Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Amazon ouvre son épicerie en France, UberEATS livre des repas à Paris

Chaud devant !
Internet 6 min
Amazon ouvre son épicerie en France, UberEATS livre des repas à Paris

Deux nouvelles catégories de produits sont disponibles sur Amazon : épicerie et boissons (34 000 références). Le revendeur joue sur les plates-bandes des grandes surfaces, mais ne devrait pas s'arrêter là. Car les services de livraisons se diversifient et vont désormais jusqu'aux plats cuisinés des restaurants.

Amazon dispose d'un catalogue de produit plus que conséquent en France, notamment avec sa place de marché qui permet à des tiers de proposer des produits à la vente, certains étant même stockés directement dans ses entrepôts et livrés par ses services. Et si des produits alimentaires sont depuis longtemps disponibles aux États-Unis, ce n'était pas encore vraiment le cas en France.

Mais la situation a changé récemment avec l'ouverture des catégories Épicerie et Bières, Vins et Spiritueux dans l'hexagone. On rappellera qu'en France la livraison de nourriture à domicile existe déjà depuis longtemps et que plusieurs sociétés se sont déjà engouffrées dans la brèche (Maximo, Ooshop, Houra, etc.), mais bien souvent en ne proposant des livraisons que dans certaines villes, ce qui n'est pas le cas d'Amazon.

Épicerie et spiritueux : plus de 34 000 références

Quoi qu'il en soit, en revendiquant plus de 34 000 références uniquement pour ces deux catégories de produits (contre un total de plus de 150 millions sur les 29 autres), la société s'attaque de manière frontale aux grandes surfaces. À titre de comparaison, Auchan indique que ses supermarchés proposent de « 30 000 à 100 000 références de produits alimentaires et non alimentaires », contre « 20 000 à 80 000 références » chez Carrefour. Amazon n'a donc pas de quoi rougir sur ce point.

L'épicerie est logiquement celle qui comprend le plus de produits (plus de 30 000), répartis dans les sous-catégories suivantes : cafés, thés, infusions, légumes secs et riz, confiseries, chocolats, aliments pour bébés, jus de fruits, boissons gazeuses, biscuits, condiments, produits diététiques et pour sportifs, vitamines, ingrédients pour la cuisine et pour la pâtisserie. Du côté des boissons (plus de 4 000 références tout de même), il est question de vin, de whisky, de vodka, de liqueur et de Champagne.

Vous pouvez également vous inscrire au programme « Économisez en vous abonnant » qui permet d'obtenir jusqu'à 15 % de remise suivant la quantité demandée et la fréquence de vos commandes. Notez que ce service n'est pas nouveau puisqu'il est déjà disponible depuis longtemps sur d'autres catégories de produits, y compris en France.

Amazon
À consommer avec modération

Livraison gratuite pour les Premium, dès 25 € pour les autres

Le revendeur explique ensuite que, comme pour le reste des produits, « les clients membres du programme Amazon Premium bénéficient de la livraison en un jour ouvré gratuite et illimitée sur les produits éligibles ». Pour les autres, « à partir de 25€ d’achats, Amazon.fr offre la livraison gratuite pour les produits vendus et expédiés par Amazon ». C'est notamment sur ce point qu'Amazon peut faire la différence et marquer le pas sur ses concurrents.

Car c'est souvent l'un des points noirs de la livraison de produits alimentaires. On a par exemple vu des sites comme Vente-Privée proposer des promotions sur de tels produits, des offres qui sont parfois moins alléchantes lorsqu'il faut y ajouter les frais de port qui peuvent représenter une bonne part du tarif de départ. Il faudra donc être attentif et prendre l'ensemble des critères en compte au moment de faire son choix.

Compotes Vente Privée
Près de 20 % du tarif de départ sera à rajouter en frais de port

Il faudra aussi voir si Amazon ne va pas en profiter pour augmenter le tarif de son abonnement Premium, comme c'était le cas aux États-Unis il y a plusieurs mois de cela. En France, il reste de 49 euros pour le moment, contre 99 dollars outre-Atlantique, mais avec des services comme Prime Music et Video en plus, alors qu'il n'était que de 79 dollars début 2014. À l'époque, le géant américain avait expliqué que cette hausse était justifiée par l'augmentation du contenu proposé.

La bataille sur les produits frais déjà lancée...

Si les produits alimentaires débarquent sur Amazon France, ce n'est pas (encore ?) le cas des produits frais. Mais le géant américain propose déjà ce genre de service depuis mi-2013 à Seattle, avant de l'étendre à Los Angeles et San Francisco. De son côté, Google s'y intéresse aussi et, selon Bloomberg, le géant du Net devrait se lancer dans cette aventure d'ici la fin de l'année. Le problème avec les produits frais étant qu'il faut pouvoir assurer une livraison dans les temps et disposer de camions aptes à transporter ce genre de denrées périssables.

