Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les députés encadrent les photos retouchées et les discours pro-anorexie

La quête du gras
Droit 3 min
Les députés encadrent les photos retouchées et les discours pro-anorexie
Crédits : Dirk Ercken/Hemera/Thinkstock

Le projet de loi sur la santé poursuit son chemin parlementaire. Adopté au Sénat, il revient à l’Assemblée nationale. Dans sa dernière version, il sanctionne l’apologie de l’anorexie tout en régulant les photos de mannequins dont l’apparence a été modifiée.

Début octobre, les sénateurs avaient étendu et resserré l’obligation de signaler une photo retouchée sur Internet, TV et presse papier. Resserré car cela ne concernait plus que l’affinement de la silhouette. Étendu car l’obligation frappait toutes « les images », et donc les vidéos.

Les députés sont cependant revenus à la première version du projet de loi. Mi-novembre, en commission des affaires sociales, ils ont en effet préféré viser les seules « photographies à usage commercial de mannequins (…) dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image ». Ils veulent ainsi prévenir l’anorexie ou la boulimie, tout en excluant les vidéos de l’obligation de mention « Photographie retouchée. »

Un député fustige la future police des photos

Ces dispositions ont donné lieu à des discussions serrées entre les députés. Selon Valérie Boyer, l’enjeu est « de signaler simplement qu’une image a été modifiée. Il est proposé non pas d’interdire sa modification, mais simplement de cesser d’infantiliser le lecteur ou le spectateur, et de protéger la personne à qui cette image est destinée, ainsi que celle qui pose. C’est un simple problème d’information ». C’est « la police des photos ! » s'est emporté Bernard Accoyer, qui rapporte que « les professions concernées par cet article sont totalement opposées à de telles dispositions ».

Et pour cause, « nous faisons comme si la France était entourée de murs permettant d’empêcher la diffusion des images provenant du monde entier. Si quelque chose est mondialisé aujourd’hui, ce sont bien les images. Ces dispositions entraîneraient la fin dans notre pays de toute une série d’activités qui font partie de notre patrimoine : la mode, le luxe, les défilés. C’est inadapté, la France n’est pas une île coupée du monde. »

Pour le rapporteur Gérard Sebaoun, « l’apparence corporelle, cela va du sommet du crâne jusqu’au dernier orteil. Or tout peut être modifié – les agences et des syndicats de mannequins (…) nous ont d’ailleurs dit que toutes les photos étaient retouchées. Cela pose des problèmes juridiques très importants qui relèvent de différents codes. La définition du mannequin par le Code du travail est extrêmement large : un bébé, Mamy Nova, ou quiconque pose pour une photo est considéré comme un mannequin. »

Haro sur les sites pro-ana

Toujours en sortie de commission, le texte a maintenu la pénalisation des discours pro-anorexie (pro-ana). Il est prévu dans le Code pénal que « le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l’exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé » sera puni d’un an d’emprisonnement et de 10 000 € d’amende. Une autre disposition du Code de la santé publique prévient plus généralement que « le fait de provoquer directement une personne à rechercher une maigreur excessive » sera réprimé par les mêmes peines.

Selon les députés, « certains sites connus sous le nom de « pro-ana » peuvent entrainer les personnes dans le cercle vicieux de l’anorexie sans être inquiétés par l’autorité publique. Les troubles alimentaires peuvent entrainer la mort par complication somatique ou par suicide. Il est alors important de responsabiliser et pouvoir sanctionner les personnes qui incitent à la maigreur excessive. »

44 commentaires
Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 24/11/15 à 15:07:01

"« photographies à usage commercial (…) dont
l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement
d’image »"

C'est bizarre parce que j'ai le souvenir d'un ancien président de la république qui faisait la gueule parce que des photos de lui (dans Match je crois) n'avaient pas été retouchées et qu'on distinguait trop bien ses poignées d'amour ...

Avatar de BinaryOverride Abonné
Avatar de BinaryOverrideBinaryOverride- 24/11/15 à 15:15:16

Tant qu'on y est pourquoi pas rajouter en début des magazines/sites webs/films/... une liste de trigger warning ?
Si le but c'est d'infantiliser la population en la faisant vivre dans une bulle de confort autant y aller jusqu'au bout.

Avatar de le-gros-bug INpactien
Avatar de le-gros-bugle-gros-bug- 24/11/15 à 15:18:14

Sur youtube il y a aussi un tas de chaines de beauté qui font du pro-pouffiasse.
C'est aussi un gros danger pour la jeunesse ça :fou3:

Avatar de le hollandais volant Abonné
Avatar de le hollandais volantle hollandais volant- 24/11/15 à 15:23:59

"encadrent les photos"

Quel choix de mot sympathique :yes:

Avatar de dragrubis INpactien
Avatar de dragrubisdragrubis- 24/11/15 à 15:31:08

faudrait le faire pour l'opposé aussi et interdire les pub de bonbons, barre chocolatées fast food et autres alcool...

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 24/11/15 à 15:36:26

Le gras, c'est la vie.

Avatar de megatom INpactien
Avatar de megatommegatom- 24/11/15 à 15:39:26

Alors déjà tu n'as pas compris grand chose, le but n'est pas d'interdire mais de prévenir/informer.
Sinon pour te répondre sur le gras/sucré, il y a déjà une campagne de prévention, "Manger, Bouger", tu sais je suis sûr que tu as déjà entendu la fameuse phrase "Manger au moins 5 fruits et légumes par jour"
Enfin, désolé les gens d'avoir répondu à un troll.....

Édité par megatom le 24/11/2015 à 15:40
Avatar de 0xFlame INpactien
Avatar de 0xFlame0xFlame- 24/11/15 à 15:39:47

lutter contre l'anorexie ouais, les mannequins ressemble juste a un tas d'os avec quelques filament de viande histoire de tenir le tout debout, encore un peu et je suis sur qu'il y a moyen de les faire ressembler aux survivant d’Auschwitz...

quand a l'avertissement pour les photos retouchés, s'il comptent juste faire comme pour les avertissement sur l'abus d'alcool des pub de despe' dans le métro, je vois pas en quoi sa gène...

Avatar de frscot INpactien
Avatar de frscotfrscot- 24/11/15 à 15:45:51

Pareil, je ne comprend pas le tole. Au pire par defaut les magasines mettent, photos retouchees partout. Les photos ne sont pas interdites.

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

Tant que l'on continue à diffuser les pubs pour les produits ultra-sucrés/salés, les coupes-faim et les produits de régime, ça me va. Parce qu'il faudrait pas non plus jeter notre modèle économique pour des futilités :fumer:

Édité par ActionFighter le 24/11/2015 à 15:47
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5