Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Mise à jour forcée vers Windows 10 : Microsoft évoque une erreur

Et c'est malheureusement plausible
Logiciel 4 min
Mise à jour forcée vers Windows 10 : Microsoft évoque une erreur

Depuis plusieurs jours, des utilisateurs voient se déclencher chez eux une migration vers Windows 10 alors qu’ils ne l’avaient pas demandé. Beaucoup y ont vu une intention délibérée de Microsoft de forcer la main à ceux qui utilisaient encore Windows 7 ou 8.1, mais l’éditeur évoque une erreur.

L’obtention de Windows 10 reste gratuite pour ceux qui ont une machine avec un Windows 7 ou 8/8.1 authentique. Il s’agit de la promotion qui a démarré le 29 juillet officiellement et qui s’étale sur la première année de vie du système. Après quoi, ceux qui n’en auront pas profité seront obligés d’ouvrir le portefeuille.

Une mise à jour optionnelle s'est installée « toute seule »

Jusqu’ici, migrer vers Windows 10 partait d’une volonté de l’utilisateur. Il fallait répondre à la petite notification signalant sa disponibilité, s’inscrire, et attendre que Microsoft ouvre les vannes pour le téléchargement. Les machines ont été mises à jour par vagues successives pour éviter que des millions d’utilisateurs aient besoin simultanément du service client en cas de problèmes. Et des soucis, il y en a eu, nous en avions d’ailleurs fait le bilan. La faute notamment à des serveurs d’activation un peu débordés, ce que Microsoft avait fini par reconnaître.

Mais depuis plusieurs jours, vous êtes plusieurs à nous signaler l’installation sans crier gare de Windows 10 alors même que l’assistant de réservation n’avait pas été rempli. La mise à jour liée à la récupération du système dans Windows Update, estampillée KB3035583, s'est tout simplement retrouvée cochée par défaut, ce qui ne devrait pas arriver. Dès lors, même si elle n’est pas critique, elle finit par être installée, déclenche l’installation de Windows 10, et n’offre aucun autre choix que de redémarrer pour terminer le processus de mise à jour. Le tout accompagné d’un compte à rebours d’une heure.

Un changement non désiré de système d'exploitation

Évidemment, le processus a été ressenti comme une violation du droit de tout utilisateur à garder le système et les logiciels qu’il souhaite. D’autant que beaucoup aiment garder leur configuration intacte, et pour cause : changer de système d’exploitation n’a rien d’anodin. Voilà pourquoi la procédure était volontaire, pour que seuls ceux qui se sentent suffisamment armés pour réaliser l’opération puissent la tenter. Avec un déclenchement automatique et non désiré, Windows 10 débarque par surprise chez un grand public qui n’y est pas forcément préparé. Et les assistants intégrés auront beau indiquer certains liens de personnalisation, la plupart vont suivre les étapes pour s’en débarrasser et se retrouver avec des modifications dans les applications par défaut.

Pour autant, toutes les machines n’ont pas été concernées, loin de là. Il semble que le processus général de migration reste basé sur des vagues successives. Mais la question demeure : pourquoi tout à coup forcer la main des utilisateurs ? On peut imaginer une manière particulièrement agressive de faire gonfler la part de marché de Windows 10 sur le parc mondial, alors même que le système est déjà présent sur plus de 110 millions de machines. Pourtant, Microsoft assure qu’il s’agit d’une erreur.

Microsoft évoque une erreur

Dans un petit communiqué envoyé à Ars Technica, l’éditeur explique ainsi : « Dans notre effort pour fournir Windows 10 aux clients actuels sous Windows 7 et 8.1, la migration Windows 10 peut apparaître en tant que mise à jour dans Windows Update. C’est une zone intuitive et de confiance dans laquelle les utilisateurs peuvent trouver des mises à jour optionnelles et recommandées. Récemment, cette option a été cochée par défaut ; il s’agissait d’une erreur que nous avons corrigée ».

