Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Nest lance son thermostat connecté de 3e génération en France, pour 249 euros

Chauffage ET eau chaude
Tech 2 min
Nest lance son thermostat connecté de 3e génération en France, pour 249 euros

Nest propose désormais la 3e génération de son thermostat connecté en France. Il dispose d'un plus grand écran, prend en charge des systèmes de production d'eau chaude ainsi que le protocole OpenTherm. Le tarif grimpe par contre au passage et passe à 249 euros.

Nest vient d'annoncer la disponibilité d'un nouveau thermostat connecté en France. Encore une fois, le fabricant a décidé de conserver le même nom, au risque de provoquer une certaine confusion chez les consommateurs, d'autant plus que le design est très proche entre les différentes versions. 

Un écran plus grand...

Concrètement, le thermostat connecté Nest Learning de 3e génération dispose d'un écran plus grand, de 5,3 cm avec une définition de 480 x 480 pixels, au lieu de respectivement 4,4 cm et 320 x 320 pixels pour son prédécesseur. Malgré cela, les mensurations ne changent que très peu : le nouveau Nest Learning mesure 8,4 cm de diamètre avec une épaisseur de 3,2 cm, contre 8,3 et 3,2 cm respectivement pour la version d'avant.

Pas de changement du côté des capteurs : température, humidité, lumière ambiante ainsi que mouvement proche et lointain. Côté connectivité, il est question de Wi-Fi 802.11n, mais dual band cette fois-ci (2,4 et 5 GHz), ainsi que du Bluetooth LE. Bien évidemment, il reprend toutes les fonctionnalités de son prédécesseur (auto-programmation, auto-absence, contrôle à distance, etc.), mais en ajoute aussi de nouvelles.

Nest

... et aussi de nouvelles fonctionnalités

Ce Nest de 3e génération peut ainsi contrôler « votre préparateur d'eau chaude sanitaire », sans plus de précision sur les modèles qui sont pris en charge. De plus, le nouveau thermostat connecté prend en charge le protocole OpenTherm qui permet d'établir une communication bidirectionnelle avec la chaudière.

Pour le fabricant, cette fonctionnalité permet de moduler « la quantité précise de gaz à brûler pour atteindre ou maintenir la température demandée, plutôt que de simplement allumer ou éteindre la chaudière, ce qui aide à économiser de l'énergie, augmenter le confort et prolonger la vie de votre système de chauffage ». Bref, que des avantages, mais à condition de disposer d'une chaudière compatible bien évidemment.

Le nouveau Nest est disponible dès à présent sur le site du fabricant, pour 249 euros. C'est 30 euros de plus que la version précédente, qui est encore disponible chez de nombreux revendeurs, mais les nouvelles versions arrivent, précise Nest. Prudence donc au moment de commander votre thermostat, pensez à bien vérifier la version proposée par la boutique. Dans tous les cas, nous pouvez vérifier la compatibilité de votre installation en suivant ce lien.

 

40 commentaires
Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 17/11/15 à 15:06:01

s'il est de la même qualité que leur détecteur de fumée ça promet...

Avatar de Darckiller INpactien
Avatar de DarckillerDarckiller- 17/11/15 à 15:16:40

Mr. Robot ? :transpi:

Avatar de ExIcarus INpactien
Avatar de ExIcarusExIcarus- 17/11/15 à 15:18:42

tiret a écrit :

s'il est de la même qualité que leur détecteur de fumée ça promet...

une eau toujours chaude ? :transpi:

Avatar de Aloyse57 Abonné
Avatar de Aloyse57Aloyse57- 17/11/15 à 15:28:53

Pour avoir les 2, la conception et la fiabilité du thermostat NEST est à des années lumières en avant des Protect.

Le NEST Thermostat se programme comme un ordi avec son interface très bien réalisée. Il est ensuite autonome et ne casse pas les pieds à son utilisateur.

Le NEST Protect est une m*rde à installer car il n'y a pas d'interface. Il faut en passer par un IOS/Android, créer un hotspot, réussir à se connecter pile-poil au moment où il s'y attend, etc... Ça prend de multiples essais pour y arriver. Le calvaire est fini à ce moment là, vous croyez ? Non, car en cas de défaillance WiFi, il n'y a rien pour le forcer à se reconnecter. Il faut tout refaire. Et quand je dis tout refaire, ça veut dire démonter TOUS les NEST Protect des plafonds et refaire la config pour chacun d'entre eux, même ceux qui fonctionnaient encore.
J'oubliais, si dans le lot, un rate sa config, il faut tout recommencer à partir du premier. Idem si vous voulez en rajouter un.
Et aussi : il n'y a pas de bridge. Donc pas moyen de le relier à une centrale d'alarme normale.

