Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Webkit veut être plus réactif sur certains gestes tactiles

Zoomer ou ne pas zoomer
Logiciel 2 min
Webkit veut être plus réactif sur certains gestes tactiles

WebKit se prépare à introduire un changement qui devrait changer les habitudes des utilisateurs quand ils utilisent plusieurs fois rapidement des appuis tactiles sur l’écran. L’équipe de développement va en effet supprimer les 350 millisecondes qui séparent deux appuis classiques de la série de deux « taps » rapides appelant le zoom.

Tous les utilisateurs de smartphones et de tablettes savent qu’une série rapide de deux appuis sur un contenu zoome automatiquement sur ce dernier, même si cela dépend des conditions. Pour que le geste ne soit pas interprété de cette manière, il faut qu’il s’écoule au minimum 350 millisecondes dans WebKit, et donc Safari, pour que le navigateur considère qu’il s’agit bien d’un second « tap » séparé et que l’utilisateur n’a pas souhaité zoomer.

Plus de « double tap » pour zoomer sur une page n'en ayant pas besoin

Safari est en fait le dernier navigateur à faire un tel distinguo. Chrome et Firefox, dans leurs versions mobiles, ont supprimé le délai de 300 ms qu’ils avaient implémenté, et ce depuis la fin 2013. Mais ce retrait ne se fait que dans une condition bien précise : il faut que le contenu affiché soit considéré comme possédant son niveau de zoom normal. Au sein d’un site web classique qui serait affiché en forme dézoomée, le délai est donc toujours actif. Par ailleurs, le geste tactile « pincer pour zoomer » reste évidemment en place.

Du côté de WebKit, on annonce donc que le délai des 350 ms va disparaître selon la même logique. Sur les pages possédant un niveau de zoom adapté à l’affichage mobile, les taps multiples seront donc considérés comme autant de gestes tactiles séparés. Il s’agit d’un changement plus important qu’il n’y paraît, soit parce qu’il permet de cocher rapidement de nombreux éléments au sein d’un formulaire par exemple, soit parce qu’il autorise les actions rapides au sein d’une page dynamique ou d’un contenu vidéoludique. Sur la page de ses explications, l’équipe de développement montre d’ailleurs deux vidéos pour bien marquer la différence, les dix taps pouvant être ainsi effectués en moins d’une seconde.

Attendre une mise à jour d'iOS

Bien évidemment, comme toujours dans ce genre de cas, les utilisateurs des différents navigateurs basés sur WebKit devront attendre des mises à jour pour en profiter. Sous iOS, principal concerné par cette mesure, seule une nouvelle version du système d’exploitation pourra répercuter le changement, Safari étant intégré.

Notez en outre que puisqu’il s’agira d’une nouvelle version de Safari, toutes les applications tierces devant afficher des pages web profiteront de cette absence de délai. Apple interdisant la présence d’autres moteurs de rendu sur son système mobile, les éditeurs tiers n’ont en effet pas d’autre choix que d’appeler le navigateur de Cupertino à la rescousse.

7 commentaires
Avatar de Antwan Abonné
Avatar de AntwanAntwan- 16/12/15 à 14:46:20

Notez qu'il était déjà possible d'activer ce comportement avec qq lignes de JS, il s'agit maintenant du comportement par défaut pour tous les sites mobiles.

Avatar de SylvainPV INpactien
Avatar de SylvainPVSylvainPV- 16/12/15 à 14:50:21

Une bien mauvaise nouvelle pour l'accessibilité aux déficients visuels. Peu importe si le zoom est considéré comme normal par le navigateur, c'est à l'utilisateur d'en décider. Il aurait été nettement préférable de retirer cette action du double-tap pour zoomer, la majorité des écrans actuels savent gérer le pinch-to-zoom et les autres peuvent simplement activer le zoom via le menu du navigateur.

Avatar de billygrobide INpactien
Avatar de billygrobidebillygrobide- 16/12/15 à 14:50:30

"On ne pourra plus zoomer sur une page qui n'en a pas besoin", si le développeur détermine que l'utilisateur n'a pas besoin de zoomer il devra prendre en compte beaucoup de chose et bien faire attention à l'UX.
Par contre ça pose des problèmes d'accessibilités, si l'élément (bouton, texte...) est trop petit et que je bloque le zoom, je fais comment ? Je sors ma loupe ?!!

Avatar de zepompom Abonné
Avatar de zepompomzepompom- 16/12/15 à 15:20:45

Si je résume: génial on peut cliquer plein de fois sur le même truc 10 fois plus vite sans qu'ont ait un use-case donné, par contre pour zoomer sur une page qu'un trou du c.. aura codé a la va vite avec des cases à cocher merdiques c'est plus possible ? Magnifique...

Ou alors j'ai raté quelquechose ?

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 16/12/15 à 15:47:35

En fait le zoom est toujours possible : c'est le double tap / optimization du double tap qui change en fonction des meta de la page. Mais rien n'indique qu'une page "déclaré non zoomable" ne sera pas zoomable du tout bien au contraire. Seulement il faudra passer par le pintch to zoom plutôt que le tap/double tap.

Bref la source est clair mais l'article pas du tout désolé :transpi:

Avatar de Vincent_H Équipe
Avatar de Vincent_HVincent_H- 16/12/15 à 16:14:04

L'article est très clair, puisque je ne parle nulle part d'une page qui serait déclarée comme impossible à zoomer. Etant donné que le pinch to zoom reste possible, je ne comprends pas très bien où est le problème, on ne parle que du double tap ici.

Edit : en fait j'ai modifié le premier intertitre qui pouvait prêter à confusion.

Édité par Vincent_H le 16/12/2015 à 16:17
Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 16/12/15 à 16:21:45

Vincent_H a écrit :

Edit : en fait j'ai modifié le premier intertitre qui pouvait prêter à confusion.

Voilà :chinois:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.