Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Molotov.tv s'attaquera aux box et à MyCanal début novembre

David cherche Goliath
Internet 5 min
Molotov.tv s'attaquera aux box et à MyCanal début novembre

Molotov.tv est un projet ambitieux qui veut revaloriser l'offre de programmes TV, à travers une interface unique proposée sur différents écrans. Avant un lancement prévu pour le mois prochain, on apprend qu'il compte plus de 80 chaînes françaises comme partenaires.

Au mois de juin dernier, le projet Molotov.tv était dévoilé, tribune publiée dans Le Monde à l'appui. Son ambition ? « Bouleverser les usages des téléspectateurs, et proposer un tout nouveau modèle d’accès aux programmes et aux chaînes », rien de moins. Mais avec Jean-David Blanc, fondateur d’AlloCiné, Pierre Lescure, fondateur de Canal+, Jean-Marc Denoual (ex-TF1), et Kevin Kuipers (AlloCiné, SensCritique, GameKult) aux manettes, on pouvait espérer une belle surprise. 

L'offre TV se délinéarise, il manque des outils pour en profiter

À l'époque, l'équipe était néanmoins assez discrète. Un site a été mis en ligne afin de récolter des adresses email dans l'attente d'une version d'essai, mais rien n'était dit sur le fond du projet ou son modèle économique. Tout juste apprenait-on qu'il s'agissait d'un « service de distribution de chaînes de télévision », déclaré comme tel au CSA, proposant un catalogue unifié de chaînes de TV françaises.

Le seul point clairement évoqué était la volonté de mieux valoriser l'offre proposée à la télévision, en OTT, notamment face aux géants de la SVOD qui se multiplient : « Un vrai gâchis quand on sait que les chaînes investissent chaque année pour la seule TNT gratuite près de 3 milliards dans les programmes. Programmes qui, pour beaucoup d’entre eux, ne rencontrent pas leur public, faute d’y avoir facilement accès ou, pis, d’avoir même connaissance de leur existence. Or, un programme que personne ne regarde est un programme qui n’existe pas, et qui finit par disparaître. La déperdition est énorme. On gaspille la télévision»

Une idée qui n'est pas sans rappeler MySkreen, placé en liquidation judiciaire en mars dernier, et qui devra faire face à la limite de disponibilité des programmes TV en replay, qui est encore bien souvent limitée à une semaine. Pourtant, les fondateurs avaient déjà réussi à séduire France Télévisions, Gulli, Mezzo et à lever 10 millions d'euros autour de leur projet. Ils promettaient plus de détails à la rentrée, et un lancement à l'automne. 

Aujourd'hui, Molotov passe une nouvelle étape. On apprend ainsi que même si l'on note quelques grands absents comme Canal ou NRJ, des groupes représentant plus de 80 chaînes françaises ont adhéré au concept : Arte, France Télévisions, M6, TF1, Nextradio TV, Lagardère Active, La Chaine Parlementaire, Public Sénat, Groupe AB, Disney Channel, Turner, Viacom, Euronews, France 24, TV5 Monde, TRACE, Gong média, Nolife, Nautical Channel, Les Chaines Interactives, Fashion TV et Luxe TV. De plus, une présentation sera effectuée au CSA le 4 novembre prochain.

Et ce n'est sans doute qu'un début, puisqu'une extension à l'international semble déjà au programme, Bloomberg ayant évoqué cet été la préparation d'une levée de fonds de 100 millions d'euros.

Une concurrence aux multiples visages

Il faut dire que si chaque chaîne propose son service de TV en direct et de replay, les offres unifiées manquent. Il y a certes des initiatives comme celles des FAI/Opérateurs qui proposent des applications permettant de regarder les programmes disponibles au sein de leurs bouquets en direct, mais c'est assez léger et souvent perfectible.

En fait, un seul acteur propose une réelle solution intéressante dans ce domaine pour le moment : le groupe Canal à travers son application MyCanal et l'abonnement à Canalsat. Celle-ci permet à ses abonnés de regarder les programmes en direct, ainsi que le replay de presque toutes les chaînes, sans publicité rajoutée. Un mode hors-ligne est aussi intégré.

Jusqu'à maintenant, TF1 et le groupe M6 n'étaient pas référencés, mais cela commence à être le cas comme nous avons déjà pu l'évoquer. Les restrictions habituelles sont néanmoins là, comme l'impossibilité de profiter du second écran pour leurs programmes. Et ce, alors même que MyCanal est proposé sur de nombreux appareils connectés et support Chromecast ainsi qu'AirPlay pour les autres chaînes.