Les Français n'ont évidemment pas attendu Amazon ou Google pour investir ce créneau et il existe de nombreuses initiatives. Par contre, ce genre de service est là encore trop souvent limité à certaines zones géographiques. C'est notamment le cas de La Poste qui a noué un partenariat avec la Chambre d'agriculture du Var, d'Auchan Direct (pour une poignée de villes en France seulement), d'Houra et d'Ooshop pour ne citer qu'eux. La perspective de l'arrivée des géants du net sur le secteur fera-t-il bouger les lignes ?

Amazon Flex

... celle sur les plats préparés en embuscade

Cela n'est d'ailleurs pas la dernière limite à franchir en la matière puisque certains vont encore plus loin avec la livraison de plats cuisinés à domicile (ou sur le lieu de travail), préparés par des restaurants.

Il existe des spécialistes comme Allo Resto ou Chronoresto, mais aussi d'autres qui se lancent dans l'aventure comme Deliveroo ou Fetch qui se lance sur Nancy. Si certains ne font que prendre la commande en ligne, d'autres s'occupent pour les restaurateurs de prendre en charge la livraison et leur permettent d'assurer un service qu'ils ne proposaient pas.

Des géants du secteur s'intéressent également à ce marché et Uber vient ainsi de lancer à Paris son service UberEATS qui permet d'obtenir le plat d'un restaurant partenaire « en moins de 10 minutes ». De son côté, Amazon ne resterait pas inactif et, selon nos confrères de Reuters, la boutique en ligne se préparerait à se lancer elle aussi dans la livraison de repas, à Seattle et New York pour le moment ; deux villes dans lesquelles elle propose déjà la livraison de produits frais.

Si Uber à l'avantage de s'appuyer sur son réseau de chauffeurs VTC et son application pour lancer son offre, Amazon à d'autres idées en tête : utiliser ses clients. C'est le principe de Flex, un nouveau service qui permet a tout à chacun de s'inscrire afin de livrer des colis pour le compte d'Amazon contre une rémunération (dans quelques villes aux États-Unis pour le moment). De quoi transformer chacun en postier ou en livreur de pizzas ? L'avenir nous le dira.

Bref, la guerre ne fait donc que commencer et les géants du web comptent bien exploiter toutes les ressources à leurs dispositions pour arriver à leur fin et vous livrer vos produits alimentaires, frais et même vos plats cuisinés. Face à cette déferlante, les acteurs locaux vont devoir s'organiser et se préparer à faire face.

UberEATSAmazon Flex

120 commentaires
Avatar de Cacao Abonné
Avatar de CacaoCacao- 13/10/15 à 14:26:39

Hmm, c'est top mais il va juste falloir repenser à la livraison car avec mes colis, même en premium, j'ai souvent du retard (sur les 1 jour ouvré, je peux parfois les recevoir 2 jours plus tard). Et si ça n'a rien de dramatique, là, on parle de produits frais donc :o

Avatar de leT_freeride43 INpactien
Avatar de leT_freeride43leT_freeride43- 13/10/15 à 14:27:36

Pour l'instant on ne parle pas de produit frais.

Édité par leT_freeride43 le 13/10/2015 à 14:27
Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 13/10/15 à 14:28:38

  la commande d'un bon fromage déjà bien fait qui arrive à J+x :transpi:

Avatar de A-snowboard INpactien
Avatar de A-snowboardA-snowboard- 13/10/15 à 14:30:06

ça sent bon la commande de bière :D En plus j'ai le gardien pour réceptionner le colis.

Tout bon ça ! :D

Avatar de Tornado_OLO INpactien
Avatar de Tornado_OLOTornado_OLO- 13/10/15 à 14:30:06

Les agriculteurs n'ont pas fini de tirer la langue...

Avatar de ginuis INpactien
Avatar de ginuisginuis- 13/10/15 à 14:34:37

Si on peut commander de la biere avec plus de choix qu'en grande surface ya bon !!!

Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 13/10/15 à 14:38:31

ils livrent par drone ?
Pour les bières ça risque d'être rigolo lors de l'ouverture avec toutes ces agitations ... :francais:

Avatar de Niktareum INpactien
Avatar de NiktareumNiktareum- 13/10/15 à 14:52:24

Pk, ils vont vendre des fruits, légumes, viandes et céréales ?

Avatar de garn INpactien
Avatar de garngarn- 13/10/15 à 14:52:58

mais.

mais c'est génial. Plus besoin de sortir de chez moi

Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 13/10/15 à 14:54:26

Les commandes de produits frais ne suivent pas du tout le même process de livraison que la chaîne normale, de mémoire. On est plus proche du système de livraison en soirée que propose amazon ; ils se débrouillent pour avoir un entrepôt près de la ville où les livraisons sont permises et ont un service de livraison spécialisé.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12