Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Parrot veut lever 299 M€ pour accélérer le développement de ses drones

Bzzzzzzzzzzzzzz
Economie 2 min
Parrot veut lever 299 M€ pour accélérer le développement de ses drones

Parrot, le spécialiste français des drones pour particuliers vient d'entamer une très importante augmentation de capital, à hauteur de 299 millions d'euros. À bord, on retrouve la BPI, mais aussi Henri Seydoux, le fondateur de l'entreprise et d'autres investisseurs déjà présents auparavant.

Parrot se porte plutôt bien en ce moment. Le fabricant de drones a réalisé une performance solide sur les neuf premiers mois de l'année, avec une hausse importante de son chiffre d'affaires, qui est passé de 163,5 millions d'euros en 2014 à 218,1 millions en 2015 sur la même période. Une progression plus que significative, qui ne permet pas encore à l'entreprise d'afficher des bénéfices, mais plutôt des pertes nettes à hauteur de 3,9 millions d'euros.

Les drones au cœur de la croissance

Si, l'an passé, les revenus issus des ventes de drones ne comptait que pour 28 % du chiffre d'affaires de l'entreprise, il représente désormais 50 % du total (dont 41 % pour le grand public) et dépasse celui des appareils conçus pour l'automobile (kits mains-libres) qui compte pour 44 %. Le reste se partage entre les solutions audio (casques etc.) et les objets connectés

Les activités de Parrot liées aux drones sont donc le moteur de sa croissance, et l'entreprise cherche logiquement à intensifier ses investissements dans le domaine. Seulement quand on ne parvient pas à dégager de bénéfices, il est bien plus difficile de se lancer dans pareille aventure. 

Une augmentation de capital colossale

Parrot s'est donc lancée dans une augmentation de capital de très grande envergure, en levant 299 millions d'euros, soit les trois quarts de sa valorisation actuelle en bourse, auprès de ses investisseurs historiques et de nouveaux arrivants. Parmi eux, on retrouve Henri Seydoux, le fondateur de l'entreprise qui à mis 90 millions d'euros de sa poche, pour tenter de garder 34 % du total des parts de Parrot, mais aussi la BPI qui a injecté 33 millions d'euros (PDF) en échange de 5 % du capital. Selon Le Monde, d'autres sociétés se seraient jointes à la fête, notamment le fonds chinois IDG qui apporterait 10 millions d'euros. Il reste maintenant un peu moins de la moitié de la somme à trouver, une tâche qui n'a rien de simple.

Ces fonds, Parrot compte les mettre à profit pour s'investir dans divers secteurs, dont celui de l'agriculture. Nos confrères soulignent que le groupe a récemment acquis Airinov, une start-up dont les drones permettent de doser l'utilisation d'engrais dans les champs. Il reste donc à voir si Parrot parviendra à faire pousser correctement ces nouveaux investissements, mais ceci est une autre histoire.

6 commentaires
Avatar de maxscript INpactien
Avatar de maxscriptmaxscript- 20/11/15 à 14:53:51

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

c'est un prix d'appel ?  ils ont eu peur de dire 300 ?

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 20/11/15 à 15:09:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je voudrais lever des fonds à hauteur de 999K€ pour mon développement personnel. Que les intéressés m’envoient leur contribution sur mon adresse paypal pigeon@paricilamonnaie.tk

Avatar de JustMe INpactien
Avatar de JustMeJustMe- 20/11/15 à 15:44:20

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Parrot devrait soigner ses clients grand publique s il veut que sa décroissance ne soit pas encore plus rapide que sa croissance...

Tout leurs drones 2014 étaient foireux Mini drone et Bebop...

Pourquoi ont il renouvelé leur gammes aussi rapidement ?
Tout simplement parce que le hardware était mauvais... Flyaway a répétition pour le bebop 2014, le bebop 2 présenté aujourd hui n a rien d un deux chez Microsoft il aurait appelé ça un service pack... Le bebop 2 apporte surtout des patch hardware une puce gps plus sensible... Correction des problèmes de photosensibilité...
Je parles même pas de la partie software... parrot a tellement bullshité sa com au on peut dire que c était de la publicité mensongère car ils ont annoncés des fonctions qui n existaient... Comme le planificateur de vol... Qui est arrivé par mise a jour quasiment un an après le lancement du bebop... Via un achat in App a 20€... Alors que le truc est même pas au niveau du waypoint de dji...
Le bebop deux est une blague pas d amélioration de l électronique et donc image manquant de piquée...

