Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

BLOCKS : une montre connectée modulaire se lance sur Kickstarter

Et les backers n'ont pas perdu de temps
Tech 3 min
BLOCKS : une montre connectée modulaire se lance sur Kickstarter

La mode est au modulaire, et c'est au tour des montres. Hier, la campagne de financement d'une montre modulaire a été financée en un temps record. BLOCKS propose un système de bracelet composé de modules interchangeables à volonté, et aurait déjà le soutien de plusieurs industriels.

Une montre connectée modulaire, compatible avec les principales plateformes et vendue dans les mêmes prix que la concurrence ? C'est ce que propose BLOCKS, un projet lancé hier sur Kickstarter, avec un certain succès. Moins d'une heure après son lancement, le projet a obtenu les 250 000 dollars demandés. Moins d'une journée après, le montant dépasse les 450 000 dollars, en provenance de plus de 1 600 contributeurs.

Dans les faits, il s'agit d'une montre circulaire dont le bracelet est composé de modules détachables. L'entreprise promet une autonomie d'une journée et demie, la résistance à l'eau et une compatibilité avec iOS (8 et plus) et Android (4.0 et plus). Windows Phone pourrait bientôt suivre, estime l'équipe. Cette montre aurait demandé deux ans de travail, auquel ont collaboré plusieurs entreprises, comme ARM ou Qualcomm. L'équipe travaillerait également depuis huit mois avec un producteur taïwanais (Compal Electronics) pour construire la montre. Pour l'animer, la société a développé une interface propre, dont on ne sait encore peu de choses.

Pour obtenir une montre, il faudra au moins débourser 195 dollars. Pour ce prix, vous obtenez le cadran et un bracelet générique. Pour 250 dollars, l'entreprise fournit quatre modules de votre choix. La livraison, elle, est prévue pour mai 2016.

Un cadran à conserver, un bracelet à composer

Le cœur de la montre, qui n'est pas censé être remplacé, est tout simplement le cadran rond avec l'écran, l'électronique et la batterie. Il dispose d'un écran couleur (d'une définition non-indiquée), propose le suivi d'activité, le contrôle vocal ou encore un retour haptique... Comme la plupart des montres connectées actuelles. L'équipe promet qu'à l'avenir, elle proposera plusieurs cœurs, par exemple avec un écran e-ink ou rectangulaire.

« Le bracelet est composé de plusieurs modules, chacun avec sa fonction » explique la page de la campagne. Ces modules sont censés pouvoir être remplacés « à chaud », sans éteindre ou redémarrer la montre. Les modules du bracelet sont fixés via un système de barre transversale assez classique. Pour les petits poignets, il est prévu que trois modules et un fermoir ajustable puissent tenir. Pour un poignet de taille moyenne, quatre modules doivent passer.

Dans les faits, plusieurs modules ont déjà été conçus et sont commandables avec une montre. Il s'agit d'une batterie supplémentaire, d'un cardiofréquencemètre, d'un module pour détecter les gestes, d'un « aventure » (altitude, pression et température) et de modules de communication (GPS et NFC). Le travail a été entamé sur des modules SIM, RFID, LED, lecteur d'empreinte ou encore avec un bouton programmable. D'autres sont encore envisagés, comme un capteur photo, du stockage, de quoi mesurer la qualité de l'air ou le niveau de stress. 

Des kits de développement et un magasin à venir

L'entreprise s'est associée à « des acteurs majeurs des technologies » pour concevoir des modules et 1 500 développeurs se seraient déjà inscrits au programme. Le SDK (kit de développement logiciel) et le MDK (kit de développement de module) seront bientôt disponibles, promet l'équipe. L'entreprise proposera également un magasin en ligne dédié aux applications et aux modules conçus pour sa montre.

Bien sûr, ce projet rappelle le smartphone modulaire de Google, Ara, que nous avions exploré en détails il y a quelques mois. Un projet qui a été repoussé à l'année prochaine, suite à des ennuis techniques sur la fixation des modules. Dans l'absolu, BLOCKS est surtout loin d'être le premier projet d'objet modulaire qui se lance sur Kickstarter. C'est par exemple le cas de l'étui modulaire nexpaq, qui avait été financé par près de 2 000 personnes. Si le projet BLOCKS est déjà financé, il reste à voir s'il arrivera à réellement sortir des bureaux de l'entreprise, ce que peu de projets similaires ont pu accomplir jusqu'ici.

