Chrome réduit enfin sa consommation mémoire vive

Avec un nettoyage « agressif »
Logiciel 2 min
Chrome réduit enfin sa consommation mémoire vive

Google vient d'annoncer que son navigateur Chrome était désormais moins gourmand en ressources. Cela passe notamment par une meilleure gestion de la mémoire vive. « Enfin », diront certains.

Ceux qui utilisent un tant soit peu intensivement Chrome le savent bien : le navigateur peut se montrer relativement gourmand en mémoire vive. Un problème qui n'a rien de nouveau, mais qui ne semblait pas spécialement intéresser Google. Mais, fin mai, lors d'une session de questions/réponses sur Reddit (AMA pour Ask Me Anything), l'équipe en charge de son développement indiquait travailler sur la question, sans plus de précisions à l'époque.

Il y a un peu plus d'un mois, un premier élément de réponse arrivait sur Google Canary, la branche réservée aux testeurs. En effet, via l'activation du flag « enable-tab-discarding », le navigateur se propose de désactiver automatiquement certains onglets qui ne sont plus utilisés afin de libérer de la mémoire vive. Comme nous le rappelions alors, ce genre de fonctionnalité n'est pas nouvelle puisque des extensions permettent de le faire depuis déjà bien longtemps. Dans tous les cas, cela ne règle pas le fond du problème de la consommation excessive. Mais les choses sont en train de changer.

Un nettoyage de la mémoire vive qui se veut « agressif »

Via un billet de blog, Google fait en effet l'annonce suivante : « dans la dernière version de Chrome [NDLR : mise en ligne il y a quelques jours], nous avons inclus une tonne d'améliorations afin que la navigation utilise moins de mémoire vive et d'énergie ».

Le géant du Net explique que son navigateur détecte désormais quand une page est au repos, et il en profite alors pour nettoyer « agressivement » la mémoire vive de données anciennes ou non utilisées qui pourraient s'y trouver. Les gains seraient de l'ordre de 10 % en moyenne selon les analyses de Google, mais cela pourrait grimper davantage sur des pages relativement « complexes ». Dans l'exemple ci-dessous avec Gmail il est par exemple question de près de 25 %.

Chrome garde un œil sur les ressources disponibles

Mais ce n'est pas tout et après un plantage lorsque Chrome recharge tous les onglets, il exécute désormais cette opération avec une certaine logique. Il commencera par ceux qui ont été ouverts le plus récemment, mais surtout il arrêtera de les charger si les ressources de la machine devenaient trop faibles (le seuil n'est pas indiqué). Bien évidemment, il suffit de cliquer dessus pour relancer le processus.

Enfin, Google revient sur la désactivation par défaut des contenus Flash secondaires. La société confirme que le déploiement est progressif et que cela prendra « plusieurs semaines » avant que tout le monde en profite. Selon ses propres tests, cette fonctionnalité permettrait d'augmenter jusqu'à 15 % l'autonomie d'un portable en fonction de votre utilisation et de votre système d'exploitation. Un chiffre qui nous semble tout de même un brin optimiste.

Comme toujours, n'hésitez pas à nous faire part de vos retours via les commentaires, que ce soit en ce qui concerne l'utilisation de la mémoire vive ou la désactivation des contenus Flash secondaires.

 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !