La Xbox 360 fête ses 10 ans en s'éclipsant lentement

Le début de la fin
La Xbox 360 fête ses 10 ans en s'éclipsant lentement

Hier, la Xbox 360 fêtait ses dix ans. Si la plus grande partie de sa carrière est bien derrière elle, la console américaine est toujours présente sur les étals des magasins et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Retour sur une décennie mouvementée.

Nous sommes en novembre 2005, et le paysage vidéoludique se prépare à accueillir une nouvelle console qui s'écoulera, sur l'ensemble de sa carrière à plus de 80 millions d'exemplaires : la Xbox 360. Officiellement, elle n'est pas la première console de la septième génération : la DS et la PSP sont sorties avant, mais elle arrive bien la première dans les salons. À l'époque, elle n'avait que deux concurrentes : le GameCube et la PlayStation 2, puisque la Dreamcast a vu sa production stoppée net en 2001.

Sur les cendres de la Xbox

Microsoft était entré sur le marché des consoles de jeux en 2001 avec sa Xbox. Chère et encombrante, elle n'a pas su résister à la déferlante PlayStation 2, alors qu'elle avait pourtant quelques bons arguments à faire valoir. La Xbox état par exemple l'une des premières consoles à disposer d'un port Ethernet afin de la connecter à Internet et permettre le jeu en réseau, une fantaisie jusqu'alors réservée au PC et aux possesseurs de la Dreamcast, qui venait déjà de faire ses adieux.

Xbox (2001)

À la fin de sa carrière en 2005, la Xbox s'était écoulée à 22 millions d'exemplaires, soit à peine plus que le GameCube de Nintendo, mais surtout sept fois moins que la PlayStation 2 qui n'a laissé que des miettes à ses concurrents avec 155 millions d'unités écoulées.

Un matériel plus accessible que celui de la PlayStation 3

Lors du lancement de la Xbox 360, Microsoft n'a pas voulu reproduire la même erreur qu'aux débuts de la Xbox. Celle-ci était vendue 499 euros face à une PS2 qui se vendait alors autour de 300 euros, ce qui avait forcé le constructeur à réduire son tarif de 200 euros un mois seulement après sa sortie. Par conséquent, la Xbox 360 profite d'une architecture relativement simple, tout le contraire de sa future concurrente, la PlayStation 3, dont le Cell a fait exploser les coûts à cause de sa complexité.

La console de Microsoft dispose d'un processeur IBM sur architecture Power PC avec trois cœurs cadencés à 3,2 GHz, chacun capable de gérer deux threads simultanément. Le GPU, cadencé à 500 Mhz et comptant 48 pipelines, est signé ATI et intègre 10 Mo d'EDRAM pour faciliter le traitement de certains effets graphiques. 512 Mo de GDDR3 sont également disponibles et leur utilisation est partagée entre le CPU et le GPU. 

Xbox 360 2013
Les entrailles de la Xbox 360 modèle « E » - Crédits : iFixit

On retrouve également un lecteur DVD pour la lecture des jeux, trois ports USB 2.0, dont deux en façade sur le premier modèle (les suivants en compteront cinq), deux emplacements pour carte mémoire (abandonnés avec la version S de la console) et un port Ethernet. Les premières versions sont dénuées de port HDMI et misent sur une connectique composite. La Xbox 360 S inaugurera aussi un port propriétaire dédié à Kinect.

RRoD, le bug qui valait un milliard

En lançant la Xbox 360 un an avant ses deux futures concurrentes, Microsoft tentait un pari osé, mais le géant de Redmond a confondu vitesse et précipitation. Si les qualités techniques de la console ont été applaudies au moment de sa sortie, un couac est venu rapidement ternir la réputation de la machine, à savoir ceci :

Ces trois lumières rouges clignotantes sont rapidement devenues le pire cauchemar des possesseurs de Xbox 360, mais également de Microsoft. Le « Red Ring of Death », ou RRoD, était le code affiché par la console lorsqu'elle signalait une « panne générale » à son utilisateur. 

Principal coupable derrière ces pannes, le GPU qui avait une fâcheuse tendance à la surchauffe. Entre fin 2006 et 2009, Microsoft a lancé trois nouvelles révisions de sa machine, à chaque fois avec un nouveau système de refroidissement, mais le problème n'a jamais été totalement éradiqué.