33 commentaires
Avatar de illidanPowa INpactien
Avatar de illidanPowaillidanPowa- 14/10/15 à 09:35:01

houlà déjà pour les smartphones je ne trouve pas ça très pertinent (avec la puissance actuelle, à part la batterie y'a plus grand chose à changer), mais alors là pour les montres au secours, c'est complètement débile =>

  • problème de solidité
  • résistance aux projections d'eau diminuée
  • intérêt neant
Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 14/10/15 à 09:38:15

Mais est-ce que les anciennes montres mécaniques n'étaient pas déjà "modulaires" avant l'heure ?
En effet on pouvait changer le ressort, les engrenages, le cadran, les aiguilles etc ...
Des précurseurs ces suisses ... :francais:

Avatar de Paladin_Fr INpactien
Avatar de Paladin_FrPaladin_Fr- 14/10/15 à 09:40:26

Ca existe déjà les montres lego non ? :)

Avatar de Gemini_Power Abonné
Avatar de Gemini_PowerGemini_Power- 14/10/15 à 09:53:08

Vous vous méprenez:

Les modules sont dans le bracelet.
Du coup, il serait possible d'acheter 4 modules batterie pour avoir une très bonne autonomie (mais pas de GPS ou autres).

Le but n'est pas de permettre de changer les composant internes, mais juste de choisir ses extensions (batterie, led, etc, tout ça indiqué en fin d’article ;) )

Pour commenter l'article, mon avis serait que 4 modules serait un peu léger comme choix.
Vu qu'il faudrait un de batterie au moins + la communication. Les modules ont l'air gros, et du coup empêche de bien choisir comment on veut construire sa montre.

Avatar de jul INpactien
Avatar de juljul- 14/10/15 à 10:00:47

J'ai toujours pas compris l'intérêt des montres connectées... Je ne dois pas être la cible. Et puis mes deux bras sont pris par des tatouages, ce serait gâcher :non:

Avatar de ZeHiro Abonné
Avatar de ZeHiroZeHiro- 14/10/15 à 10:00:53

L'avantage avec les 4 modules batteries, c'est qu'on pourra faire de la muscu sans le vouloir. Par contre gare à l'effet Popeye

Avatar de ragoutoutou Abonné
Avatar de ragoutoutouragoutoutou- 14/10/15 à 10:01:24

Reste à savoir comment l’interconnexion entre les modules va tenir face à la transpiration...

:transpi:

Avatar de coucou_lo_coucou_paloma INpactien
Avatar de coucou_lo_coucou_palomacoucou_lo_coucou_paloma- 14/10/15 à 10:06:52

Gemini_Power a écrit :

Vous vous méprenez:

Qui se méprend ?

C'est sympa d'avoir pensé à un module "aventure" avec altimètre, mais toujours le problème de l'autonomie. Quand je pars en montagne c'est pas pour 1,5 jour avec soleil garantie.

D'ailleurs, certaines fonctions "évidentes" comme le GPS n'auraient-elles pas pu être directement intégrées à la montre ?

Édité par coucou_lo_coucou_paloma le 14/10/2015 à 10:07
Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 14/10/15 à 10:10:57

ZeHiro a écrit :

L'avantage avec les 4 modules batteries, c'est qu'on pourra faire de la muscu sans le vouloir. Par contre gare à l'effet Popeye

Au contraire, ca équilibre avec la main droite pour les célibs :chinois:

Avatar de YohAsAkUrA INpactien
Avatar de YohAsAkUrAYohAsAkUrA- 14/10/15 à 10:23:57

picatrix a écrit :

Mais est-ce que les anciennes montres mécaniques n'étaient pas déjà "modulaires" avant l'heure ?
En effet on pouvait changer le ressort, les engrenages, le cadran, les aiguilles etc ...
Des précurseurs ces suisses ... :francais:

anciennes anciennes.... rien de mieux qu'une montre automatique encore aujourd'hui.... jamais besoin de changer de pile , autonomie illimitée tant que tu la portes et surtout c'est un produit fabriqué avec une très très grosse precision (ou massue chez les asiatiques) :)
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4