Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Windows 7 : une fausse mise à jour a fait craindre un piratage de Windows Update

Fausse mise à jour, vrais problèmes
Logiciel 4 min
Windows 7 : une fausse mise à jour a fait craindre un piratage de Windows Update
Crédits : scyther5/iStock/Thinkstock

L’histoire de Microsoft est émaillée d’un certain nombre d’accidents liés aux mises à jour. Il faudra malheureusement en compter un de plus. Windows 7 a reçu hier, durant un laps de temps très court, une mise à jour qui n’aurait jamais dû être publiée. Elle a provoqué de nombreuses interrogations, mais également des problèmes chez une partie de ceux qui l’ont installée.

Les problèmes de mises à jour sont pour certains utilisateurs un très mauvais souvenir. Le fait de pousser des patchs vers les systèmes est un mécanisme essentiel de sécurité et d’amélioration d’un produit. Quand l’un d'eux contient malheureusement une erreur, les problèmes peuvent être multiples. Cela peut entrainer des plantages divers et variés, un mauvais fonctionnement d’un composant en particulier, voire l’impossibilité de démarrer la machine, notamment quand il s’agit d’une erreur dans le module d’analyse d’un antivirus.

Une mise à jour aux caractéristiques fantaisistes

Dans le cas de Windows, des problèmes ont déjà eu lieu avec des mises à jour, distribuées et appliquées automatiquement par Windows Update. Mercredi, un nouveau souci est survenu, faisant d’ailleurs craindre le pire. Seul Windows 7 était concerné et les utilisateurs ont remarqué qu’une mise à jour classée comme « importante » était proposée. Elle était identifiée par l’appellation « Windows Language Pack » et pesait 4,3 Mo.

Une fois installée cependant, certains ont rencontré de nombreux soucis. Dans les forums de Microsoft, l’un en particulier a décrit de « nombreux plantages », le système faisant preuve d’une grande instabilité. Il a d’ailleurs fourni une capture d’écran montrent que la mise à jour renvoyait des informations assez fantaisistes.

windows update bug

D’autres utilisateurs ont remarqué la mise à jour. Certains ont pu l’installer, sans forcément avoir les mêmes symptômes, et ont même trouvé des informations étranges. La date de parution de ce patch était ainsi réglée au « 27 mars 2013 ». Mais la plupart a indiqué que la mise à jour, même s’ils la voyaient dans Windows Update, ne pouvait plus être récupérée et installée. Microsoft, s’étant aperçu du problème, l’avait en fait rendue indisponible. Par ailleurs, le processus de désinstallation échouait.

Une mise à jour test publiée par erreur

L’éditeur a finalement communiqué sur la question, car beaucoup commençaient à se demander si Windows Update n’avait pas tout simplement été piraté. Les plantages de certains systèmes et les informations manifestement erronées concouraient largement à ce sentiment. Il n’en était en fait rien : il s’agissait d’une mauvaise manipulation du côté de Microsoft.

Presque 12 heures après les premiers témoignages, un porte-parole est finalement intervenu pour indiquer que la firme avait « publié par erreur une mise à jour test » et qu’elle était « en train de la supprimer ». En d’autres termes, une mise à jour qui n’aurait jamais dû se retrouver sur les machines, et on se demande bien d’ailleurs comment ce type d’erreur a pu se produire. Car il ne s’agit pas d’un manque de tests, mais bien d’un mauvais bouton actionné.

La crainte d'un piratage de Windows Update n'est jamais loin

Ce problème a fait ressurgir la crainte d’un piratage direct des serveurs de Microsoft. Le scénario ne s’est jamais présenté et serait tout bonnement catastrophique : le pouvoir d’infecter des dizaines ou des centaines de millions de machines en utilisant un mécanisme qu’il devient graduellement (avec Windows 10) impossible de refuser dès lors que la machine est reliée à Internet. On se rappelle cependant du cas de Flame, un malware qui avait quand même la capacité assez unique de s’interposer entre les machines et Windows Update pour y diffuser de fausses mises à jour vérolées. Conçu par les États-Unis et Israël pour espionner l’Iran, Flame ne piratait cependant pas les serveurs eux-mêmes.

Il reste en tout cas à Microsoft à communiquer plus avant sur le sujet, notamment afin d'indiquer ce qui va se passer pour ses clients touchés. La firme doit s’expliquer de cette erreur et doit surtout entrer en contact avec les utilisateurs touchés par le problème. Il sera important de savoir si cette mise à jour test est la cause des problèmes décrits par certains ou s’il ne s’agit que d’une coïncidence. Malheureusement, et comme Apple l'avait expérimenté avec iOS 8, ce type de problème renforce la méfiance des utilisateurs pour les mises à jour automatiques.

166 commentaires
Avatar de colonelc4 INpactien
Avatar de colonelc4colonelc4- 02/10/15 à 07:31:46

Faudrait qu'ils arrêtent de bassiner les gens avec les conne....du genre on est ouvert, quand on te donne aucun contrôle sur la MAJ de ton OS !!!

Avatar de jeje07bis Abonné
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 02/10/15 à 07:38:02

bravo microsoft.... une mise à jour du mois de décembre me bloque déjà l'installation des mises à jour de sécurité :
 
&nbsphttp://www.nextinpact.com/news/91422-une-mise-a-jour-windows-7-bloque-autres-ins...
 
 ca commence à faire beaucoup.
 

Avatar de sticoum INpactien
Avatar de sticoumsticoum- 02/10/15 à 07:43:45

C'est pas ton OS, tu as juste le droit de l'utiliser.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 02/10/15 à 07:43:50

Avec l'obligation d'installer les MAJ sur W10, c'est beau...

Avatar de cmezza INpactien
Avatar de cmezzacmezza- 02/10/15 à 07:46:48

Vu cette update hier sur le portable d'une personne de terrain, qui ne passe jamais au siège. Il manquait le SP1 de Windows 7 et bien 180 autres mises à jour... 
Du coup j'ai pensé à un bug sur la machine et laissé tomber. :roll:

Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 02/10/15 à 07:47:26

beaucoup commençaient à se demander si Windows Update n’avait pas tout simplement été piraté

Et beaucoup de sites ont titrés que c'était le cas, sans conditionnelle, et pas que du momo-site :roll:

Avatar de k43l INpactien
Avatar de k43lk43l- 02/10/15 à 07:50:26

Comme dit sticoum. Tu fais ce que tu veux de l'utilisation de ton OS. Mais tu décides pas (en totalité) de son fonctionnement ce qui est subtil.

 
Mais bon c'est clair que si un jour, quelqu'un arrive à pirater Windows Update avec 10 ça va être marrant à voir...

Avatar de anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968 INpactien

developper , developper , developper , developper .... DEVELOPPER !!!!!! :mdr2:

Moi ?

apt-get update
apt-get upgrade

That's it ! :yes:

Avatar de anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968 INpactien

On a déjà vu cela chez Red Hat : c'était pas trop marrant en fait !!! (certificats falsifié)

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 02/10/15 à 08:12:35

Ca leur apprendra a forcer les mises à jour sans demander à l'utilisateur !

Pire, sur une machine JAMAIS connectée au Net, Win7 trouve le moyen d'installer des mises à jour...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 17