Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Nest Weave : Google va ouvrir son protocole de communication dédié aux objets connectés

La caméra connectée Cam gagne une API
Tech 3 min
Nest Weave : Google va ouvrir son protocole de communication dédié aux objets connectés

La société Nest (qui appartient à Google) annonce qu'elle permettra prochainement aux objets connectés d'utiliser son protocole de communication Weave. Dans le même temps, une API pour sa Cam est disponible afin de permettre aux applications tierces d'en profiter également.

En juillet de l'année dernière, Google rachetait Nest, une société spécialisée dans la domotique. Depuis, le géant du web a lancé en France son thermostat ainsi que son détecteur de fumée connecté et, plus récemment, sa caméra de vidéosurveillance.

Un protocole de communication pour tous les objets connectés

Afin de leur permettre de dialoguer entre eux, la société dispose d'un protocole de communication exploitant IPv6 baptisé Weave. Aujourd'hui, le fabricant annonce qu'il permettra prochainement à d'autres appareils de l'exploiter afin de communiquer directement les uns avec autres, ainsi qu'avec les produits Nest, bien évidemment.

Google explique dans son communiqué de presse que « Nest Weave propose une communication directe de périphérique à périphérique en toute sécurité et de manière fiable à travers les réseaux de la maison, y compris le Wi-Fi et Thread ». Pour rappel, Thread un protocole de communication pour les objets connectés qui est notamment poussé par ARM, Google et Samsung. Il est notamment utilisé par le routeur de Google, OnHub.

On rappellera que ce consortium n'est pas le seul à vouloir proposer des standards d'interopérabilité et qu'il en existe au moins deux autres : AllSeen Alliance et l'Open Interconnect Consortium. De son côté, Apple travaille sur sa solution HomeKit. Le monde de la domotique au sens large a d'ailleurs depuis longtemps ses propres protocoles de communication déjà en place : ZigBee et Z-Wave. Autant dire que les mois qui viennent vont être l'occasion d'une bataille pour savoir qui sera au centre de la maison de demain.

Sécurité, fiabilité et portée ; plusieurs fabricants intéressés

Quoi qu'il en soit, Google met en avant plusieurs avantages pour tenter de convaincre de l'intérêt de Weave face à ses concurrents : la fiabilité, la faible latence, la portée (chaque objet connecté Thread fonctionne comme répéteur créant ainsi un maillage dans la maison), la sécurité avec une couche de protection supplémentaire indépendante et enfin la facilité de mise en place. Reste à voir ce qu'il restera de ces promesses dans la pratique.

Point important, le constructeur indique que « certaines des plus grandes et des plus importantes marques pour la maison se sont engagées à utiliser Nest Weave dans leurs produits ». Il est par exemple question de Daikin, GE, Legrand, Philips, Somfy et WeMo (Belkin) pour ne citer qu'eux. De son côté, le routeur maison OnHub fonctionnera aussi avec Nest Weave, tandis que des fabricants comme Freescale, Qualcomm et Silicon Labs proposeront des kits complets pour les développeurs.

Weave n'est par contre pas attendu avant l'année prochaine. Ceux qui sont intéressés par le projet pourront en apprendre un peu plus par ici en attendant.

Une API pour la caméra connectée, disponible dès maintenant

Dans le même temps, Nest annonce la mise en place d'une API pour sa Cam. Celle-ci permet à des applications tierces de se connecter à la caméra. Par exemple, lorsqu'une personne ouvre une porte protégée via une serrure connectée August, la caméra peut automatiquement enregistrer une petite séquence afin qu'elle soit directement visible dans l'application August. Une page dédiée aux développeurs intéressés est disponible par ici.

15 commentaires
Avatar de DUNplus Abonné
Avatar de DUNplusDUNplus- 06/10/15 à 07:28:25

Enfin un protocole standard pour la domotique?

Avatar de anonyme_c81656a6914322f787aebc9dfc4d2ae4 INpactien

#mylife
 
J'ai un Thermostat Nest depuis 3 semaines et je surkiffe.