[Mode myLife ON]
Quand on a 3 N-P, une conclusion s'impose : plus jamais chez moi.
Pour ceux qui se demandent pourquoi j'ai été aussi maso : au Canada les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis longtemps. Ils étaient et sont encore majoritairement très hideux et rustiques. Le N-P a été le déclencheur au niveau connectivité et design, c'est pour quoi je l'ai choisi : il était le seul ainsi sur le marché.
[Mode myLife OFF]

[Mode moment de haine ON]
Pourquoi les constructeurs ne veulent plus mettre dans leurs appareils une bonne vieille interface où on peut paramétrer l'appareil facilement ?
Pourquoi s'obstinent-ils à essayer de coller leur cochonnerie de programmation obscure par IOS/Android ?
[Mode moment de haine OFF]

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 17/11/15 à 15:33:57

Le protect a très bien fonctionné chez moi, du premier coup, et il fonctionne très bien depuis son installation. Quand au bride pour l'interconnecter, il n'y en a pas, le protect passe par internet mais il est tout à fait interfaçable avec d'autres systèmes, il suffit d'utiliser leur API qui est ouverte.
Quand à l'interface, à quoi bon ? Tu aurais voulu un clavier sur le Protect pour taper ton code wifi ? Ce n'est qu'un détecteur de fumée, à part la connexion à internet pour les fonctions "connectées", il n'y a pas besoin d'un écran dessus, les diodes et le bouton central suffisent.

Avatar de Xaelias INpactien
Avatar de XaeliasXaelias- 17/11/15 à 15:34:02

Sur le principe il est cool, mais perso je le trouve juste beaucoup trop cher. Bon la raison principale j'imagine c'est aussi que j'habite dans un immeuble où le chauffage est inclus dans le loyer, du coup je peux pas faire jouer l'argument économies sur la facture de chauffage. Mais quand même...

Avatar de Xaelias INpactien
Avatar de XaeliasXaelias- 17/11/15 à 15:36:15

ErGo_404 a écrit :

Le protect a très bien fonctionné chez moi, du premier coup, et il fonctionne très bien depuis son installation. Quand au bride pour l'interconnecter, il n'y en a pas, le protect passe par internet mais il est tout à fait interfaçable avec d'autres systèmes, il suffit d'utiliser leur API qui est ouverte.
Quand à l'interface, à quoi bon ? Tu aurais voulu un clavier sur le Protect pour taper ton code wifi ? Ce n'est qu'un détecteur de fumée, à part la connexion à internet pour les fonctions "connectées", il n'y a pas besoin d'un écran dessus, les diodes et le bouton central suffisent.

Il faut bien avouer que le nombres de personnes ayant des problèmes avec le protect est plutôt élevé. Si tu fais un tour sur Amazon par exemple, les commentaires qui s'enchainent sur les faux positifs, les trucs qui se déclenchent à 3h du mat', les problèmes de connection etc. Le système est loin d'être au point. Même si il semble que la dernière version en date ait amélioré les choses sensiblement. Après sur le concept, c'est cool. Et pour le coup, pour rebondir sur mon commentaire précédent, le prix est potable.

Avatar de taralafifi INpactien
Avatar de taralafifitaralafifi- 17/11/15 à 15:36:44

Est-ce que cette fois il peut être auto-alimenté en 230V en remplacement d'un thermostat d’ambiance ?
Car si ça n'est pas le cas et qu'il faut passer par leur boitier passerelle Heat Link, c'est merdique. En chaudière collective, mettre un Heat Link au milieu du mur du salon, en remplacement du thermostat d’ambiance conventionnel, et fixer le Nest à coté, non seulement ça fait moche, mais en plus ça fait du bricolage supplémentaire.

Voilà pourquoi je suis passé chez Netatmo. Au moins c'est 100% compatible avec ce qui se fait en Europe. Pas comme le Nest qui a été conçu pour le marché US et adapté grossièrement pour les européens.

Quand ils sortiront un thermostat qui fonctionne en 230v, là j'irais chez eux. Pas avant.

Édité par taralafifi le 17/11/2015 à 15:40
Avatar de roswell51 Abonné
Avatar de roswell51roswell51- 17/11/15 à 15:40:59

Pour la France ...il gère le chauffage centrale électrique ? qui lui est très rependu en France.

Avatar de anonyme_edadaecc91c3bb908a8e0ab43a984c71 INpactien

Xaelias a écrit :

Sur le principe il est cool, mais perso je le trouve juste beaucoup trop cher. Bon la raison principale j'imagine c'est aussi que j'habite dans un immeuble où le chauffage est inclus dans le loyer, du coup je peux pas faire jouer l'argument économies sur la facture de chauffage. Mais quand même...

J'habite une maison de ville avec chauffage central au gaz et je trouve aussi ce thermostat beaucoup trop cher... Après il faut voir concrètement les économies qu'il permet de réaliser par rapport à ma programmation "horaire" en direct sur la chaudière.

Après le coté "je me prend pas la tête et ça fonctionne tout seul" est sympa tout comme la prise de controle à distance... après il faut voir ce qu'il advient de nos données ainsi que des possibles failles du controle à distance.

Édité par Tourner.lapache le 17/11/2015 à 15:49
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4