Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La famille Guillemot barre la route de Vivendi chez Gameloft

Pirates !
Economie 2 min
La famille Guillemot barre la route de Vivendi chez Gameloft

La famille Guillemot a décidé de rendre coup pour coup dans le duel qui l'oppose à Vivendi. Par le biais de sa holding Guillemot Brothers, elle a augmenté sa participation au sein de Gameloft et tacle ouvertement son adversaire dans sa déclaration d'intention.

Le feuilleton de l'automne entre Vivendi et Gameloft connait un nouvel épisode riche en rebondissements. Si jusqu'ici la famille Guillemot n'avait réagi que par voie de presse aux attaques de Vivendi contre les deux entreprises qu'elle a fondé, elle vient de passer à la vitesse supérieure, comme le montre le dernier communiqué qu'elle a transmis à l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Le choc des mots, le poids des Guillemot

Dans ce communiqué, le groupe familial Guillemot déclare avoir renforcé, notamment grâce à l'action de leur holding familiale Guillemot Brothers, leur poids dans le capital de Gameloft. Au 12 novembre, l'ensemble de la fratrie ne disposait que de 13,82% du capital de la société, et de 22,57% des droits de vote. Au 20 novembre, la situation est un peu différente puisqu'il est désormais question de 15,64% du capital pour 24,18% des droits de vote. Un seuil suffisant pour mettre des bâtons dans les roues de Vivendi.

Cette prise de participation s'accompagne d'une déclaration d'intentions au langage courtois mais ferme. La famille Guillemot y explique par exemple qu'elle « n'envisage pas de prendre le contrôle de GAMELOFT SE, mais ne s'interdit pas de le faire », reprenant exactement la tournure employée par Vivendi un peu plus tôt.

Dans une deuxième saillie, elle affirme qu'elle « prendra les mesures nécessaires pour éviter une prise de contrôle rampante par des personnes qui pourraient remettre en cause la stratégie et la vocation mondiale de GAMELOFT SE au détriment de l'intérêt de la société et de tous ses actionnaires ». Si Vivendi finit par obtenir un siège au conseil d'administration, les réunions promettent d'être animées.

Vivendi continue de monter en puissance

Cette réplique à lieu dans une période où Vivendi semble poursuivre tranquillement ses manœuvres sur les marchés financiers afin de s'installer durablement dans le capital de Gameloft et d'Ubisoft. En un mois et demi, le géant des médias s'est procuré 17,34 % des parts de la première société et 10,81 % de la deuxième et ne semble pas ralentir ses efforts. Pourtant au départ Vivendi assurait que l'opération était amicale « Une sorte de petit Coucou, c'est nous ! ».

Entre temps, le vocabulaire a changé et Vivendi assure que « ces achats n’ont pas été spécifiquement conçus comme une étape préparatoire à un projet de prise de contrôle d’Ubisoft et Gameloft. Néanmoins, sur les six prochains mois, Vivendi ne peut pas écarter la possibilité d’envisager un tel projet ». Pendant ce temps, chez Ubisoft on est à la recherche d'un chevalier blanc qui saura barrer la route de Vivendi, et pour l'heure il tarde à montrer le bout de ses sabots.

Vivendi Raid Ubisoft Gameloft

38 commentaires
Avatar de domFreedom INpactien
Avatar de domFreedomdomFreedom- 25/11/15 à 15:33:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 25/11/15 à 15:36:19

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Les sous mis dans Gameloft seront autant de moins à pouvoir être mis pour sauver le soldat Ubisoft si jamais Vivendi continue à vouloir croquer un peu plus Ubisoft non?
Je serai surpris que Vivendi n'est pas inclus une telle manœuvre dans sa stratégie

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 25/11/15 à 15:36:33

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

« ces achats n’ont pas été spécifiquement conçus comme une étape préparatoire à un projet de prise de contrôle d’Ubisoft et Gameloft. »
Et la marmotte...

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 25/11/15 à 15:39:19

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Gameloft vaut 450 M€ c'est assez "facile" de faire barrage, donc autant le faire tout de suite. Pour Ubisoft c'est plus compliqué, l'entreprise vaut un peu plus de 3 milliards d'euros, et pour prendre 10 % faut avoir de très bons amis banquiers. La stratégie des Guillemot dans ce cas est plutôt de se tourner vers un "chevalier blanc" qui montera a 10-15 % du capital et servira à dissuader Vivendi d'aller plus loin.

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 25/11/15 à 15:45:01

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

j'ai toujours adoré les grands retours de services

Paf!

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 25/11/15 à 15:47:29

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Tout sauf Vivendi.

Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 25/11/15 à 15:50:34

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Yeap, en espérant pour eux que le chevalier ne soit pas le loup qui entre dans la bergerie

En tout cas c'est mignon, ils se font des petits "coucou"

Avatar de ToMMyBoaY Abonné
Avatar de ToMMyBoaYToMMyBoaY- 25/11/15 à 15:51:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

DotNerk a écrit :

Je serai surpris que Vivendi n'est pas inclus une telle manœuvre dans sa stratégie

Avec Bolloré à la manoeuvre, il est très clair que Vivendi est loin d'avoir dit son dernier mot.
On peut detester le personnage mais il est clairement très bon à ce petit jeu là.

Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 25/11/15 à 15:55:40

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Cette histoire me fait penser au vélo de vitesse. Chacun observe l'autre en faisant presque du surplace et d'un coup l'un décide de partir en trombe

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 25/11/15 à 15:58:25

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Reznor26 a écrit :

Tout sauf Vivendi.

Bouygues?

Édité par Charly32 le 25/11/2015 à 15:59
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4