Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Déploiement mobile : rififi entre Free Mobile et SFR concernant l'accès aux pylônes

Le gendarme distribue bonbons et bons points
Mobilité 2 min
Déploiement mobile : rififi entre Free Mobile et SFR concernant l'accès aux pylônes
Crédits : monkeybusinessimages/iStock/Thinkstock

Free Mobile reproche à SFR de ne pas lui donner un accès suffisant à ses pylônes pour installer des antennes pour la téléphonie mobile. L'affaire a été portée devant l'ARCEP, qui donne raison à Free.

L'ARCEP vient de publier un communiqué de presse afin de préciser « les modalités du partage de pylônes entre opérateurs mobiles ». Pour le déploiement de leurs antennes, le régulateur rappelle que les opérateurs de téléphonie mobiles doivent « privilégier le partage de sites passifs entre eux, afin notamment de privilégier un investissement efficace et concourir à la préservation de l’environnement ». À ce titre, ils doivent donc accéder aux « demandes raisonnables » de leurs concurrents. Arrivé récemment sur ce secteur, Free Mobile a pour sa part droit à des obligations spécifiques précise le gendarme des télécoms.

Et justement, Free Mobile rencontre visiblement des difficultés afin d'accéder aux pylônes de SFR. Il a donc saisi le gendarme des télécoms. Dans un communiqué de presse, l'ARCEP explique que, « si les conditions d’accès aux pylônes de SFR lui paraissaient satisfaisantes en 2014, Free Mobile se plaint que le rythme de production ait ralenti à compter de la fin de l’année, et que SFR ait refusé sa dernière commande ». Free demande donc au régulateur de faire accepter sa demande par la marque au carré rouge et que soit mis en place un calendrier « contraignant » pour son concurrent.

Dans sa décision, l’ARCEP note que le rythme de mise à disposition se fait effectivement à une cadence insuffisant en 2015. Le régulateur annonce ainsi qu'il « enjoint à la société SFR de proposer à Free Mobile, sous des délais contraints, un avenant au contrat concerné acceptant la commande de Free Mobile et prévoyant un calendrier de mise à disposition des sites ». SFR devra respecter un rythme minimum imposé par l'autorité, tandis que Free Mobile devra également respecter ses « obligations contractuelles ».

Nous serons évidemment attentifs aux prochains relevés de l'ANFR sur le déploiement de la 2G, 3G et 4G en France afin de voir si cette décision aura une incidence, que ce soit du côté de Free Mobile ou de SFR.

57 commentaires
Avatar de Drepanocytose INpactien
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 10/11/15 à 17:46:14

Ca consiste en quoi ces "obligations contractuelles" de Free envers SFR ?

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 10/11/15 à 17:57:10

Comme ça je dirais : loyer. Ou partage des coûts de maintenance

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 10/11/15 à 17:59:19

A payer la location je suppose...

Mais l'ARCEP ne parle pas de ça à mon avis, mais des obligations de couverture, de fournir un tarif de gros correct à un MNVO qui lui en ferait la demande, fournir réciproquement l'accès à ses pylônes, etc...

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 10/11/15 à 18:17:19

L'ARCEP avait imposé aux opérateurs "historiques" de permettre l'accès à l'ensemble de leurs pylones 2G (si possible bien entendu). Je suppose que ça devait être assorti de conditions contractuelles minimales. Il semblerait que SFR ne suive pas ces conditions (je suppose que c'est correlé à tout le reste de ses déploiements: le manque de moyens, et donc priorisation vers ce qui est le plus important pour SFR, c'est à dire pas Free).

Il est probable que si SFR retrouve des moyens en 2016 ça aille mieux pour ces installations de pylones également.

C'est dommage car SFR pourrait en profiter pour mettre à jour les mêmes pylones en même temps qu'il donne l'accès à Free, ça réduirait ses frais.

