Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Contre #RadioLondres, les bureaux de vote pourraient fermer à 19h dès 2017

Salutation aux exégètes amateurs
Droit 4 min
Contre #RadioLondres, les bureaux de vote pourraient fermer à 19h dès 2017
Crédits : saintho/iStock/Thinkstock

Afin d’éviter une diffusion anticipée des résultats électoraux sur les réseaux sociaux lors des prochaines élections présidentielles, les députés du groupe socialiste s’apprêtent à soutenir un texte de loi prévoyant une fermeture plus tardive des bureaux de vote. Ceux-ci resteraient ouverts au moins jusqu’à 19 heures, contre 18 heures aujourd'hui.

Une amplitude horaire réduite à une heure

Après de très nombreux rapports sur le sujet (Conseil constitutionnel, CSA...), la majorité socialiste semble s’être décidée à agir. Le député Jean-Jacques Urvoas a présenté mardi 27 octobre deux propositions de loi, l’une ordinaire, l’autre organique, en vue de la « modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle ». Les dispositions de ces deux textes visent entre autres à s’attaquer au phénomène #RadioLondres.

Souvenez-vous : le Code électoral interdisant de communiquer tout « résultat d'élection, partiel ou définitif », avant 20 heures, les internautes s’étaient amusés en 2012 à narguer les autorités sur Twitter, à grand renfort de messages plus ou moins codés... La loi française ne s’appliquant pas aux médias étrangers, il suffisait d’aller consulter leurs sites Internet pour avoir de premières estimations. Parfois, certains utilisateurs de Twitter se basaient sur des résultats partiels issus de premiers dépouillements.

Pour remédier à cette situation, Jean-Jacques Urvoas veut que les bureaux de vote ne puissent plus fermer avant 19h, pour la seule élection présidentielle. « Cette solution permettra de ne pas alourdir à l’excès les charges d’organisation pesant sur les petites communes, tout en préservant l’objectif d’un niveau élevé de participation électorale. Serait ainsi réduit à une heure, au lieu deux heures actuellement, l’écart entre les premières (à 19 heures) et les dernières (à 20 heures) fermetures de bureaux de vote » explique-t-il dans son exposé des motifs. On comprend ainsi qu'en limitant cette amplitude horaire, il sera plus difficile de faire fuiter les premiers résultats durant longtemps, ce qui pourrait réduire drastiquement les risques de changement de vote de dernière minute.

Une telle évolution impacterait un très grand nombre d’électeurs, puisque le député relève qu’en 2012, 74 % du corps électoral – composé de 44,3 millions d’électeurs inscrits – votait dans des bureaux fermant à 18 heures, 4 % à 19 heures et 22 % à 20 heures.

Jusqu'à 75 000 euros d'amende en cas de diffusion anticipée de résultats

Au-delà de cette mesure qui pourrait contrarier de petites communes aux moyens humains et financiers limités, Jean-Jacques Urvoas propose de muscler les sanctions encourues par les personnes qui braveraient l’interdiction de révéler tout résultat d’élection avant 20 heures, notamment sur Internet. Actuellement passible d’une peine d’amende pouvant atteindre 3 750 euros, cette infraction pourrait coûter jusqu’à 75 000 euros d’amende au contrevenant. Il s’agit ni plus ni moins que d’un alignement sur les dispositions réprimant la diffusion prématurée d’estimations de résultats réalisées par sondage.

La liste de tous les « parrains » de candidats serait diffusée sur Internet

Toujours afin de dépoussiérer les modalités d’organisation de la présidentielle, la proposition de loi organique de Jean-Jacques Urvoas vient revoir les modalités de transmission des 500 parrainages que doivent obligatoirement recueillir les candidats. L’élu veut que cette présentation se fasse désormais par le parrain, et non par le candidat ou son équipe de campagne. Pourquoi ? Pour éviter tout particulièrement les pressions que subissent certains maires. Surtout, le texte prévoit que l’envoi se fera « par la seule voie postale, au moyen de l’enveloppe envoyée à cet effet aux élus, et non sous la forme d’une télécopie, d’un courriel ou d’une remise directe auprès du Conseil constitutionnel ».

Autre innovation : le texte rend obligatoire, « huit jours au moins avant le premier tour », la publication du nom et de la fonction (maire, conseiller départemental...) de tous les parrains. « Jusqu’à présent, pour chaque candidat, n’étaient rendus publics que 500 noms tirés au sort par le Conseil constitutionnel. Ce dispositif est générateur d’inégalité : le présentateur d’un candidat ayant recueilli à peine plus de 500 signatures a de fortes probabilités de voir son nom rendu public, à l’inverse du présentateur d’un candidat ayant largement dépassé le nombre requis. En outre, le principe de responsabilité politique et l’exigence de transparence devraient conduire à ce que les élus ayant décidé de présenter un candidat assument ce choix devant leurs électeurs » se justifie Urvoas.

