Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

ARCEP : près de 4 millions d'abonnés très haut débit, dont 1,25 million en FTTH

Non, la fibre n'est pas encore chez vous
Internet 5 min
ARCEP : près de 4 millions d'abonnés très haut débit, dont 1,25 million en FTTH
Crédits : alphaspirit/iStock/Thinkstock

Le très haut débit se rapproche doucement des 4 millions d'abonnés, alors que plus de 14 millions de lignes sont éligibles. Les déploiements, eux, se poursuivent, avant tout en VDSL sur le réseau téléphonique... Cela alors que les investissements dans les réseaux publics en fibre sont encore incertains. 

L'ARCEP vient de publier son observatoire des marchés de l'Internet fixe pour le troisième trimestre, à la fois des abonnements et des déploiements. À fin septembre, la France compte 26,5 millions d'abonnés à l'Internet fixe, en haut et très haut débit, soit 200 000 de plus en un trimestre. Parmi eux, 22,7 millions d'abonnements sont en haut débit (moins de 30 Mb/s en téléchargement), un chiffre qui se stabilise sur le trimestre mais chute de 500 000 en un an. Cela n'empêche pas le dégroupage de progresser légèrement, pour atteindre 12,4 millions de lignes sur les 13,5 millions de lignes haut débit en France.

Encore une fois, la vraie progression est à chercher du côté du très haut débit, qui confirme sa santé commerciale. Au troisième trimestre, 3,9 millions de logements étaient abonnés au très haut débit, soit près de 1,4 million de plus en un an (+36 %). Pour le moment, ces abonnements se répartissent à parts égales entre les trois cas répertoriés par l'ARCEP. Cela alors que certains progressent plus vite que d'autres.

Le nombre d'abonnés en fibre optique double en un an

Le cas le plus fréquent reste les lignes téléphoniques améliorées en VDSL2, à moins de 100 Mb/s. Sur le dernier trimestre, près de 1,5 million de logements y étaient abonnés, soit une hausse de 77 % en un an. Comme nous l'expliquions en début d'année, cette tranche basse du très haut débit est surtout située dans les zones peu denses et rurales. De l'autre côté du spectre, les abonnements en fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH) se multiplient également, de 57 % sur un an, pour atteindre 1,25 million. C'est encore aujourd'hui en bonne partie dans les zones très denses, les plus rentables à couvrir.

ARCEP Abonnés THD
Crédits : ARCEP

La fibre a d'ailleurs bien plus progressé que le VDSL2 sur le dernier trimestre, avec 115 000 lignes supplémentaires contre 20 000 lignes. Entre les deux, se situent les lignes en VDSL2 et câble, qui sont au nombre de 1,135 million. Cette tranche progresse plus lentement sur l'année (+ 33 %) mais plus rapidement sur le trimestre, avec 125 000 lignes en plus. Si la fibre décolle commercialement, elle est globalement au même niveau que les autres technologies sur le très haut débit.

40 % des logements éligibles à la fibre n'ont accès qu'à un opérateur

Si près de 4 millions de logements sont abonnés au très haut débit, ce sont en fait 14,2 millions qui sont éligibles. De même, si les technologies font jeu égal sur les abonnements, la majorité des lignes éligibles l'est via le réseau câble. Fin septembre, 8,9 millions de lignes câble pouvaient accéder au très haut débit, dont 6,9 millions à 100 Mb/s ou plus. Il est suivi du VDSL2 sur le réseau téléphonique, avec 5,2 millions de lignes (dont aucune à 100 Mb/s) et le FTTH à 5 millions de lignes (toutes à 100 Mb/s ou plus).

Sur les déploiements eux-mêmes, la bonne forme du secteur se confirme également. 21 % des lignes éligibles ont été créées sur l'année, soit 2,5 millions. Dans le détail, c'est le VDSL2 sur le (vieux) réseau téléphonique qui explose : +82 % de lignes éligibles (+2,3 millions) en un an et 277 000 sur le trimestre. Il est suivi par le FTTH (+38 % sur un an, soit 1,3 million de lignes) et le câble.

Côté câble d'ailleurs, le nombre total de lignes éligibles au THD ne monte que de 4 % en un an. Vu qu'il s'agit d'une modernisation du réseau et non d'un déploiement, c'est la catégorie des lignes qui change : celles qui n'atteignent pas 100 Mb/s sont 26 % moins nombreuses d'une année sur l'autre, quand celles qui dépassent ce seuil montent de 18 %.