Édité par jinge le 10/11/2015 à 18:18
Avatar de Betise INpactien
Avatar de BetiseBetise- 10/11/15 à 19:02:42

"ils doivent donc accéder aux « demandes raisonnables »"

On est en plein délire soviétisant

Avatar de Margaux8 INpactien
Avatar de Margaux8Margaux8- 10/11/15 à 20:13:15

Trop hâte d'être en 2018. A ce moment-là Free Mobile aura son réseau propre autonome et sa qualité de réseau n'aura probablement plus grande chose à envier à ses concurrents qui seront enfin obligés de baisser leurs prix !

Autant tout le monde a joué le jeu sur les 3Go à 20 euros, autant dès que l'on souhaite un gros fair (20Go ou plus) chez les concurrents, ça reste exactement les mêmes tarifs abusifs qu'avant l'arrivée de Free Mobile. Et quand on arrivera fin 2019 et que Free Mobile couvrira l'ensemble du territoire avec son 700 MHz, les concurrents, notamment Orange et Bouygues Télécom n'auront plus d'autre choix que de proposer les mêmes godets de data aux mêmes prix ... ou perdre des millions de clients. Vraiment trop hâte d'y être, quelles qu'en soient les conséquences économiques, sociales et financières pour les concurrents ! :devil:

Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 10/11/15 à 20:21:13

Margaux8 a écrit :

Trop hâte d'être en 2018. A ce moment-là Free Mobile aura son réseau propre autonome et sa qualité de réseau n'aura probablement plus grande chose à envier à ses concurrents qui seront enfin obligés de baisser leurs prix !

Autant tout le monde a joué le jeu sur les 3Go à 20 euros, autant dès que l'on souhaite un gros fair (20Go ou plus) chez les concurrents, ça reste exactement les mêmes tarifs abusifs qu'avant l'arrivée de Free Mobile. Et quand on arrivera fin 2019 et que Free Mobile couvrira l'ensemble du territoire avec son 700 MHz, les concurrents, notamment Orange et Bouygues Télécom n'auront plus d'autre choix que de proposer les mêmes godets de data aux mêmes prix ... ou perdre des millions de clients. Vraiment trop hâte d'y être, quelles qu'en soient les conséquences économiques, sociales et financières pour les concurrents ! :devil:

Il peut s'en passer des choses en 2 ans... Personnellement je ne serais pas si optimiste tant les historiques ont su ces dernières années rester compétitif, rien que le refarming de Bouygues démontre qu'ils ne se laisseront pas doubler sans riposter, a cela j'ajouterais que la fin de l'itinérance de free peut donner lieu à des perturbations sur l'ensemble du réseau tel qu'on la vu il y a quelques jours...Bref, le marché des telecom est une guerre de tranchée et aucun des belligérants n'est prêt à se rendre.

Avatar de PCychologue INpactien
Avatar de PCychologuePCychologue- 10/11/15 à 21:45:37

Cela rappelle les bonnes vieilles méthodes de FT (orange) aux débuts de la téléphonie mobile et de l'ADSL histoire d'avoir une petite longueur sur la concurrence...  Ça sent la panique chez SFR chez qui Free semble avoir pioché pas mal de clients mécontents de la nouvelle politique tarifaire de Drahi... Les prochains mois vont être r rudes concernant le marketing, et le déploiement de la 4/5 G, avec l'attribution de nouvelles fréquences.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 10/11/15 à 21:51:44

Betise a écrit :

"ils doivent donc accéder aux « demandes raisonnables »"

On est en plein délire soviétisant

???
J'ai du mal à comprendre ce que tu entends par "délire soviétisant" et encore plus de mal à comprendre comment tu  en arrives à cette conclusion.

Une petite explication serait la bienvenue.

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 10/11/15 à 22:13:17

Méchant État (entité soviétique par excellence) dire gentille entreprise capitaliste de faire des choses. Pas bien car après Staline puis goulag.

(Je schématise en essayant de rester fidèle)

:D :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6