Le député n’a toutefois pas jugé « nécessaire » de préciser dans sa proposition de loi quel serait le vecteur de diffusion de ces noms. Il affirme néanmoins que « cette publicité prendrait la forme, comme aujourd’hui, d’une publication au Journal officiel et sur le site Internet du Conseil constitutionnel (éventuellement par renvoi au site du Journal officiel) ».

Jean-Jacques Urvoas espère arriver à « une première lecture à l’Assemblée nationale avant la fin d’année, l’ambition étant une adoption définitive avant avril 2016 – soit un an avant l’élection présidentielle de 2017 ».

53 commentaires
Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 29/10/15 à 14:05:08

mouais...
Leurs statistiques semblent me donner tord, mais je pense que retarder la fermeture ne changera pas grand chose au phénomène des tweets.
On aura toujours assez tôt des estimations, elles seront peut-être fiables plus tardivement, mais à 18h les gens continueront d'être aussi influencés qu'auparavant dans leur vote.

Je me sens pas concerné, à 18h j'ai mieux à faire que d'aller à la mairie, un dimanche, et je n'ai pas besoin d'attendre si tard pour faire mon choix.

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 29/10/15 à 14:09:25

MuadJC a écrit :

mouais...
Leurs statistiques semblent me donner tord, mais je pense que retarder la fermeture ne changera pas grand chose au phénomène des tweets.
On aura toujours assez tôt des estimations, elles seront peut-être fiables plus tardivement, mais à 18h les gens continueront d'être aussi influencés qu'auparavant dans leur vote.

Je me sens pas concerné, à 18h j'ai mieux à faire que d'aller à la mairie, un dimanche, et je n'ai pas besoin d'attendre si tard pour faire mon choix.

Oui c'est l'impression que j'ai eu : "faisons une loi qui ne règle absolument pas le problème".

Espérons que forcer 19h ne posera pas de problème d'organisation dans les petits villages.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 29/10/15 à 14:18:31

Si avec ça on a pas compris que Flamby sera encore candidat, malgré un chômage toujours en hausse...

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 29/10/15 à 14:21:08

eliumnick a écrit :

Oui c'est l'impression que j'ai eu : "faisons une loi qui ne règle absolument pas le problème".

Espérons que forcer 19h ne posera pas de problème d'organisation dans les petits villages.

déjà attendre 18h dans les petits villages quand tu sais depuis 15h que les xy votants maquant ne passeront jamais alors jusque 19h  je connais des maires qui vont hurler 

Avatar de jethro INpactien
Avatar de jethrojethro- 29/10/15 à 14:22:22

Si Acta est signée,   ils pourront même fermer les bureaux à 9h00 :fumer:

 

Avatar de spike_boon INpactien
Avatar de spike_boonspike_boon- 29/10/15 à 14:25:36

Ridicule et inutile.
Interdire les sondages à la sortie des urnes aurait été plus cohérent selon leur point de vue, mais ça serait très con de faire ça

Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 29/10/15 à 14:26:01

MuadJC a écrit :

mouais...
Leurs statistiques semblent me donner tord tort

Screugneugneu de screugneugneu !! :mad:

Avatar de L'eclaireur INpactien
Avatar de L'eclaireurL'eclaireur- 29/10/15 à 14:31:27

"l’envoi se fera « par la seule voie postale, au moyen de l’enveloppe envoyée à cet effet aux élus, et non sous la forme d’une télécopie, d’un courriel ou d’une remise directe auprès du Conseil constitutionnel "   So 80's. 

 Sinon autant que les parrains soient rendus public c'est très bien et logique, autant ils peuvent fermer les bureaux à nimporte quelle heure ca ne changera absolument rien. Ah si, certains passeront une heure de plus devant la tv car les résultats seront décalés d'autant et que le film du soir est de toute facon trop entamé.

Édité par L'eclaireur le 29/10/2015 à 14:32
Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 29/10/15 à 14:35:23

Ricard a écrit :

un chômage toujours en hausse...

ou pas...

Avatar de TheFugu_ INpactien
Avatar de TheFugu_TheFugu_- 29/10/15 à 14:40:38

De toute façon tous les "intéressés" sont au courant bien avant (la preuve, les événements qui sont bizarrement annulés pour fêter la victoire du candidat :fumer:)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6