Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Mozilla coupe les ponts financiers avec Google

Par contre avec Yahoo, Baidu et Yandex, oui
Economie 3 min
Mozilla coupe les ponts financiers avec Google

Mozilla n’a désormais plus aucune dépendance financière vis-à-vis de Google. Si 2014 a été globalement bonne, l’éditeur estime que l’année 2015 sera encore meilleure, grâce à la multiplication des accords sur les moteurs de recherche. Pour autant, les défis de l’entreprise restent nombreux, particulièrement dans le monde mobile.

Mozilla a publié récemment son rapport financier pour l’année 2014, l’éditeur n’étant pas spécialement en avance. Le chiffre d’affaires s’est établi à 330 millions de dollars, ce qui tenait compte encore du partenariat avec Google, fournissant alors la majorité des revenus. Au plus fort de cet accord, on rappellera que le chiffre d’affaires de Mozilla provenait à 90 % de Google, établissant une dépendance que le père de Firefox a voulu briser.

330 millions de dollars pour l'année 2014

Celui pour 2014 est en hausse de 15 millions par rapport à l’année précédente. Un chiffre à relever : 98 % de cette somme provient d'accords avec les moteurs de recherche. Ce pourcentage n’est pas amené à changer véritablement, mais la composition évoluera clairement avec l’année 2015. Pourquoi ? Parce que Mozilla a largement chamboulé ses relations avec les différents acteurs de la recherche en novembre 2014.

Il y a un an, le père de Firefox annonçait ces importantes changements : Yahoo remplaçait Google comme moteur de recherche par défaut aux États-Unis, Baidu prenait place en Chine ainsi que Yandex en Russie. Tout aussi important, ces accords se négociaient dans un nouveau cadre éthique, Yahoo s’engageant par exemple à supporter la fonctionnalité Do Not Track pour ne pas enregistrer certaines traces du passage de l’internaute si ce dernier l’interdisait.

La désintoxication de Google est terminée

Aujourd’hui, Google reste le moteur de recherche par défaut dans un grand nombre de marchés, notamment en Europe. Pour autant, il s’agit d’un choix opéré par l’éditeur sans aucune contrepartie financière. Denelle Dixon-Thayer, responsable commerciale chez Mozilla, a ainsi indiqué hier à CNET : « Nous n’avons actuellement aucun accord commercial avec Google ». Pourtant, le directeur financier, Jim Cook, estime que l’année 2015 sera meilleure que la précédente.

Et il vaudrait mieux, car les défis qui attendant Mozilla sont très nombreux. L’éditeur ne se bat plus seulement sur le terrain des navigateurs, où la guerre est déjà complexe. Il est devenu difficile en effet de lutter contre un Chrome dont la progression semble encore inexorable, avant peut-être que la situation ne se stabilise. De fait, il n’est pas étonnant de voir Mozilla avancer très clairement une position médiatrice dans de nombreux domaines, y compris la publicité, comme nous le soulignions récemment.

Le respect de la vie privée comme arme de différenciation

Mais il va falloir à l’éditeur aller plus loin que le simple navigateur. Sa présence dans le monde mobile est cruciale pour l’avenir, et on rappellera à cet effet le lancement récent de la mouture iOS de Firefox, même si la version Android existe depuis longtemps (et avec le moteur Gecko, contrairement à iOS). Firefox OS rencontre quant à lui des difficultés car, comme le rappelle Ars Technica, son positionnement tarifaire ne le met pas à l’abris de la très rude concurrence des smartphones Android. Or, comment lutter face à une plateforme qui a pour elle la plus vaste boutique applicative existante ?

Là encore, la stratégie de Mozilla passera très certainement par un renforcement de ses initiatives vers le respect de la vie privée, comme on a pu le voir il y a quelques semaines avec le lancement du nouveau mode de navigation privée. Chaque fois que l’éditeur se lance dans un domaine, il applique un cadre strict et impose des règles claires sur la manière dont les technologies doivent être utilisées. Mais il n’est pas dit que cette approche, même si elle est louable, lui garantisse le succès : tous les utilisateurs ne sont pas sensibles à ce type d’argument.

60 commentaires
Avatar de marba Abonné
Avatar de marbamarba- 26/11/15 à 11:15:02

C'est très bien que Mozilla multiplie les sources de financement. Ça serait pas mal qu'ils aillent un peu plus loin dans les paramétrages améliorant la vie privée. Hâte de voir ce qu'ils vont faire de leurs investissement dans le réseau tor. Et si ils pouvaient virer les cookies tiers et la lecture de DRM activés par défaut ce serait pas mal non plus.

Édité par marba le 26/11/2015 à 11:15
Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 26/11/15 à 11:16:59

Tant mieux que Mozilla ne soit plus dans la sphère Google. Les monopoles, c'est jamais bien.

Et +1 pour le respect de la vie privée comme nouvel axe de développement.

Après, j'attends de voir FF OS sur autre chose que des smartphones bas de gamme. A suivre !

Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 26/11/15 à 11:21:59

Très bonne nouvelle, c'est vrai que c'est difficile de s'afficher en défenseur de la vie privée, et de mettre Google comme moteur de recherche par défaut...

J'espère que Mozilla saura diversifier ses revenus et aura encore une longue vie :chinois:

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 26/11/15 à 11:22:01

Mouais bof. Choix probablement purement politique. Lâcher Google pour aller chez d'autres qui ont les mêmes pratiques et continuer à inclure de la pub dans Firefox, c'est pas une grande avancée.

Édité par Obidoub le 26/11/2015 à 11:22
Avatar de matt050 Abonné
Avatar de matt050matt050- 26/11/15 à 11:22:22

Firefox OS sur le Fairphone 2 ? Ça me déciderait sûrement à l'acheter en remplacement de mon téléphone qui commence à battre sérieusement de l'aille. Allez, on peut rêver !

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 26/11/15 à 11:27:39

matt050 a écrit :

Firefox OS sur le Fairphone 2 ? Ça me déciderait sûrement à l'acheter en remplacement de mon téléphone qui commence à battre sérieusement de l'aille. Allez, on peut rêver !

Il me semble que c'est prévu par les fabricants du Fairphone.

Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 26/11/15 à 11:29:28

Pour les respect de la vie privée c'est pas mieux chez yandex ou yahoo...
Peste, cholera , toussah...

Avatar de Jarod46 INpactien
Avatar de Jarod46Jarod46- 26/11/15 à 11:30:13

Un peu hs, mais c'est moi ou le sous-titre n'est pas raccord avec le titre ?

Avatar de Ishan Abonné
Avatar de IshanIshan- 26/11/15 à 11:44:28

Mettre Qwant par défaut, ça pourrait être bien :D

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Mozilla continue sur sa stratégie d'influence sur le web et c'est plutôt rassurant.

Quand Google n'était qu'une start-up (une jeune pousse) face à Altavista, Yahoo! et MS Internet Explorer, Mozilla avait grandi avec Google en popularisant les standards du web qu'on connaît aujourd'hui.

Actuellement, Google est en mesure de tailler le web selon ses intérêts et à son image, donc pour influencer les standards du web au profit de l'utilisateur, il était nécessaire de se séparer du financement apporté par Google (sans pour autant s'opposer à Google, ce qui n'aurait aucun sens).

Édité par joma74fr le 26/11/2015 à 11:45
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6