Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Microsoft met la main sur Havok et son moteur physique

La tête dans le nuage
Economie 2 min
Microsoft met la main sur Havok et son moteur physique
Crédits : ramnath bhat (CC BY 2.0)

Microsoft a annoncé ce week-end avoir fait l'acquisition de Havok, une société spécialisée dans le développement de moteurs physiques dans le domaine du jeu vidéo. Un rachat qui laisse entendre que Microsoft n'a pas encore rendu les armes avec sa Xbox One, 

Il y a huit ans, Intel faisait l'acquisition de Havok, une petite entreprise qui s'était démarquée en parvenant à glisser son moteur physique à de nombreux grands éditeurs de jeux vidéo. Il a par exemple fait ses premières armes dans Age of Empires III, BioShock, Half-Life 2 et même quelques apparitions au cinéma, notamment dans Matrix. Rien que ça. À l'époque, Intel n'avait pas dévoilé le montant de l'acquisition, mais diverses sources proches du dossier parlaient d'un montant avoisinant les 110 millions de dollars. 

De l'Atom à la Xbox One

Intel avait profité de ce rachat pour tenter de mettre en avant les performances des puces graphiques intégrées à ses processeurs. En 2010 par exemple, l'IDF avait été l'occasion pour la société de faire la démonstration du support du moteur Havok sur... l'Atom.

Aujourd'hui, Havok est présent dans plus de 600 jeux, aussi bien sur PC que sur consoles (Assassin's Creed, Call of Duty, Destiny, Halo...). Mais surtout, Havok fait partie depuis vendredi dernier de la galaxie Microsoft, la firme de Redmond étant parvenue à trouver un accord avec Intel pour racheter la société, à un tarif encore inconnu.

Havok prend son envol vers le cloud

Selon les communiqués (strictement identiques) publiés par Havok et Microsoft, le géant du logiciel promet de laisser Havok à la disposition des développeurs du monde entier. L'objectif de Microsoft est par contre clair : les travaux de l'entreprise se concentreront sur l'utilisation des capacités de Havok via Azure, sa plateforme de cloud-computing. 

Microsoft avait en effet promis lors de l'E3 2013 que sa Xbox One serait capable de décharger une partie des calculs normalement confiés au processeur de la console, vers le cloud, et ce afin de permettre aux développeurs de ne pas avoir à se soucier des limites techniques de la machine. Certains jeux font déjà usage de ce type de procédés, notamment ceux de la série Forza, dont une frange des calculs liés à l'intelligence artificielle des pilotes provient du fameux nuage. Il reste maintenant à voir si cela pourra donner un réel avantage technique à la Xbox One par rapport à la PlayStation 4 mais ceci est une autre histoire.

47 commentaires
Avatar de L'eclaireur INpactien
Avatar de L'eclaireurL'eclaireur- 05/10/15 à 07:38:24

Nikel. Quand la x1 aura fini de couler, microsoft aura toutes les cartes en main pour refaire des bons jeux sur pc. Pas des rééditions HD mais bien de vraies nouvelles montures.

Édité par L'eclaireur le 05/10/2015 à 07:43
Avatar de Thoscellen Abonné
Avatar de ThoscellenThoscellen- 05/10/15 à 07:38:39

C'est compliqué, mais ce qui serait porteur de valeur pour Microsoft, c'est le catalogue de jeux. Les jeux indé étant encore très présent sur le PC, Microsoft a tout a gagner a permettre à ceux-ci d'exister aussi sur Xbox ^^

Avatar de Maicka INpactien
Avatar de MaickaMaicka- 05/10/15 à 07:40:07

Que de souvenir ce Havok.Cela me fait penser  au  gravity gun par exemple ^^.

Avatar de marba Abonné
Avatar de marbamarba- 05/10/15 à 07:40:36

Cool un pas en avant vers les jeux dans le nuage.
Ça va pleurer quand ils fermeront les serveurs de jeux 3 mois après

Avatar de Sigma42 INpactien
Avatar de Sigma42Sigma42- 05/10/15 à 07:47:51

Surtout qu'en 2015 les PC ont largement les capacités de faire tourner un jeu sans que le matos ne soit un goulot d'étranglement, donc l'argument de la puissance est débile pour moi : Qu'ils optimisent les jeux plutôt...

Avatar de anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968 INpactien

"Certains jeux font déjà usage de ce type de procédés, notamment ceux de la série Forza, dont une frange des calculs liés à l'intelligence artificielle des pilotes provient du fameux nuage."

Donc si le net est coupé on peut pas jouer ? (ou alors contre un adversaire virtuel idiot !)

Avatar de anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968 INpactien

C'est clair : une bien belle direction qu'ils veulent nous faire prendre !!

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 05/10/15 à 07:56:51

Parce que les pré-requis hardware sont tirés vers le bas étant donné que le renouvèlement matériel stagne depuis plusieurs années.
 
Du coup le cloud computing est une manière de s'affranchir du hardware des consommateurs; et on peut espérer enfin avoir des jeux qui ont de la gueule en 2015.

Avatar de k43l INpactien
Avatar de k43lk43l- 05/10/15 à 08:01:34

Les gars vous pensez PC, ils pensent tablette, smartphone, console, tv et tout ce qui pourra permettre de jouer encore.
 
Faut se rendre compte que techniquement et je pense que c'est une réalité pour beaucoup de monde, on gère plus de chose avec son smartphone qu'avec son pc. Donc ils veulent aussi que t'es la possibilité de jouer à un gros jeux, même quand tes loin de ton pc avec tout ce qui se présente. Même un PC raplapla
 

Édité par k43l le 05/10/2015 à 08:02
Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 05/10/15 à 08:02:29

Tu joues contre les drivatars des internets stockés sur ta console. Il ne sont juste pas "mis à jour"

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5