Canalsat à la demande Chaînes

On comprend donc mieux pourquoi le groupe est pour le moment réfractaire à une intégration au sein de Molotov, même pour ses plages en clair. En plein chamboulement suite à la reprise en main par Vincent Bolloré, et subissant déjà de multiples concurrences sur le sport (BeIN), ou la SVOD (Netflix), le groupe va donc devoir composer avec une nouvelle concurrence, française cette fois. Mais l'on se demande si une telle absence sera tenable si le succès est au rendez-vous, et si un tel usage vient à entrer dans les mœurs des utilisateurs.

Il sera d'ailleurs aussi intéressant de voir les choix qui seront faits par M6 et TF1 pour leur intégration à Molotov et ce qu'il sera exactement possible de faire. Ces chaînes sont en effet souvent réfractaires à une intégration à des services tiers, et comptent toujours sur leurs applications et l'offre de second écran pour générer des revenus publicitaires et proposer des interactions. La réaction des opérateurs et FAI, qui voient petit à petit tout le domaine de la TV et les revenus associés leur échapper sera aussi à suivre.

De nombreuses promesses, mais encore (trop) peu de détails

On pourrait d'ailleurs se demander si Molotov n'a pas intérêt à chercher à se faire intégrer directement dans les box. Mais cela nécessiterait sans doute une couche supplémentaire dans le partage des revenus, et c'est donc plutôt l'opposition qui semble avoir été adoptée comme position, Jean-David Blanc ayant prophétisé à l'AFP que « nous allons vers la fin des box, ces portes d’entrée obligatoires de la télévision ». Ambiance.

Pour le moment, il semble surtout prévu de proposer une expérience via des applications et d'intégrer des chaînes accessibles sur abonnement comme OCS ou BeIn Sport, sans doute avec un partage de revenus à la clef. D’abord lancé sur le web, Molotov sera « disponible petit à petit sur tous les écrans ». Même sur les box Android TV des FAI ?

Reste maintenant à découvrir l'essentiel : le contenu, les services, le modèle économique. Tant de questions qui sont pour le moment sans réponse et sur lesquelles Molotov à encore tout à prouver. Rendez-vous est donc pris pour début novembre et le lancement de la phase de beta-test. L'ouverture au grand public semble toujours prévue avant la fin de l'année.

50 commentaires
Avatar de Grumlyz INpactien
Avatar de GrumlyzGrumlyz- 19/10/15 à 14:35:08

"On gaspille la télévision"
 
:mdr2:

Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 19/10/15 à 14:37:13

Je dirais même plus, la télévision se gaspille toute seule...

Avatar de illidanPowa INpactien
Avatar de illidanPowaillidanPowa- 19/10/15 à 14:42:19

nan mais le nom quoi, pourquoi pas daesh.tv aussi tant qu'on y est......

Avatar de deepinpact INpactien
Avatar de deepinpactdeepinpact- 19/10/15 à 14:44:14

C'est d'un pourri comme nom molotov.tv !!!!!!!!!

Avatar de ginuis INpactien
Avatar de ginuisginuis- 19/10/15 à 14:45:54

Et ça tombera à l'eau comme d'hab...

Avatar de ZelMorF INpactien
Avatar de ZelMorFZelMorF- 19/10/15 à 14:48:21

C'est étonnant que vous ne parliez pas de Captvtydans l'article, qui me semble pourtant être une alternative à ce "service" (mais sans les pubs) ...ou alors j'ai rien compris ?

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/10/15 à 14:54:24

Il y a plusieurs services du genre, le cas de MySkreen ayant montré que le marché est compliqué. Le but du papier ce n'était pas vraiment de faire la liste ;) Pour ça on attendra de voir ce qu'il en retourne exactement et qui est concurrent de quoi :chinois:

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 19/10/15 à 14:56:42

Et pendant ce temps, des acteurs comme http://pluto.tv/ ont compris ce que les gens cherchent comme vidéo pour passer le temps.

Avatar de ZelMorF INpactien
Avatar de ZelMorFZelMorF- 19/10/15 à 15:01:23

En effet, sans plus de détail sur le fonctionnement du site, difficile de tirer des conclusions...

Cela dit, la linéarité de la télévision est à mon avis loin d'être son seul soucis , pas sûr qu'une diffusion moins linaire la "sauve".
Personnellement, je n'ai pas de tv et de moins en moins le courage de chercher les quelques émissions qui pourraient être intéressantes en replay...

Avatar de fr1g0 Abonné
Avatar de fr1g0fr1g0- 19/10/15 à 15:02:30

c'est quoi la télévision ? ce truc qui te lave le cerveau en racontant que des conneries ? connais pas. moi j'ai internet ça me suffit.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5