Les déploiements sont donc bien engagés, mais tout n'est pas encore joué, surtout sur la fibre optique? En FTTH, le choix de l'opérateur n'est pas encore évident. Selon les chiffres du régulateur, 60 % des personnes éligibles à la fibre ont le choix entre au moins deux opérateurs, ce qui laisse 40 % du parc limité à celui qui a fibré la ligne de bout en bout.

ARCEP Déploiement THD
Crédits : ARCEP

La progression des réseaux d'initiative publique

Un autre point intéressant est celui des réseaux d'initiative publique, cofinancés par l'État et montés par les collectivités dans les zones qui n'intéressent pas les opérateurs privés. Sur les 5 millions de lignes éligibles à la fibre optique, 734 000 l'étaient via un réseau public au dernier trimestre. Elles étaient 531 000 un an plus tôt. Le nombre de lignes FTTH sur ces réseaux monte donc de 75 % sur un an, même si elles restent largement minoritaires sur la masse globale.

Cette progression devra d'ailleurs être confirmée dans les prochains mois. Ces dernières semaines, nombre d'obstacles se sont dressés sur le chemin de ces réseaux d'initiative publique. Le principal grief des collectivités est la lenteur de l'État pour débloquer les subventions, qui sont bien nécessaires aux déploiements. De même, le plan de l'ARCEP pour harmoniser les prix d'accès de ces réseaux par les opérateurs n'a pas plus au secteur. Deux associations, de collectivités et d'industriels, se sont publiquement élevées contre des tarifs jugés trop élevés pour attirer les opérateurs et engranger des abonnés. Une inquiétude que le régulateur a promis de bientôt lever en revoyant les tarifs prévus.

31 commentaires
Avatar de feuille_de_lune INpactien
Avatar de feuille_de_lunefeuille_de_lune- 04/12/15 à 13:27:48

En gros rien de nouveau sous la grisaille... Certes éligibles à la fibre, pour mon cas, mais toujours pas de FAI par chez moi.

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 04/12/15 à 13:30:11

4 millions de ftth et moi et moi et moi
:mdr:

edit: ooops 1.25 millions mais ça passe moins bien :D

Édité par JoePike le 04/12/2015 à 13:31
Avatar de Muageto INpactien
Avatar de MuagetoMuageto- 04/12/15 à 13:30:22

Je serais éligible, j'y serais déjà mais voilà suis dans une ville Numericâble et dans un immeublé non câblé de surcroît ... vive la région parisienne

Édité par Muageto le 04/12/2015 à 13:30
Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 04/12/15 à 13:33:02

4 millions de CTTH* :windu:

Cable To The Home :transpi:

Avatar de JohnCaffey INpactien
Avatar de JohnCaffeyJohnCaffey- 04/12/15 à 13:35:43

Non, la fibre n'est pas encore chez vous

Si, si. La fibre 100% fibre de SFR.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 04/12/15 à 13:36:25

Bon, encore un an pour mon père. Olivet centre (Loiret) prévu pour fin 2016.

Par rapport à son 1 mb le vent dans le dos au bout de 6 km de cuivre, ça va lui changer la vie, la fibre !

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 04/12/15 à 13:41:58

John Shaft a écrit :

4 millions de CTTH* :windu:

Cable To The Home :transpi:

ah oui !

la ça pète ! ( le cable bien sûr)
:D

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 04/12/15 à 13:49:14

Commentaire_supprime a écrit :

Bon, encore un an pour mon père. Olivet centre (Loiret) prévu pour fin 2016.

Par rapport à son 1 mb le vent dans le dos au bout de 6 km de cuivre, ça va lui changer la vie, la fibre !

Quand les décideurs comprendrons qu'il est plus facile de convertir quelqu'un qui a un débit famélique plutôt que quelqu'un avec un débit déjà suffisant (adsl>20mbs/vdsl/cable) on aura fait un progrès merveilleux !!!

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 04/12/15 à 13:52:18

wanou2 a écrit :

Quand les décideurs comprendrons qu'il est plus facile de convertir quelqu'un qui a un débit famélique plutôt que quelqu'un avec un débit déjà suffisant (adsl>20mbs/vdsl/cable) on aura fait un progrès merveilleux !!!

Quoi que, pour le débit suffisant, je suis passé avant mon père, sans hésiter, quand j'ai vu que j'étais fibré en vertical un soir en rentrant chez moi (été 2011)

J'avais 17 mb/s chez Free à l'époque.

:D:D:D:D:D

Avatar de feuille_de_lune INpactien
Avatar de feuille_de_lunefeuille_de_lune- 04/12/15 à 13:52:58

ce serait déjà ça mais c'est contre leur business

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4