Avatar de stephane.p Abonné
Avatar de stephane.pstephane.p- 06/10/15 à 07:56:53

Ok, donc tout ceux qui utilisaient des protocoles propriétaires adoptent celui de Google.
 
Pourquoi est-ce que je ne vois pas ça d'un bon oeil ?

Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 06/10/15 à 08:00:14

idem depuis 4 jours !!

Je suis sûr que je ne vais pas le rentabiliser avant au moins 2 ou 3 ans...

Avatar de anonyme_c81656a6914322f787aebc9dfc4d2ae4 INpactien

durthu a écrit :

idem depuis 4 jours !!

Je suis sûr que je ne vais pas le rentabiliser avant au moins 2 ou 3 ans...

Ca dépend de comment tu programmais ton chauffage avant. Chez moi il était à 19,5 H24 7/7 donc je pense au contraire que ce sera rapide.

Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 06/10/15 à 08:26:33

J'avais programmé mon thermostat à 20°C de 6h30 à 8h30 et 18h à 22h en semaine et de 8h à 22h le week end.
Le reste du temps, le thermostat était programmé sur 18°C.

Ce qui est pratique c'est la désactivation du chauffage quand on est pas là et qu'on a oublié de baisser le chauffage. Le fait de pouvoir agir à distance sur le thermostat est pratique aussi.

Un des point noir du produit, c'est la non prise en charge de la modulation de puissance du signal pour être parfaitement compatible avec les chaudières à condensation.

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 06/10/15 à 10:30:24

Le protocole n'est pas censé envoyé d'information à google, c’est juste une "norme" sur lequel tout le monde va se mettre d'accord.
 
Et vu le bordel actuel c'est plutôt une bonne chose même si j'aurai préféré un consortium que google.

Avatar de anonyme_c81656a6914322f787aebc9dfc4d2ae4 INpactien

durthu a écrit :

J'avais programmé mon thermostat à 20°C de 6h30 à 8h30 et 18h à 22h en semaine et de 8h à 22h le week end.
Le reste du temps, le thermostat était programmé sur 18°C.

Ce qui est pratique c'est la désactivation du chauffage quand on est pas là et qu'on a oublié de baisser le chauffage. Le fait de pouvoir agir à distance sur le thermostat est pratique aussi.

Un des point noir du produit, c'est la non prise en charge de la modulation de puissance du signal pour être parfaitement compatible avec les chaudières à condensation.

Oui donc effectivement, dès lors que tu avais d'ores et déjà une programmation, tu ne vas probablement gratter encore davantage que grâce à la fonction auto-absence.

Avatar de AlexTasy INpactien
Avatar de AlexTasyAlexTasy- 06/10/15 à 12:53:54

hmm tu as l'air de t'y connaitre tien.
 
Je viens d'installer une chaudière à condensation. J'ai gardé mon vieux thermostat (thermoflash je sais pas quoi). Comment je sais si il est à modulation? Si il ne l'est pas et que j'investit dans un thermostat à modulation.. j'y gagne quoi? Des économies?
 

Bon sinon c'est super si ils ouvrent leur protocole. J'ai les détecteur Nest... et je voulais le thermostat Netatmo.. Peut être qu'un jour ils communiqueront entre eux (comme le fait le détecteur et le thermostat Nest)?
 

 Le Netatmo il est à modulation...? :)

Avatar de Aloyse57 Abonné
Avatar de Aloyse57Aloyse57- 06/10/15 à 13:33:48

Avec l'ouverture du protocole, j'espère que quelqu'un va construire un bridge entre les NEST Protect (détecteurs de fumée/Co2) et les centrales d'alarme (contacts secs/dry contacts). C'est Google qui aurait du construire cet appareil depuis longtemps, mais j'ai l'impression que les derniers achats de la compagnie ne vont nulle part. Sans troller, ça rachète, ça rachète puis plus rien.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2