Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Square prépare son introduction en bourse et veut lever 275 millions de dollars

Deezer > Square
Economie 3 min
Square prépare son introduction en bourse et veut lever 275 millions de dollars

Square, l'autre entreprise dirigée par Jack Dorsey, le PDG et co-fondateur de Twitter, se prépare à faire le grand saut sur les marchés boursiers. Le prestataire de paiement n'est pas encore rentable, mais espère bien recevoir un accueil favorable des investisseurs.

Jack Dorsey, qui a repris le fauteuil de PDG de Twitter il y a moins de deux semaines, doit avoir des journées bien chargées en ce moment. Alors qu'il vient de terminer la mise au point d'un plan de 336 licenciements au sein du réseau social, Square, l'autre entreprise qu'il a cofondée et dont il est également PDG, vient d'annoncer son intention d'entrer en bourse.

Square, un prestataire de paiement mobile en vogue outre-Atlantique

Square est une entreprise spécialisée dans le paiement sur terminaux mobiles et la fourniture de terminaux aux commerces. Elle vend notamment un lecteur de cartes magnétiques pouvant se brancher sur un smartphone ou une tablette avec un simple connecteur Jack. 

La société se rémunère en ponctionnant une commission (2,75 %) sur chaque transaction effectuée par le biais de son service, sur le même modèle que les banques traditionnelles. Elle propose aussi des solutions de financement pour les boutiques en leur proposant des avances d'argent remboursables sous la forme d'une commission plus élevée sur les paiements réalisés via Square.  Depuis mars dernier, elle propose également une application permettant d'effectuer des transferts d'argent entre particuliers, un peu à la façon de PayPal, pour ne citer que ce cas-là.

Une solution populaire, mais pas encore rentable

Square a rencontré un certain succès aux États-Unis, où la start-up est par exemple parvenue à séduire Starbucks qui utilise ses solutions de paiement dans ses boutiques. Square ne communique pas sur le nombre de clients utilisant ses produits, mais le géant du café ne compte que pour environ 12 % du total des transactions transitant par sa plateforme. Par ailleurs, si Starbucks est le plus gros client de Square, il n'est pas pour autant rentable, puisque sur le dernier trimestre, il est à l'origine de 7,1 millions de dollars de pertes, selon les chiffres dévoilés par l'entreprise aux autorités américaines (page 89).

D'ailleurs, bien que son chiffre d'affaires soit en progression constante depuis décembre 2013, Square ne parvient toujours pas à être rentable. Sur les trois derniers mois, l'entreprise affiche ainsi un chiffre d'affaires de 259,9 millions de dollars (dont 33,6 millions rien qu'avec Starbucks) pour une perte nette de 29,6 millions de dollars. Cela étant, la société dispose de réserves de liquidités non négligeables, environ 198 millions de dollars, provenant notamment de cinq tours de table, dont le dernier remonte à octobre 2014 et avait permis à Square de récolter 150 millions de dollars, pour une valorisation de 6 milliards de dollars.

275 millions de dollars plus tard

Si Square n'a pas encore choisi la date pour son introduction en bourse, la société a fait savoir qu'elle comptait récolter 275 millions de dollars supplémentaires à cette occasion. Si tout se passe comme prévu, l'entreprise sera alors valorisée à environ 4,2 milliards de dollars, pas si mal pour une entreprise encore dans le rouge. 

Avec cet argent, Square espère sans doute pouvoir concurrencer plus directement d'autres ténors du secteur, comme eBay, et pourquoi pas tenter de se faire une place au soleil en dehors des États-Unis. PayPal a récemment tenté l'expérience en France avec un premier essai à Nancy, un essai difficilement transformé.

16 commentaires
Avatar de latlanh INpactien
Avatar de latlanhlatlanh- 16/10/15 à 07:44:14

Oula : "Par ailleurs, si Starbucks est le plus gros client de Square, il n'est pas pour autant rentable, puisque sur le dernier trimestre, il est à l'origine de 7,1 millions de dollars de pertes, selon les chiffres dévoilés par l'entreprise aux autorités américaines (page 89).

D'ailleurs, bien que son chiffre d'affaires soit en progression constante depuis décembre 2013, Square ne parvient toujours pas à être rentable."

Starbucks est pas rentable? Oo je comprend pas le sens de la phrase.

Avatar de Arystos INpactien
Avatar de ArystosArystos- 16/10/15 à 07:44:28

Injecter toujours plus de sous dans une société non rentable : le capitalisme du 21 ème siècle :)

Avatar de Arystos INpactien
Avatar de ArystosArystos- 16/10/15 à 07:45:21

C'est Starbucks qui n'est pas rentable pour Square, ou alors c'est une optimisation fiscale à la Starbucks qui fait qu'ils ne font jamais de profit, mais continue à ouvrir des cafés un peu partout :)

Genre, les magasins Starbucks font passer leur frais de café à des prix exorbitants en l'achetant à une succursale ou les bénéfices sont très peu taxés, du coup ils peuvent afficher une perte sans être vraiment perdant, la loi toussa toussa :)

Édité par Arystos le 16/10/2015 à 07:46
Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 16/10/15 à 07:50:40

Ah, je suis donc le seul qui en lisant le titre pensait qu'on parlait de Square Enix.

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 16/10/15 à 07:57:13

latlanh a écrit :

Starbucks est pas rentable? Oo je comprend pas le sens de la phrase.

Starbucks fait perdre de l'argent a Square.

Avatar de latlanh INpactien
Avatar de latlanhlatlanh- 16/10/15 à 08:00:13

A oki merci !^^

MuadJC a écrit :

Ah, je suis donc le seul qui en lisant le titre pensait qu'on parlait de Square Enix.

Non non moi aussi! :D du coup j'ai découvert une entreprise! ^^

Avatar de maestro321 INpactien
Avatar de maestro321maestro321- 16/10/15 à 08:03:26

Je comprend pas comment ce genre de solutions peuvent percer.:keskidit:

Si je veux payer par carte sur un terminal mobile je saisi mon numéro de carte... terminé..
Pourquoi ajouter un lecteur de carte?
C'est pour s’éviter la saisie du numéro de carte?

Avatar de ginuis INpactien
Avatar de ginuisginuis- 16/10/15 à 08:05:15

Non moi aussi ...

Avatar de Folgore INpactien
Avatar de FolgoreFolgore- 16/10/15 à 08:08:25

On est 3 alors :)

Avatar de trshbn INpactien
Avatar de trshbntrshbn- 16/10/15 à 08:40:55

Euh... C'est l'inverse, si j'ai bien compris : le terminal de paiement relié au smartphone ou à la tablette est fourni aux commerçants, pas à l'acheteur :transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2