Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Tim Cook ne veut pas de convergence entre le Mac et l'iPad

Schtroumpf Grognon
Mobilité 3 min
Tim Cook ne veut pas de convergence entre le Mac et l'iPad

Pour Tim Cook, il n’est pas question de rapprocher le Mac et l’iPad. Comme l’avait fait Steve Jobs il y a plusieurs années, le PDG d’Apple rappelle qu’il est important que les produits gardent leurs spécificités. En guise de pied de nez à la Surface Pro de Microsoft, il insiste sur un mélange des genres qui ne pourrait créer que de la confusion.

Dans une interview récemment donnée à l’Irish Independant, Tim Cook a donné son avis sur la convergence qui se réalise actuellement sur les ordinateurs portables et les tablettes, ces catégories de produits fusionnant chez certains constructeurs. Microsoft montre la voie avec ses Surface depuis plusieurs années, et le succès s’est fait plus manifeste avec le temps, au point qu’Apple a dégainé un iPad Pro dont le positionnement ne fait aucun mystère.

« les clients ne cherchent pas une convergence entre le Mac et l’iPad »

Ce qui ne signifie pas que la firme à la pomme prépare ce type d’appareil. Son PDG l’a affirmé : « Nous sentons clairement que les clients ne cherchent pas une convergence entre le Mac et l’iPad. […] Nous voulons donc réaliser la meilleure tablette au monde et le meilleur Mac au monde. Les rassembler ne permettrait d’atteindre ni l’un, ni l’autre. Vous commenceriez à faire des compromis ».

Et pourtant, la situation est beaucoup moins simple que ne l’indique Cook. En fait, chacune des deux voies a ses avantages et ses inconvénients. Dans la vision actuelle d’Apple, chaque type de produit est conçu sans compromis pour l’usage auquel il se destine. Au-delà de ce simple constat, le système d’exploitation qui l’accompagne est également centré sur une expérience précise et ne cherche pas à concilier les deux environnements : bureautique classique et tactile.

D’un autre côté, la Surface Pro et Windows 10 ouvrent d’autres voies. Si Microsoft réussissait pleinement son pari, il deviendrait ainsi naturel pour les utilisateurs d’acheter une application et de la retrouver sur tous les appareils. Acheter une application sur iOS ne permet pas de l’obtenir sur OS X, et il faudra rouvrir son portefeuille si nécessaire. Ce n’est pas un vrai problème pour Tim Cook, pour qui Apple propose déjà des interactions suffisantes.

La question des processeurs n'est pas importante

La firme ne dit pas cependant qu’elle continuera à utiliser des processeurs Intel pour tous ses Mac. S’il ne semble pas question pour l’instant d’une convergence des produits, rien n’empêche certaines puces de migrer de la catégorie mobile vers les ordinateurs, comme le laissent supposer les performances de la puce A9X dans l’iPad Pro. Tim Cook ne nie pas cette possibilité : « Il est vrai que les différences entre les puces x86 et de la série A sont bien moindres qu’avant. Cela étant dit, ce que nous avons tenté de faire est de reconnaître que les gens utilisent à fois iOS et les Mac. Nous avons donc rendu des fonctionnalités transparentes au travers des appareils. Donc avec des choses comme Handoff, nous avons rendu simple le fait de travailler sur l’un de nos produits et de continuer sur un autre ».

Mais cette ligne tracée par Cook ne sera pas nécessairement défendable ad vitam aeternam. Le simple fait d’avoir lancé l’iPad Pro montre qu’Apple regarde attentivement ce qui se passe et que le succès croissant des appareils hybrides ne lui a pas échappé. L’iPad Pro n’est certes pas un produit hybride, mais le créneau visé est exactement le même que celui de la Surface Pro : une tablette pouvant être utilisé avec un stylet et un clavier, et se suffisant à elle-même. Les ventes de cette grande ardoise risquent d’être un puissant aiguillon pour l’entreprise.