En juillet 2007, Peter Moore, alors vice-président de la division Interactive Entertainment Business de Microsoft (et aujourd'hui directeur exécutif d'EA), sera contraint de publier une lettre ouverte annonçant une extension de garantie de trois ans sur les consoles touchées par le RRoD. Une décision qui coûtera plus d'un milliard de dollars au géant de Redmond et qui explique à elle seule pourquoi la Xbox One ressemble à un énorme magnétoscope bardé de fentes d'aération.

La courte épopée du HD-DVD

La Xbox 360 fut également un des acteurs dans la guerre qui opposait le Blu-ray, soutenu par Sony, au HD-DVD, conçu par Toshiba. Si la console n'intégrait par défaut qu'un simple lecteur DVD, elle recevra en novembre 2006 un lecteur HD-DVD externe. La date ne doit rien au hasard : l’accessoire est lancé en même temps que la PlayStation 3, équipée d’un lecteur Blu-ray.

Xbox360 HD-DVD
Crédits : Benjamin.nagel (licence: CC by SA 3.0)

La suite de l'histoire, tout le monde la connait. Sony et les défenseurs du HD-DVD se sont battus comme des chiffonniers pour attirer les majors du cinéma dans leur camp. En février 2008, les adeptes du HD-DVD rendent les armes et la production de matériel s'arrête, y compris pour le lecteur externe de la Xbox 360.

Kinect pour se démarquer

Si son lecteur HD-DVD n'a pas permis à la Xbox 360 de se démarquer, un autre périphérique y parviendra en novembre 2010 : Kinect. Il s'agit d'un capteur conçu pour détecter les mouvements et la voix des joueurs, afin de leur permettre d'interagir différemment avec la console. Sa première version, vendue 150 euros au lancement, est capable de filmer en 640 x 480 pixels à 30 images par seconde, de détecter 6 personnes simultanément (dont quatre joueurs actifs) et de gérer 20 articulations par personne.

Avec une quinzaine de titres compatibles dès son lancement, Kinect sera un succès commercial avec plus de 25 millions d'exemplaires vendus tout au long de sa carrière, soit plus d'un quart du parc de consoles installées. Les jeux exploitant Kinect visent principalement un public familial, avec entre autres Fruit Ninja, Zumba Fitness, ou encore la série Just Dance d'Ubisoft. Sony s'essayera aussi à ce type de périphériques avec sa caméra PlayStation Eye et PlayStation Move, ce dernier s'écoulant à 16 millions d'exemplaires.

Kinect ne sera pas seulement utilisé sur la console, mais également sur PC, pour des applications professionnelles. Certains l'ont par exemple exploité pour réaliser des vitrines interactives dans des magasins ou pour des bornes d'information.

Le périphérique poursuit, tant bien que mal, sa carrière sur Xbox One avec une version entièrement refaite, capable de filmer en 1080p et avec des fonctions de reconnaissance vocale plus poussées. Un temps vendu en bundle avec la console, il est progressivement mis à l'écart par Microsoft, en attendant de retrouver une nouvelle jeunesse, un peu plus tard dans le cycle de vie de la Xbox One.

Dix ans déjà, et toujours au centre de l'attention

Dix ans après son lancement, la Xbox 360 est toujours bien présente sur le marché et a encore des arguments pour se défendre. Outre sa ludothèque forte de 1 200 jeux, la console profite d'un prix d'appel assez attractif. Des packs comprenant la dernière version de la console (le modèle « E ») se négocient à partir de 179 euros avec Peggle 2 et un stockage de 4 Go. Les prix grimpent jusqu'à 250 euros avec un ou deux jeux (souvent surannés) et un disque dur de 500 Go. Mais il devient difficile globalement de s'en procurer un exemplaire en France, les revendeurs ne les référençant pas, à l'exception peut-être d'enseignes spécialisées comme Micromania ou le Microsoft Store.

Cela étant, il existe un autre moyen de profiter (en partie) du catalogue de la Xbox 360, avec l'arrivée de la « New Xbox Experience » sur Xbox One. Cette dernière est capable désormais de lire certains jeux sortis sur son ainée, avec pour le moment une centaine de titres compatibles, et Microsoft promet de faire grossir la liste avec une centaine d'autres titres chaque mois. Quelques studios ont toutefois déjà écarté cette option pour leurs jeux, comme Cirterion avec son Burnout Revenge.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !