Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Plus de 13 millions d’euros pour équiper les gendarmes en tablettes et smartphones

Cazeneuve et d'occasion
Droit 3 min
Plus de 13 millions d’euros pour équiper les gendarmes en tablettes et smartphones
Crédits : MarioGuti/iStock/Thinkstock

Chaque gendarme aura-t-il bientôt une tablette ou un smartphone pour l’aider dans ses tâches de terrain quotidiennes ? C’est en tout cas l’objectif du projet NEOGEND, auquel 13,2 millions d’euros seront consacrés l’année prochaine.

Les documents annexes aux projets de loi de finances contiennent parfois d’intéressants détails. En parcourant les derniers « bleus » budgétaires, l’on apprend ainsi que la Gendarmerie nationale expérimente en cette fin d’année 2015 un projet intitulé NEOGEND. « Il s'agit de doter les gendarmes d'équipements mobiles leur permettant d'accéder dans un environnement sécurisé aux systèmes d'information, en utilisant des matériels grand public (smartphones et tablettes). Ils pourront dès lors s'appuyer sur les réseaux opérés en fonctionnement nominal, ou, en situation de crise, sur les réseaux non opérés du ministère de l'Intérieur (Rubis ou Acropol). »

Les militaires basés dans le département du Nord sont ainsi équipés depuis septembre de smartphones Samsung Galaxy S5 et de tablettes Sony Xperia Z2. « L'évaluation de l'expérimentation des tablettes tactiles et des téléphones multimédia permettant de rendre les gendarmes plus mobiles et plus présents sur le terrain (...) va conduire à la généralisation des solutions les plus pertinentes au cours de l'année [2016] » indique l’exécutif. En clair, les autorités attendent de premiers retours de terrain avant de sauter le pas.

Un projet qui coûtera plus de 13 millions d’euros en 2016

13,2 millions d’euros seront consacrés l’année prochaine à la généralisation de ce projet, mené en partenariat avec la Police nationale. L'idée ? Faciliter le travail des gendarmes, en leur permettant de pouvoir accéder plus rapidement à des informations accessibles via Internet, d’enregistrer des plaintes partout, de géolocaliser des patrouilles environnantes, d’intégrer directement des photos à un procès-verbal, etc.

L’année dernière, lors d’une audition devant l’Assemblée nationale, le directeur général de la Gendarmerie nationale Denis Favier avait d’ailleurs déclaré :

« Je veux que chaque gendarme puisse être équipé d’une tablette numérique, qui lui permettra, par le biais de toutes les applications « métier », de se connecter partout à nos serveurs et d’accéder à nos fichiers. Il gagnera ainsi en mobilité par rapport à sa brigade et à son véhicule. Le gendarme connecté deviendra lui-même « brigade », à même de produire de la sécurité en tout point du territoire. Nous revisiterons ainsi nos modes d’action et créerons une sécurité de proximité plus affirmée et plus solide. »

Plusieurs millions d’euros consacrés aux équipements informatiques

Au-delà de ce projet spécifique, le bleu budgétaire de la Gendarmerie nationale précise que 38,5 millions d’euros seront alloués l’année prochaine à des achats relatifs aux télécoms et à l’informatique, dont :

  • L’acquisition et la maintenance d'environ 15 000 tablettes, PC ou smartphones pour 9,8 millions d’euros (en autorisation d’engagement).
  • Le renouvellement d'une partie du parc d'ordinateurs et des périphériques pour 8,4 millions d’euros (en autorisation d’engagement).
  • Le renouvellement des matériels et logiciels mis à disposition des spécialistes NTECH pour 1,7 millions d’euros (en autorisation d’engagement).
  • L’équipement de « bulles tactiques » pour 1,7 millions d’euros (en autorisation d’engagement). Il est expliqué que ces dispositifs, « qui visent à former une zone de communication radio-centrée autour du véhicule de patrouille, permettent à tout gendarme débarqué de rester en contact avec les centres opérationnels de la gendarmerie ».

On ne trouve malheureusement aucune référence à la vingtaine de drones pour lesquels la Gendarmerie nationale a passé un appel d’offres cet été, sans spécifier quel en serait l’usage. Hasard du calendrier : Manuel Valls a annoncé au début du mois que des drones seraient expérimentés afin de lutter contre l’insécurité routière (voir notre article).

278 commentaires
Avatar de Mr.Nox INpactien
Avatar de Mr.NoxMr.Nox- 26/10/15 à 11:03:04

J'espère que les S5 sont équipés de Knox de base... Pour la Z2 il va falloir un prestataire pour la sécuriser.

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 26/10/15 à 11:03:20

Cazeneuve et d'occasion

:bravo:

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 26/10/15 à 11:05:40

A croire que l'état français est fabriquant de tablettes : il veut les imposer à tout le monde par tous les moyens possibles :x

Et sinon à quand le vol de tablettes des gendarmes et qu'on retrouve leur application "métier" en accès libre sur le net ? ^^

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 26/10/15 à 11:07:54

Perso, plus acceptable et utile que les budget de la hadopi, bon après si ils égarent du matos comme les services secret anglais, cela sera craignos.
Ils vont peut-être d’inspiré des séries télé américaine pour reconnaitre un suspect ou victime en prenant leurs empreintes.:transpi:

Édité par Ami-Kuns le 26/10/2015 à 11:09
Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 26/10/15 à 11:13:09

eliumnick a écrit :

A croire que l'état français est fabriquant de tablettes : il veut les imposer à tout le monde par tous les moyens possibles :x

Et sinon à quand le vol de tablettes des gendarmes et qu'on retrouve leur application "métier" en accès libre sur le net ? ^^

Avec ce raisonnement, il ne faudrait pas non plus que les gendarmes soient armés...

Sinon je suppose que tu sais qu'une partie des applis métiers se trouvent dans des ordinateurs embarqués dans certains véhicules ("à quand le vol de véhicules ?")

Comme dit dans la news, le but est ici de rendre les gendarmes moins dépendant de leur véhicule et donc plus mobiles...

Avatar de SFX-ZeuS INpactien
Avatar de SFX-ZeuSSFX-ZeuS- 26/10/15 à 11:13:58

Heu ?? Samsung Galaxy S5 et xperia Z2 Oo, c'est du matos durci qu'il faut leur fournir pas du matos grand public
edit: remarque y'a la version active du S5 en durci mais pour la tablette...

Édité par SFX-ZeuS le 26/10/2015 à 11:16
Avatar de sniperdc INpactien
Avatar de sniperdcsniperdc- 26/10/15 à 11:16:34

Microsoft peut encore tirer son épingle du jeu.

Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 26/10/15 à 11:21:37

Les smarpthones et tablettes c'est pour piloter les AR Drones qu'ils ont acheté pour accentuer la "prévention" routière :D

Sinon d'accord avec toi, on en vient à se demander(ou pas en fait vu le passif) s'il n'y en aurait pas un qui a de la famille/des potes qui vendent ce type de matos et qui aurait un besoin urgent de se goinfrer en argent public (d'ailleurs il me semblait qu'il n'y en avait plus d'argent, pourtant on continue à en gaspiller :roll:)

Ca me fait un peu penser aux facteurs que La Poste est en train d'équiper de smartphones pour gérer les signatures de colis/lettres sauf que les appareils sont merdiques au possible donc les signatures sont illisibles (ça va être cool pour contester en cas de soucis), pas étanches (mais bon il ne pleut jamais en France :transpi:), et l'appli proprio qu'ils ont développés marche quand elle a le temps, au point que par chez moi les facteurs n'utilisent quasiment pas leurs nouveaux jouets

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 26/10/15 à 11:21:42

Ils vont se faire carotte leur matos par les malfrats après :windu:

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 26/10/15 à 11:23:50

carbier a écrit :

Avec ce raisonnement, il ne faudrait pas non plus que les gendarmes soient armés...

Sinon je suppose que tu sais qu'une partie des applis métiers se trouvent dans des ordinateurs embarqués dans certains véhicules ("à quand le vol de véhicules ?")

Comme dit dans la news, le but est ici de rendre les gendarmes moins dépendant de leur véhicule et donc plus mobiles...

A quand le retour de ce bon vieux cher carbier qui avait toujours des remarques pertinentes ? :craint::craint:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 28