47 commentaires
Avatar de anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Et pourtant, moi qui vient d'un macbook pro, la surface pro me tente grandement.

Avatar de bfaa23dd INpactien
Avatar de bfaa23ddbfaa23dd- 17/11/15 à 08:10:19

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

On verra qui a raison, mais je crois que c'est Microsoft pour le coup.

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 17/11/15 à 08:19:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ouais apparemment tim cook il ne voulais pas que les gens achètent un stylet et/ou un clavier en même temps que le nouvel ipad.

Et puis il ne veut pas de convergence ios/mac os mais alors quid des fonctionnalités qui disparaissent comme pour l'utilitaire disque ou la configuration des bornes airport.

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 17/11/15 à 08:26:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Idem, je pense que Microsoft a frappé un grand coup avec la convergence des OS avec Windows 10; et a un coup d'avance désormais. Il me semble que Google prévoit de merger Android et Chrome OS dans un futur plus ou moins proche.
Quant à Apple, il se déclare comme vendeur de matériel, donc il veut vendre un Mac + une tablette + un iPhone. S'il sortait un hybride, ça leur ferait 1/3 de revenu en moins (totalement arbitraire).
Bref, avec ce cloisonnement des OS, il y avait une place pour le premier opportuniste qui proposerait un hybride, Microsoft est en train de la prendre tout doucement.

Et actuellement, les utilisateurs ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer une application sur chacune des plateforme.

Bref, wait and see. On verra d'ici quelques mois qu'elle est la stratégie gagnante.

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 17/11/15 à 08:26:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Nous non plus

Pour les frustrés du tactile sous OSX, prenez un ModBook Pro

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 17/11/15 à 08:35:37

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Tant qu'il pourra vendre 2 appareils au lieu d'un.
Mais ça ne va pas durer.

Avatar de Nycom INpactien
Avatar de NycomNycom- 17/11/15 à 08:37:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

On rigolera bien quand, dans deux trois ans, Apple nous sortira un osx tactile...

ça me rappelle la taille des écrans d'iPhone, tous les fanboys nous expliquaient que 3,7 pouces était la taille parfaite pour la main, et maintenant, ils ont tous des iPhones 6 voir 6 plus...

Édité par Nycom le 17/11/2015 à 08:41
Avatar de Loch INpactien
Avatar de LochLoch- 17/11/15 à 09:05:03

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Nycom a écrit :

On rigolera bien quand, dans deux trois ans, Apple nous sortira un osx tactile...

ça me rappelle la taille des écrans d'iPhone, tous les fanboys nous expliquaient que 3,7 pouces était la taille parfaite pour la main, et maintenant, ils ont tous des iPhones 6 voir 6 plus...

Il existe depuis bientot 9 ans, ca s'appel iOS
C'est un dérivé d'OSX version tactile.

D'un coté il a raison, l'échec des tablettes PC est lié au fait que l'OS et les softs n'étaient pas adaptés au tactile. Mettre OSX sur tablette est une abération pour geek.
  
Maintenant rien ne dit que le marché attend un 2 en 1 ou une tablette plus grande. Seul les ventes parleront !

Avatar de kamomille INpactien
Avatar de kamomillekamomille- 17/11/15 à 09:08:44

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le plus gros problème d’Apple aujourd'hui c'est Tim Cook lui même.
Le pauvre a atteint son seuil de Peters depuis longtemps.
Wall Street veut sa peau:http://www.forbes.com/sites/jaysomaney/2015/11/15/all-excuses-aside-apples-major...

Avatar de anonyme_e81f13f26967ac587ac2eb6417d78632 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Typique Apple, tant qu'ils n'ont pas encore trouvé la solution, ils disent que ce type de produit ne les intéresse pas.

On peut comprendre qu'Apple ne se serait jamais satisfait de la charniere du Surface Book qui ne permet pas de refermer complètement la machine.

Par contre soyons certains que quand ils auront trouvé la charniere magique, ils le crieront haut et fort.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5