se fasse « sans casse sociale », comme la CFDT évidemment.

Une position qui est donc la même que celle d'Emmanuel Macron qui déclarait récemment que, « quel que soit le projet qui pourrait être présenté, nous l’examinerons sur la base de principes clairs : la priorité à l’investissement, dans la fibre comme pour la couverture mobile et l’emploi ». Il faut maintenant attendre de voir si une offre concrète sortira prochainement, ou bien si on restera encore à quatre opérateurs pendant un moment.

32 commentaires
Avatar de fafaboy92 Abonné
Avatar de fafaboy92fafaboy92- 17/12/15 à 08:24:10

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Maintenant que bouygues télécom redevient rentable, et sachant que Martin bouygues y est très attaché vu que c'est le seul truc qu'il a entièrement fait tout seul et non pas un héritage, je pense qu'il ne vas pas s'en séparer de si tôt...

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 17/12/15 à 08:27:47

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

fafaboy92 a écrit :

Maintenant que bouygues télécom redevient rentable, et sachant que Martin bouygues y est très attaché vu que c'est le seul truc qu'il a entièrement fait tout seul et non pas un héritage, je pense qu'il ne vas pas s'en séparer de si tôt...

c'est noyel, martin a peut être besoin de sous pour acheter sa ps4 et le yacht de 200m qui va autour

Avatar de spidy Abonné
Avatar de spidyspidy- 17/12/15 à 08:35:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

On est a quelle saison de "Qui veut bouffer Bouygues Télécom" ? la 3e ou 4e ?

Avatar de PtaH INpactien
Avatar de PtaHPtaH- 17/12/15 à 08:47:35

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

fafaboy92 a écrit :

Maintenant que bouygues télécom redevient rentable, et sachant que Martin bouygues y est très attaché vu que c'est le seul truc qu'il a entièrement fait tout seul et non pas un héritage, je pense qu'il ne vas pas s'en séparer de si tôt...

Je suis pas d'accord avec ce raisonnement que je vois un peu partout.
Je comprends bien ce que tu veux dire, mais Martin, et tous les gars de ce milieu, sont des hommes d'affaire bien avant d'être des hommes "d'honneur".
Et je pense qu'avec quelques milliards en plus dans les poches, tu peux facilement t'assoir sur ton pseudo "honneur" d'avoir conservé ta boite.

Donc non, a mon avis, tout peut se passer, et il pourrait certainement vendre Bouygues. Toute personne a son prix

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 17/12/15 à 08:54:38

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

darkbeast a écrit :

c'est noyel, martin a peut être besoin de sous pour acheter sa ps4 et le yacht de 200m qui va autour

pour remplacer le yatch qu'il a revendu ya x années ?

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 17/12/15 à 09:32:00

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Non, c'est pour remplacer sa PS3, t'as pas suivi ?

Édité par tazvld le 17/12/2015 à 09:32
Avatar de Yach Abonné
Avatar de YachYach- 17/12/15 à 09:36:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le mec a quand même refusé 10 milliards d'euros alors que sa boîte était en grande difficulté... à ce niveau, qu'est-ce que ça peut bien changer, 2 ou 3 milliards de plus ?

Si ça n'était qu'une question de fric, je ne vois pas pourquoi il n'a pas lâché le morceau à ce moment là.

Avatar de wapamat Abonné
Avatar de wapamatwapamat- 17/12/15 à 09:59:03

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

La question est plutôt de savoir si Martin Bouygues a réellement besoin de quelques milliards de plus...

Et aussi de savoir ce qui à ses yeux a le plus de valeur : son image de "capitaine d'industrie" ou les euros...

Se poser ces questions n'est ce pas d'une certaine façon commencer à y répondre ?

Avatar de kenshiro INpactien
Avatar de kenshirokenshiro- 17/12/15 à 09:59:12

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est quoi les GAFA ?

Avatar de d62bo198 Abonné
Avatar de d62bo198d62bo198- 17/12/15 à 10:08:01

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Petite recherche sur Qwant : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/g-a-f-a-l-acronyme-d-un-quatuor-147955
 Google, Apple, Facebook, Amazon

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4