Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Pour Gamestop (Micromania) « les jeux sur disque sont là pour toujours »

La méthode Coué
Pour Gamestop (Micromania) « les jeux sur disque sont là pour toujours »
Crédits : plusphoto/a.collectionRF/ThinkStock

Alors qu'à chaque trimestre, les éditeurs de jeux vidéo font savoir que la vente de produits dématérialisés représente une part de plus en plus importante de leur chiffre d'affaires, Gamestop, la plus grande chaîne de magasins de jeux vidéo au monde, estime que le format physique ne disparaîtra jamais.

Il y a dix ans, alors que l'ensemble des jeux n'était disponible que sous la forme de disques optiques (ou de cartouches pour certains), personne n'envisageait la disparition des magasins de jeux vidéo. Les boutiques étaient remplies d'un savant fouillis de boîtes, où les jeux neufs se mélangeaient aux titres d'occasion. Aujourd'hui, les disques sont toujours là, mais il sont maintenant accompagnés par divers lots de cartes prépayées pour Battle.net, Steam ou League of Legends et par une foule de code de téléchargements pour autant de DLC.

La mort du disque ?

Chez les éditeurs, la part du chiffre d'affaires généré par les ventes de produits physiques est en baisse constante. Chez Electronic Arts, qui est en pointe dans ce domaine, la part du physique est passée lors de l'exercice précédent sous la barre des 50 % et, cette année, elle doit atteindre les 58 %. Chez Ubisoft, la transition est également en cours, avec 26 % des ventes sous forme dématérialisées lors du dernier exercice, contre 19 % un an plus tôt. Chez Activision Blizzard, la part du dématérialisé est de 43 % sur 2014.

Toutes ces ventes de DLC et de copies numériques de jeux, sont autant de disques que les joueurs ne viennent plus chercher dans les boutiques spécialisées ou ailleurs. Ces dernières devraient donc s'inquiéter pour leur avenir, mais Gamestop, le leader du secteur (qui détient le réseau Micromania en France), ne se fait pas de cheveux blancs. 

Le dématérialisé est aussi en boutique

Pour Paul Raines, le PDG de Gamestop, « les jeux sur disque sont là pour toujours » tout comme ses boutiques, par la même occasion. Il estime, ou bien il espère très fortement afin d'assurer sa survie, que le marché devrait suivre la même courbe que celui de la musique ou du cinéma « le marché de la musique a vu ses ventes physiques baisser de 50 % par rapport à son plus haut niveau et celles de films de 60 %, mais même dans un scénario catastrophe, les jeux sur disque seront encore là pour un long moment. Je vois un modèle complémentaire où l'on vend des disques plus des jeux en téléchargement, comme c'est le cas actuellement sur les consoles » affirme-t-il à nos confrères de Fortune.

Ainsi, sur les 9,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires réalisés par Gamestop en 2014, 948 millions proviennent de la vente de codes de téléchargements ou de cartes prépayées pour du contenu dématérialisé. La chaîne de magasins estime pouvoir passer la barre du milliard de dollars dès cette année. 

Gamestop oublie peut-être un élément important dans son analyse : l'éclosion de services tels que GeForce Now et PlayStation Now, dont le modèle économique se passe complètement d'intermédiaire. Les magasins pourront toujours vendre les terminaux, mais quid du reste ? Si ce type de produit venait à rencontrer un large succès, l'avenir du disque sera encore un peu plus sombre, obscurcissant celui des boutiques avec lui.

116 commentaires
Avatar de loapinouminou Abonné
Avatar de loapinouminouloapinouminou- 01/10/15 à 08:32:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

pour Game-stop !!!  effectivement gamestop va disparaitre !!!!

Avatar de loapinouminou Abonné
Avatar de loapinouminouloapinouminou- 01/10/15 à 08:33:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

tous ça me fait penser aux discaire, y en a encore, mais plus autant que dans les années 1980 et 1990, m'enfin j'me comprends.

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 01/10/15 à 08:34:37

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Bah. De toutes façons, ces disques se rayaient trop facilement. Rien ne vaut les bonnes vieilles cartouches en circuit imprimé.

Avatar de Muageto INpactien
Avatar de MuagetoMuageto- 01/10/15 à 08:36:35

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ils oublient surtout que le jeu vidéo a de plus en plus une composante online, contrairement au livre ou à la musique... composante qui fait que de plus en plus l'intérêt du disque devient limité

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 01/10/15 à 08:40:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Moi j'aimais bien les disques, et par conséquents les consoles : tu achètes ton jeu, tu le mets dans ta console, jeu ! Surtout que je n'ai pas une bande passante affriolante (512k) alors le dématérialisé c'est bien (vu que j'habite dans un pays mal déservi pour le jeu video ) mais ca a beaucoup de limite dont ma patience

Depuis la PS3 et xbox360, on a le téléchargement de patch... pour corriger les problèmes... maintenant c'est du grand n'importe quoi : le téléchargement de patch est systématique, tout çà pour conserver une date de sortie et la qualité générale baisse en day-one.

Du coup j'ai même pas acheté de consoles de la génération courante... j'achète un peu sur STEAM/GOG et Humble, Play store... ca ne me sert plus à rien d'acheter sur disque vu que je vais avoir toutes les données à télécharger quand même !

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

#BoutiquesEnDanger

Il faut mettre en place une redevance pour combler le manque à gagner des intermédiaires

Édité par ActionFighter le 01/10/2015 à 08:42
Avatar de kof2006 INpactien
Avatar de kof2006kof2006- 01/10/15 à 08:43:41

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

L'idéal c'est les jeux sur mémoire flash comme les jeux 3DS ou PSVita : pas de bruit de lecteur, ne prend pas de place dans la console, accès rapide, pas besoin d'installation OUI SURTOUT ne nécessitant pas d'installation : on joue tout de suite  !

Édité par kof2006 le 01/10/2015 à 08:44
Avatar de Kikilancelot INpactien
Avatar de KikilancelotKikilancelot- 01/10/15 à 08:45:33

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le démat c'est le mal. Le jour où les serveurs seront down, les gens iront pleurer de plus pouvoir play à leur jeux alors qu'avec mes galettes je pourrais toujours (même si j'aurais plus les patch ou DLC, au moins le jeu fonctionnera !)

Avatar de Dedrak Abonné
Avatar de DedrakDedrak- 01/10/15 à 08:49:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Les patchs day one m'ont dissuadé de prendre les jeux sur disque. Sans compter les jeux qui contiennent surtout Steam, qui retélécharge presque tout (ex : Divinity original Sin)...

Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Avatar de Jean_PeuplusJean_Peuplus- 01/10/15 à 08:49:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

"Je vais bien, tout va bien"

La résistance du support physique est inversement proportionnelle à la performance des connexions internet de la population. Perso je suis prêt à mettre quelques € de plus pour ne pas à me faire chier à DL des dizaines de Gigo à chaque installation/réinstallation. Mais c'est uniquement parce que j'ai une connexion moisie

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12