Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

WhatsApp pour Android casse les liens vers Telegram

Tous les moyens sont bons
Mobilité 3 min
WhatsApp pour Android casse les liens vers Telegram

La dernière révision de l’application WhatsApp pour Android casse les liens générés par Telegram ou vers le site officiel de celui-ci. Si Facebook, propriétaire de WhatsApp, est un habitué des liens automatiquement bloqués, c’est en revanche la première fois que l’application de messagerie affiche un tel comportement.

WhatsApp a une curieuse façon d’affronter la concurrence. Face à Telegram, dont la base utilisateur croît assez rapidement, la reine des messageries a mis en place une manière originale de garder sa position de leader, avec ses plus de 600 millions d’utilisateurs actifs : casser les liens qui pointent vers Telegram. Cela concerne le site officiel de ce dernier, aussi bien que les liens en Telegram.me qui permettent de renvoyer directement vers un utilisateur du service.

Un blocage très simple à observer

Il est en fait très facile de tester ce blocage. Il suffit d’avoir un smartphone Android avec la dernière révision de WhatsApp, estampillée 2.12.367, et d’envoyer un lien du type « http://telegram.me » à un contact. Ce dernier n’aura alors qu’à vous montrer par une capture d’écran ce qu’il obtient. Nous avons fait plusieurs essais et vous pourrez voir dans les captures plus bas ce que nous avons observé, avec WhatsApp pour Android d’un côté, et la version iOS de l’autre : les liens s'affichent comme du texte statique.

En effet, seule la version pour Android semble concernée actuellement. Bien qu’une mise à jour pour iOS ait été déployée hier, elle ne contient pas ce type de blocage. Au contraire, l’une des améliorations est l’arrivée des aperçus pour les liens quand ils sont disponibles, et on peut voir dans la seconde capture qu’un début d’aperçu apparaît. Idem pour la version web, qui gère les liens de manière classique. Site officiel, profils utilisateurs, canaux, groupes, rien n'est donc activé dans la mouture Android.

whatsapp telegram blocagewhatsapp telegram blocage

Telegram confirme et ironise

Contacté par The Verge, l’équipe de développement de Telegram a confirmé le problème. Point intéressant, la version 2.12.367 de WhatsApp pour Android avait déjà été déployée et la mise à jour arrivée hier porte la même référence. Elle n’a pas été mise en place encore partout et tout le monde n’est donc pas encore concerné. Le porte-parole de Telegram s’est d’ailleurs montré assez ironique sur la situation : « Comme d’habitude, après une réaction violente de la presse, Facebook fera demi-tour et accusera son filtrage intelligent d’être à l’origine du problème. Nous pensons que c’est à nouveau ce qui va se passer ».

Ni WhatsApp, ni son propriétaire Facebook n’ont souhaité réagir pour le moment. Il faut noter cependant que dans le cas de Facebook, bloquer des liens n’est pas une nouveauté. On se souvient ainsi que les liens vers The Pirate Bay ne pouvaient pas être envoyés à des contacts, pas plus que de nombreux sites pornographiques, ou encore plus récemment vers le réseau social Tsu.co. Tout ce qui touche au piratage ou à la pornographie pourrait encore se comprendre, Facebook ne souhaitant pas « abîmer » sa caution morale, mais bloquer les liens vers des solutions concurrentes représente une volonté de nuire.

14 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 01/12/15 à 13:48:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Oh c'est petit ça

Avatar de Aricko INpactien
Avatar de ArickoAricko- 01/12/15 à 14:04:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Comme t... hum ! En effet !

En même temps... Facebook... j'ai vu une publication disparaître en 24h car sur un dessin, il y avait une paire de fesses vite fait dessinées (3 coups de crayons) dans un genre de "rébus"... alors...

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 01/12/15 à 14:07:08

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

dis donc !

Avatar de zeldomar Abonné
Avatar de zeldomarzeldomar- 01/12/15 à 14:15:00

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Normal qu'il ait peur, Telegram est tellement mieux que Whatapps en tant qu'application de messagerie 

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 01/12/15 à 14:23:08

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Google a trouvé son maitre en terme de mise en avant

Avatar de BankiZ INpactien
Avatar de BankiZBankiZ- 01/12/15 à 14:41:04

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Telegram, c'est pas le réseau utilisé par les djihadistes ? Y a pas une motivation politique derrière tout ça ?

Avatar de Ellie INpactien
Avatar de EllieEllie- 01/12/15 à 14:42:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

En même temps Telegram a pompé toute l'interface de WhatsApp, on ne va donc pas s'attendre à des relations cordiales entre les deux

Avatar de elldekaa Abonné
Avatar de elldekaaelldekaa- 01/12/15 à 15:13:42

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Moi j'suis plutôt content du développement de Telegram. J'ai de plus en plus de potes, autant au Brésil qu'en France, qui passent sous Telegram. Si on pouvait éviter de trop dépendre de Facebook, ce serait quand même pas plus mal !

 

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 01/12/15 à 16:49:05

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

t'inquiète pas, FB finira par acheter Telegram aussi

Avatar de eXa INpactien
Avatar de eXaeXa- 01/12/15 à 23:19:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce qui est fort c'est que ça a l'effet inverse, pas mal de personnes sur WA qui ne connaissaient pas Telegram en on entendu parler en regardant des news vu qu'il y avait le mot WhatsApp.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2