Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Lyft et Uber chercheraient à lever 1,5 milliard de dollars à eux deux

Taxi, suivez cette bulle !
Economie 3 min
Lyft et Uber chercheraient à lever 1,5 milliard de dollars à eux deux
Crédits : Uber

Lyft et Uber, deux concurrents sur le marché des VTC chercheraient actuellement tous les deux à lever de nouveaux fonds pour soutenir leur croissance. Le premier tenterait de boucler un tour de table à 500 millions de dollars, tandis que le second viserait directement la barre du milliard.

Entre Lyft et Uber, le torchon brûle depuis longtemps. Tous deux occupent une place de choix sur le marché des VTC et ils font face au même problème : ils ont besoin d'investissements significatifs afin de soutenir leur croissance, à l'étranger pour l'un et aux États-Unis pour l'autre.

Lyft voudrait lever 500 millions de dollars

Selon des informations du New York Times, Lyft serait en train de contacter des investisseurs dans le but de lever 500 millions de dollars, dans une opération qui valoriserait l'entreprise, pas encore cotée en bourse, à hauteur de 4 milliards de dollars. Jusqu'ici, l'entreprise a levé un peu plus d'un milliard de dollars depuis sa création en 2009.

Lors de son dernier tour de table, organisé en mai 2015, Lyft avait levé 150 millions de dollars, notamment auprès d'Icahn Enterprises, le fonds d'investissement de Carl Icahn, Alibaba et Tencent, deux géants chinois. Cette opération valorisait Lyft à hauteur de 2,5 milliards de dollars. Un peu plus tôt en mars, Lyft levait 530 millions de dollars auprès de six investisseurs, dont Rakuten, avec une valorisation similaire.

Si Lyft ne communique pas publiquement ses revenus, lors d'une conférence qui s'est tenue à New York ce mardi, la société a tout de même annoncé qu'elle s'attendait à générer des revenus bruts d'un milliard de dollars l'an prochain, mais n'a pas précisé si cela lui permettra d'être rentable.

Uber vise le milliard, pour la cinquième fois en un an

Toujours d'après le New York Times, Uber s'active également de son côté pour boucler un nouveau tour de table, qui devrait être signé d'ici la fin de l'année. Le géant du VTC espère collecter 1 milliard de dollars, avec une valorisation comprise entre 60 et 70 milliards de dollars.

Depuis décembre 2014, Uber a multiplié ces levées, jugez plutôt :

  • 4 décembre 2014 : 1,2 milliard de dollars, valorisation 40 milliards de dollars
  • 16 décembre 2014 : 600 millions de dollars auprès du chinois Baidu, valorisation inconnue
  • 21 janvier 2015 : 1,6 milliard de dollars de dette souscrite chez Goldman Sachs
  • 18 février 2015 : 1 milliard de dollars, valorisation 40 milliards de dollars
  • 31 juillet 2015 : 1 milliard de dollars, valorisation 50 milliards de dollars
  • 19 août 2015 : 100 millions de dollars auprès du groupe indien Tata, valorisation inconnue
  • 7 septembre 2015 : 1,2 milliard de dollars auprès du chinois Baidu, valorisation inconnue

En moins d'un an, l'entreprise a donc levé plus de 5 milliards de dollars auprès d'investisseurs, un montant qui ne tient pas compte de la dette souscrite chez Goldman Sachs. Si la somme semble impressionnante, Uber a désespérément besoin de tout cet argent pour combler les pertes abyssales causées par sa croissance. Dans un document obtenu par Bloomberg, nous apprenions ainsi en juin dernier qu'Uber visait un chiffre d'affaires de 415 millions de dollars, pour des pertes nettes de 470 millions de dollars, sur une période non déterminée, mais très probablement d'un trimestre.

Si Uber parvient à boucler ce tour de table, elle deviendra alors la start-up ayant la plus grande valorisation au monde, dépassant le record obtenu par Facebook avant son introduction en bourse (50 milliards de dollars) tout en prenant une longueur d'avance sur le chinois Xiaomi, évalué à environ 45 milliards de dollars.

4 commentaires
Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 18/11/15 à 09:18:18

Plus dur sera la chute :fumer:

Édité par Mimoza le 18/11/2015 à 09:18
Avatar de anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523 INpactien

Je ne pense pas, regarde amazon ou Facebook à leur début. Les investisseurs internationaux ont trop à perdre pour laisser couler des boite de cette taille dont le problème n'est pas le concept, mais la trésorerie.

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 18/11/15 à 11:14:28

«Too big to fail» c'est ce que l'on disait aussi de certaines banques :roll:
Pourtant le concept des banques est encore plus lucratif, généré des €$£¥ ex-nihilo et elles ont quand même réussi a se planter pour certaines :incline:

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 18/11/15 à 15:56:51

Alors là j'en doute. On voit ça de notre oeil français avec finalement assez peu d'Uber en ville Pour avoir pu tester le service aux US, il y est à peu près aussi cher que les taxis, mais infiniment plus simple et pratique.

Ensuite, ce qui fait le potentiel énorme d'Uber, ce n'est pas son (bon) service, mais son système d'information et ses algos capables de déplacer des personnes/objets en utilisant une flotte de véhicules le plus efficacement possible.

Uber investit vraiment à fond dans ce SI et ... dans les voitures autonomes.

Au final, Uber a peut-être 10 ou 20 ans d'avance sur le futur du transport, à savoir un avenir où l'on ne possède plus une voiture, mais où le transport urbain est un service, et ils sont 100% seuls sur ce futur créneau, et déjà gros.

Et ils ne s'en cachent pas.

Édité par jpaul le 18/11/2015 à 15:58
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.