Le seul truc bien chez parrot c est le sav qui prend tout en charge sans problème et change gratuitement par caisse les drones histoires de pas trop ébruité les problèmes récurent

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 20/11/15 à 16:40:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Merci pour tes retours, c'est bon à savoir...

Avatar de JustMe INpactien
Avatar de JustMeJustMe- 20/11/15 à 19:02:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

De rien, je conseil la lecture du forum officiel de Parrot (sur lequel il n'y a jamais aucune réponse de leur team de support... )
http://forum.parrot.com/francais//viewtopic.php?pid=51336

Mais pour être objectif j'adore tout de même leur Bebop surtout en V2 car ça reste un appareil unique sur le marché.. Très compact, solide et qui fait le job pour le prix.

Ce qui gonfle c'est la com et le marketing de Parrot et certains choix technique.
Par exemple suite à une mise à jour du firmware, il modifie le bitrate par défaut des vidéo... Résultat une image plus compressé, moins bien défini (sensation de surcompression)... Rien dans le change log qui indiquait ce changement... Le support ne répond pas lorsqu'on demande pourquoi un changement à ce niveau rendant l'image du Bebop moins qualitative que lors de l'achat... (perso je soupçonne une saturation CPU/GPU et un surchauffe du drone qui engendrait des plantages de process et qui expliquerait que certaine fois se crashait en plein vol sans raison apparente...)

Autre exemple: Annoncé qu'il y a une fonction Waypoint puis faire patienter le client un an pour lui annoncer qu'il doit payer 20€ pour avoir la mise à jour... Sauf que le client, il pense qu'on se fou bien de sa gueule quand on lui demande de payer une fonction annoncée comme de base ... qui plus est après des mois de patiente à attendre la MAJ salvatrice... Le dit client aurait peut être pri un DJI Phantom s'il l'avait su dès le début... Dailleur beaucoup de client de Parrot on revendu leur drone et changé de crêmerie après en avoir eu marre qu'on se foute de leur gueule.

Tout ça c'est des clients perdu juste à cause d'une stratégie marketing foireuse alors que le produit est bon à la base...

je ne sais pas comment va accueillir la bourse le nouveau Bebop 2 dont les évolutions sont timides ... Autonomie doublé mais qualité d'image qui n'évolue pas alors qu'elle était déjà en dessous d'un Phantom 2 Vision... Alors face à un Phantom 3 standard 2,7k, la vidéo du Bebop 2 en 1080p n'est pas très flateuse à l'oeil... En plus le pack bebop 2 + Skycontroller revient plus que le Phantom 3... C'est pas une très bonne stratégie tarifaire de Parrot qui marge grave sur la télécommande (aussi cher que le drone faut pas déconner quoi... dans la radio commande y a un vieux SOC ARM de 2011 et ça coute 500€...)

Pour info, il y a quelques jours Parrot a bien chuté en bourse:
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL8N13B1FT20151116

Donc il ne faudrait pas trop ternir l'image de la marque... Parrot ce n'est pas le leader sur le marché des drones.. et pour moi l'outsider se donne pas de moyen ambitieu pour séduire (il se contente de décliner les versions d'un même modèle en corrigeant les problèmes initiaux, particulièrement vrai sur leur gamme mini drone jouet à moins de 100€... )

http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/le_bug_des_drones_disparus

Édité par JustMe le 20/11/2015 à 19:07
Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 20/11/15 à 20:16:32

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Sur DRONESHOP, Parrot n'est pas sur-vendu... C'est le moins qu'on puisse dire.
En revanche DJI et ses Phantom ça m'a l'air du bon.
Après, les modèles à 3000€++ c'est pas mon trip :(

Edit : si tu connais un modèle qui peut se jeter d'un balcon (donc sans décoller) et qui reprend son altitude verticale sans avancer, ni reculer, en auto, merci du conseil.

Édité par kade le 20/11/2015 à 20:20
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.