Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La CNIL gronde des sites pour enfants

Riposte graduée version CNIL
Droit 2 min
La CNIL gronde des sites pour enfants
Crédits : iStock/ThinkStock

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) vient d’adresser un courrier à plusieurs responsables de sites pour enfants et adolescents. Ceux-ci sont invités à se conformer à la législation applicable aux données personnelles, par exemple s’agissant de l'information adaptée qu'ils doivent fournir à ce public spécifique.

En mai dernier, la CNIL et 28 de ses homologues ont mené une opération d’ampleur afin de passer au peigne fin près de 1 500 sites et applications destinés aux mineurs à travers le monde. En France, ce sont 54 sites – s’adressant pour un quart aux moins de 7 ans, pour moitié aux 7-12 ans, et le reste aux plus de 12 ans – qui furent ainsi contrôlés : réseaux sociaux, sites d’information et de chaînes TV, plateformes éducatives et de jeux, etc.

Des sites pas toujours bien adaptés à leur public

Les résultats de cette opération, dévoilés hier par la gardienne des données personnelles, ne sont toutefois guère reluisants... Plus d’un site sur deux ne s’adapte pas à son public puisque 62 % des sites contrôlés ne proposaient « aucune mesure de vigilance ou de contrôle parental ». La CNIL rappelle pourtant au travers d’une fiche pratique que des dispositifs spécifiques doivent être mis en œuvre en vertu de la loi Informatique et Libertés, notamment dès lors que des photos de mineurs sont collectées, ou s’il est question de céder les données d'un jeune à des tiers à des fins de prospection commerciale. Dans les faits, « la case de recueil de l’accord parental est la mesure la plus courante, mais [celle-ci] est loin d’être généralisée » note à cet égard l’institution.

cnil sweep day 2015

Il s’avère ensuite que les sites pour enfants n’hésitent pas à effectuer une « large collecte de données personnelles ». 87 % des sites examinés par la CNIL aspiraient ainsi des informations telles que l’adresse IP et la localisation de leurs utilisateurs, « notamment à partir de la création obligatoire d’un compte utilisateur (nom, prénom, email) », rapporte la Commission. Ce taux était pourtant de 67 % en moyenne pour les homologues de l’autorité administrative française. Cette dernière indique au passage que seuls 39 % des sites contrôlés offraient à leurs utilisateurs « une manière simple de supprimer leur compte ».

Encore une fois sans grande surprise, la CNIL a constaté que la redirection vers des sites à visées commerciales était monnaie courante : « Sur 63 % des sites, les enfants peuvent être redirigés vers un autre site, y compris de type marchand, par un simple clic ».

Vers l’engagement de procédures de sanction ?

Un courrier a de ce fait été adressé aux éditeurs de sites épinglés (dont le nom n'est cependant pas divulgué), afin de leur rappeler leurs obligations et les droits de leurs jeunes utilisateurs. « Faute d’une mise en conformité de leur part, la CNIL se réserve la possibilité d’effectuer de nouvelles vérifications et, le cas échéant, d’engager des procédures de sanction » prévient l’autorité administrative, qui reste comme à son habitude davantage adepte de la pédagogie que de la répression.

99 commentaires
Avatar de momal INpactien
Avatar de momalmomal- 03/09/15 à 14:56:33

et paf !

Avatar de Jhorblocks INpactien
Avatar de JhorblocksJhorblocks- 03/09/15 à 14:59:23

Au moins les sites pornos ont la décence de demander si la personne est majeure.

Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 03/09/15 à 15:00:13

C'est une obligation légale :windu:

Avatar de yzhokras INpactien
Avatar de yzhokrasyzhokras- 03/09/15 à 15:08:56
Édité par Vincent_H le 08/09/2015 à 06:48
Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

Le mieux pour les sites, c'est de les habituer petit à donner leurs données sans rechigner.

Le mieux pour les enfants, c'est de tout faire pour que papa/maman ne sachent pas sur quel site ils vont parce qu'avoir ses darons en amis, ça fout le sum.

Édité par ActionFighter le 03/09/2015 à 15:10
Avatar de Jhorblocks INpactien
Avatar de JhorblocksJhorblocks- 03/09/15 à 15:10:40

Et les sites abordés dans l'article ont aussi des obligations légales (qui sont pas mis en oeuvre pour 62%)

Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 03/09/15 à 15:11:55

Venez à moi les petits enfants....
Ouais de toute façon mes gosses ne vont pas sur internet seuls. C'est le meilleur contrôle parental qui existe : être avec eux.

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 03/09/15 à 15:16:52

cé vré ssa, mé joré 18 an den 3 moa é apré le bac et la liberté !!! adieu papa maman !!!

Avatar de BeaverFever INpactien
Avatar de BeaverFeverBeaverFever- 03/09/15 à 15:17:13

pourtant j'ai l'impression que beaucoup de sites ne demandent pas si on est majeur, est-ce la même legislation partout, ou cette obligation ne s'applique qu'aux sites francais?

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

NonMais a écrit :

Venez à moi les petits enfants....
Ouais de toute façon mes gosses ne vont pas sur internet seuls. C'est le meilleur contrôle parental qui existe : être avec eux.

Faut pas qu'ils aient un smartphone, et ça devient délicat de refuser une certaine intimité à l'adolescence...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10