L’explication pourrait s’apparenter à l’excuse du stagiaire, car il est étonnant qu’une entreprise puisse faire une telle erreur. Car les conséquences, au-delà de la simple augmentation des parts de marché, sont assez négatives. Les utilisateurs touchés sentent qu’un choix particulièrement lourd leur a été imposé. D’autre part, la confiance dans les mises à jour est primordiale et ce type d’évènement est clairement de nature à la briser. Un effort compensé par le caractère obligatoire des mises à jour sous Windows 10.

Cependant, l’explication de l’erreur peut « tenir la route ». Tout simplement parce que Microsoft n’en serait pas à son coup d’essai en la matière. Les mises à jour problématiques sont un sujet récurrent pour l’éditeur. Il y a à peine deux semaines, on se souvient ainsi qu’une mise à jour de test avait été distribuée pendant un court laps de temps aux utilisateurs de Windows 7, provoquant alors plusieurs problèmes. Il est malheureusement plausible que la firme ait à nouveau cliqué sur un mauvais bouton. Mais dans les deux cas, l’image renvoyée n’est guère reluisante.

407 commentaires
Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 16/10/15 à 10:14:59

Non l'explication ne tient pas la route. Sinon comment expliquer que même masqué cette MAJ réapparait ?

Avatar de john san Abonné
Avatar de john sanjohn san- 16/10/15 à 10:15:12

Carrément gênant pour Microsoft!!!

Avatar de NeedSumSleep INpactien
Avatar de NeedSumSleepNeedSumSleep- 16/10/15 à 10:15:39

"D’autre part, la confiance dans les mises à jour est primordiale et ce type d’évènement est clairement de nature à la briser."

C'est pas comme si on avait son mot à dire sur l'installation des mise à jours sous Windows 10. Maintenant elles s'installent toutes seuls sans même donner les détails de leur contenu. Du coup qu'on est confiance ou pas ça ne changera rien .

Édité par NeedSumSleep le 16/10/2015 à 10:16
Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 16/10/15 à 10:17:42

Je sens la Class Action sur ce coup bas

Avatar de Vincent_H Équipe
Avatar de Vincent_HVincent_H- 16/10/15 à 10:18:13

Ça ressemble étrangement à ce que je dis juste après.

Avatar de jeje07bis INpactien
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 16/10/15 à 10:18:54

Bravo Microsoft...... ca doit faire un paquet d'utilisateurs dans la merde quand on sait que la mise à jour peut poser problème et planter la machine.
certains pros vont être contents..... ou pas! :transpi:

Avatar de Stel INpactien
Avatar de StelStel- 16/10/15 à 10:22:09

Y des gens qui ont des freeze avec gmail sous win10 ?

Sinon c'est arrivé à ma mère, appelle ce matin paniqué..... donc faut que j'aille chez elle pour réparer tous les problème que ca cause, et en plus elle est perdu. ( elle n'y connais pas grand chose, et surtout faut pas changer ses habitude.......... )

C'est n'importe quoi, mais VRAIMENT, qu'ils aillent se faire f**tre profond chez microsoft.

Édité par Stel le 16/10/2015 à 10:26
Avatar de tommerm INpactien
Avatar de tommermtommerm- 16/10/15 à 10:26:37

La Maj KB3035583 est toujours dans la catégorie importante et ne peut être masquée, je pensais qu'il avaient réglé le soucis...

Édité par tommerm le 16/10/2015 à 10:27
Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 16/10/15 à 10:28:16

sauf que on peut accéder à gmail de multiples façon :transpi:

L'appli courrier pas de soucis, sur navigateur non plus... Et mon Thunderbird plante moins avec W10 :dd:

Avatar de canti INpactien
Avatar de canticanti- 16/10/15 à 10:29:03

Pour s'excuser, microsoft offre a tout les utilisateurs affecté une licence Windows 10 gratuite !

  :francais:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 41
  • Introduction
  • Une mise à jour optionnelle s'est installée « toute seule »
  • Un changement non désiré de système d'exploitation
  • Microsoft évoque une erreur
S'abonner à partir de 3,75 €